Imprimer

ANNONCES

 

Pour les enfants :

Un certain nombre de parents sont venus récupérer le calendrier de l’Avent pour accompagner la marche vers Noël. Nous vous rappelons que c’est fait pour tous les enfants. Nous signalons toutefois que cette réalisation du calendrier est prévue pour accompagner chaque jour jusqu’à la veille de Noël et que c’est une occasion unique pour les enfants de préparer Noël avec leurs parents, dans le cadre de la vie familiale. C’est peut-être une occasion à ne pas manquer.

 Reprise des offices liturgiques et de la messe :

Ce temps de l’Avent doit marquer un approfondissement de notre prière communautaire et de notre recherche de Dieu. Par conséquent, nous reprenons l’office comme nous le faisons habituellement à partir de ce samedi 28 novembre au soir (lucernaire-vigiles à 19h). Chaque jour donc, ceux qui le voudront et le pourront sont invités à se joindre à la prière de l’Église : les Laudes (prière du matin, 8h30 le dimanche matin et 8h les jours de semaine) ; les Vêpres (prière chaque soir à 19h) ; et bien entendu l’eucharistie quotidienne (12h05 en semaine et 10h30 et 18h le dimanche). N’hésitez pas à participer aux offices : c’est une excellente manière de partager votre prière individuelle avec celle de vos frères et sœurs.

 Revaloriser une très ancienne pratique eucharistique ?

Étant donné l’étonnant « décret ministériel de restriction eucharistique » le frère Daniel signale à ceux et celles qui voudraient recevoir la communion, qu'il sera à leur disposition à la fin de chaque office (laudes et vêpres) pour la leur donner. N’oublions pas que ce rite authentiquement eucharistique se pratiquait couramment dans l’Église ancienne, qu’il était nommé « la liturgie des présanctifiés » (ce qui voulait dire pain consacré au cours d’une eucharistie antécédente) et que ce rite subsiste encore aujourd’hui dans la dernière partie de la liturgie du Vendredi-Saint.

 Relais Saint Martin :

Une conséquence imprévue de la pandémie … Dans notre société moderne, tout doit être prévu et programmé, même la charité et le service des pauvres. Trop souvent l’aide aux plus démunis est comprise comme un programme d’aide sociale, ce qui n’est probablement pas la meilleure approche. Et c’est pourquoi divers bouleversements dans nos pays nous montrent comment les plus pauvres sont durement affectés par cette rationalisation extrême de la prétendue « répartition » des profits.

Pourtant ce n’est pas le seul problème en l’occurrence. Car la charité pour être vraie a besoin de passer par les liens individuels, c’est-à-dire par notre présence et notre corps. Et cela n’a pas de prix ! On peut dire que les membres du relais Saint-Martin dont vous connaissez le dévouement et les initiatives tous azimuts, en ont fait d’une certaine façon la dure expérience. Jusqu’ici, l’aide apportée pouvait être située dans un cadre de proximité, tant celle des nombreux donateurs que vous êtes, que celle de ceux qui reçoivent en faisant une démarche personnelle, et enfin celle des membres de l’équipe. Tant que le système de la redistribution se joue dans la proximité, tout va bien. Et c’est pourquoi nous avions cru bon au début du premier confinement faire part d’une grande générosité en dons nombreux qui ont pratiquement vidé les caisses. On ne s’attendait pas alors à une deuxième vague arrivant à l’entrée de l’hiver …

Conséquence de cette situation : nous sommes malheureusement dans l’impossibilité de réaliser l’opération “colis de Noël” comme nous le faisions chaque année, et nous ne voulons pas endetter le relais. Nous ne pouvons pas davantage venir en aide occasionnellement lors des permanences d’accueil à l’église. Nous espérons pouvoir reprendre cette dimension de la vie caritative le plus vite possible et nous vous tiendrons bien sûr au courant.

Permanences d’accueil au presbytère :

Espérons que le presbytère sera considéré comme un « petit commerce » essentiel quoique ne satisfaisant que les besoins de l’âme ! Du lundi au samedi, nous maintenons les permanences d’accueil de 10h à midi. Vous pouvez toujours communiquer par mail (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.), par message téléphonique sur le répondeur (04 42 38 25 70) ou par SMS (06 19 38 47 37).

 Permanences d’accueil à l’église :

Vu la surface au sol de notre « établissement cultuel », il est probable que nous puissions être assimilés à un centre commercial ou à un supermarché (sans but lucratif, évidemment …), donc l’église sera ouverte dès maintenant. Toutefois, ce monument ne pouvant être ouvert sans la surveillance de membres bénévoles de la paroisse, il n’est pas dit que nous puissions vous accueillir selon les horaires habituels.

Le Denier :

Conscients que la situation est financièrement difficile pour tous, nous tenons 'autant plus à vous remercier de tout coeur pour vos dons et votre générosité. La relance que nous avons envoyée en octobre a rencontré une réponse fraternelle de votre part. Nous sommes d'autant plus touchés que votre participation ne fait pas seulement vivre la paroisse Saint-Jean-de-Malte, mais assure également les honoraires d'une douzaine de prêtres de notre diocèse. Un grand merci donc à tous ceux qui ont bien voulu répondre ainsi qu'à ceux d'entre vous qui pensent le faire prochainement.

La quête :

Deux solutions, que vous connaissez déjà, existent :

* Je donne à l'église

* L'application "la quête"