AU FIL DES HOMELIES

Photos

LE SOLEIL LEVANT

Ba 5, 1-9

(13 décembre 2007)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

L

e prophète Baruch que nous lisons depuis trois jours dans ce temps de préparation à Noël était le secrétaire de Jérémie, et après la mort de celui-ci, il a continué à prophétiser en son nom et nous avons lu tout à l'heure un magnifique texte à la gloire de Jérusalem. La Jérusalem dont parle Baruch, ce n'est pas seulement la Jérusalem de la terre, celle qu'a connu Jésus, où Il a été crucifié, et celle que nous connaissons aujourd'hui et dans laquelle les peuples sont crucifiés à leur tour, c'est la Jérusalem de la fin des temps, cette Jérusalem du ciel qui est le symbole de la ville dans laquelle sont rassemblés les hommes de toutes races et de toutes nations; Il arrive ainsi souvent que les prophètes en célébrant un événement ou une réalité, ici la ville de Jérusalem telle qu'ils la connaissent, annoncent mystérieusement une autre dimension de l'histoire au-delà des événements immédiats, un accomplissement. C'est ainsi qu'Isaïe que nous lisons ces temps-ci annonce Emmanuel, Dieu avec nous, qui ne sera pas seulement le roi d'Israël de son temps, mais qui sera le descendant de David par excellence, le Messie, le Christ, vraiment Dieu avec nous. 

       Il en va ainsi de Jérusalem. Quand Baruch prophétise, Jérusalem est déportée à Babylone, elle se trouve donc dans la servitude et Baruch prononce un oracle sur la restauration de Jérusalem. A cette Jérusalem dispersée, en servitude, il dit : "Lève-toi, tiens-toi sur la hauteur et regarde vers l'Orient". L'Orient, c'est l'endroit où se lève le soleil et c'est par conséquent le symbole de la vie, le symbole de la Résurrection. Les chrétiens ont l'habitude de prier tournés vers l'Orient, vers le soleil levant, en particulier le matin quand le soleil surgit à l'horizon, nous regardons vers l'Orient pour voir surgir le Christ ressuscité. C'est la vieille tradition de la prière de l'Église. 

        C'est pourquoi Baruch peut dire à Jérusalem de se tourner vers l'Orient pour voir surgir sa lumière qui au moment où Baruch prophétise est en quelque sorte obscurcie par les nuages de la déportation mais qui se relèvera victorieuse de ses épreuves. "Tiens-toi sur la hauteur, regarde vers l'Orient, vois tes enfants du lever du soleil jusqu'au couchant rassemblés". Les enfants de Jérusalem rassemblés comme il en sera des enfants de Dieu dans la Jérusalem des derniers temps, dans cette Jérusalem céleste que nous célébrons dans l'Apocalypse et qui prend ainsi la suite de ces oracles prophétiques. "Car tu as quitté ta ville sous l'escorte des ennemis, mais Dieu te ramène glorieusement comme sur un trône royal. Dieu a décidé que soit abaissée toute haute montagne et les collines éternelles et que soient comblées les vallées pour aplanir la terre". C'est ce que reprendra Jean-Baptiste : que toute montagne et que toute colline soit abaissée et que toute vallée soit comblée, que les petits soient élevés et que les grands soient ramenés à la situation des gens ordinaires. "Je te rends grâce, Père, dira Jésus, de ce que tu as révélé cela aux petits et aux humbles et tu l'as caché aux puissants et aux forts". Les martyrs sont le témoignage de ce choix de Dieu qui veut exalter les petits et les pauvres au détriment de ceux qui ont la puissance et qui les écrasent. Ainsi toutes ces montagnes abaissées, ces collines, toutes ces vallées comblées pour aplanir la terre, sont dans l'oracle de Baruch le signe de la venue de Dieu pour que l'Israël nouveau puisse cheminer dans la paix et la gloire de Dieu. Baruch reprenant ce que d'autres prophètes comme Isaïe n'ont cessé de dire, reprenant les images paradisiaques d'un retour de la gloire de Dieu nous dit que tous les arbres des forêts feront de l'ombre pour Israël  et répandront la senteur de leurs fruits, afin que cet Israël nouveau qui est le peuple de Dieu puisse cheminer dans la joie et la lumière de la gloire de Dieu. 

       Que sainte Lucie dont le nom signifie lumière, nous introduise dans cette bénédiction de Dieu pour que par-delà les difficultés et les épreuves de la vie présente, et ces épreuves dans certains cas peuvent aller jusqu'au martyre, que par-delà toutes ces épreuves, nous puissions marcher vers la gloire de la lumière de Dieu qui nous prendra dans sa miséricorde, son pardon et sa paix. 

 

       AMEN 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public