AU FIL DES HOMELIES

Photos

LES SIGNES DES TEMPS

Is 30, 1-18 ; Lc 7, 24-30

Mardi de la deuxième semaine de l'Avent – B

(9 décembre 2008)

Homélie du Frère Daniel BOURGEOIS

 

F

rères et sœurs, il ne fait pas de doute que la figure de Jean a été un peu embarrassante dans la communauté primitive parce que cette figure du prophète qui annonçait la venue du Royaume était assez imposante. Elle avait remporté un certain succès parce que Jean initiait une démarche de conversion, qu'il demandait aux gens de changer radicalement de vie, qu'il les menaçaient d'une venue du Royaume qui selon lui, allait être redoutable et qui coûterait la vie pratiquement à tout le monde, sauf à ceux qui auraient fait une démarche de conversion. Par rapport à cette prédication celle de Jésus était beaucoup plus calme, plus douce. Jésus disait simplement que le Royaume de Dieu était parmi les gens, il allait manger avec les publicains et avec les pécheurs, il demandait certes de se convertir et de changer de vie, mais ce n'était pas sur le ton de la menace, ce n'était pas comminatoire. Celui qui paraissait le plus vrai, le plus authentique, le plus dans la tradition de la conversion, et du retournement total dans la vie d'Israël, c'était Jean-Baptiste.

On comprend que lorsque Jean est arrêté et qu'il envoie des disciples auprès de Jésus parce que Jean a vraiment envie de savoir si Jésus est le continuateur de son œuvre ou pas, ce n'est pas très clair pour lui, on comprend que Jésus lui donne des signes qui ne sont pas des signes de menaces ou des signes qui engendrent la peur. Il dit simplement que les aveugles voient, que les boiteux marchent, que les sourds entendent. Jésus fait comprendre à Jean le Baptiste que les signes mêmes de la venue du Royaume sont des signes de paix, de réconciliation et que ce ne sont pas des menaces ni la prédication de la peur qui pourra vraiment changer le cœur des gens.

Il s'ensuit alors un échange lorsque Jésus a renvoyé les émissaires de Jean, et là, Jésus essaie de montrer quelle a été la figure de Jean et sa véritable mission. Jean en réalité, n'avait aucun pouvoir. Il n'était pas comme les gens qui vivent dans des habits délicats ou dans des palais et qui exercent le pouvoir comme c'était le cas dans la dynastie des Hérode. Jean était un roseau agité par le vent, c'est-à-dire un homme essentiellement fragile. Mais Jésus reconnaît en Jean et fait reconnaître à ses disciples en Jean, cette figure qui annonce Jésus-Christ. C'est là sans doute que tout bascule, car Jésus fait comprendre à ses disciples et à son entourage que l'appel à la conversion de Jean avait un sens. Il fallait effectivement changer de vie, mais ensuite pour comprendre quelque chose d'autre, c'est que la venue de ce Royaume se ferait en douceur.

Frères et sœurs, je crois que cela nous invite nous-mêmes à considérer notre propre vie. C'est vrai que pour nous chrétiens aujourd'hui, nous sommes invités plus que jamais à déchiffrer ce que l'on appelle les signes des temps. C'est souvent difficile de savoir quel est le rôle de telle personne ou de telle figure dans l'actualité ou du monde ou de l'Église. Cela demande toujours un certain jugement, une certaine retenue et une certaine délicatesse d'appréciation. Il ne faut pas que nous retombions dans l'erreur de ceux qui ont pris parti pour le Baptiste parce que sa prédication était plus voyante, plus tonitruante, plus cassante. Jésus fait comprendre que la véritable venue du Royaume de Dieu, la véritable annonce de sa parole peut se passer de façon presque discrète, méconnue, mais pour autant, cette prédication est réelle et vraie.

Que ce temps de l'Avent soit pour nous la manière d'éveiller notre regard, non pas nécessairement vers tout ce qui peut faire croire à des catastrophes, à des bouleversements de l'histoire du monde, à des effondrements et à des événements du style de ce qu'annonçait Jean-Baptiste, mais que nous sachions trouver les signes du Royaume là où ils sont, dans la proximité de Dieu, même si celle-ci se fait toujours discrète et pleine de retenue.

 

 

AMEN

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public