AU FIL DES HOMELIES

Photos

ISAÎE ET JEAN : DEUX TÉMOINS

Is 6, 1-13 ; Jn 1, 19-28

Jeudi de la première semaine de l'Avent

(4 décembre 2003)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

Dinant : Collégiale Notre-Dame
Retable du choeur : le prophète Isaïe

 

L

e temps de l'Avent, c'est donc le temps de l'attente, non pas d'une attente passive, mais d'une attente toute tendue vers Celui qui vient.

Trois personnages sont au centre de la liturgie de ce temps de l'Avent : Isaïe, que nous lisons chaque jour, Jean-Baptiste, dont nous parle l'évangile, de toutes ces féries de l'Avent, et puis la Vierge Marie dont le visage va apparaître de plus en plus central à mesure que nous avancerons vers la fête de Noël.

Aujourd'hui, nous avons entendu un passage essentiel du livre d'Isaïe, et le tout premier texte de l'évangile de saint Jean est relatif au Baptiste. Je m'attarde quelques instants à ces deux textes. Le passage d'Isaïe est celui de la vocation du prophète. Isaïe est comme le prototype de tous ces prophètes qui ont traversé l'histoire d'Israël et qui avaient le regard tendu vers Celui qui vient, vers le Messie, qui parlait au nom de Dieu (c'est ce que veut dire le mot prophète) pour inlassablement annoncer Celui qui vient. Isaïe reçoit sa vocation dans le Temple, il a une vision de la splendeur, de la gloire de Dieu. Un trône sur lequel il voit quelqu'un assis, entouré d'anges de feu, ceux qu'on appelle les séraphins. Devant cette vision, Isaïe est comme effrayé parce qu'il ne se sent pas capable de regarder la splendeur de Dieu et moins encore d'en parler : "Malheur à moi, je suis perdu, car je suis un homme aux lèvres impures". Conscient donc de sa pauvreté, de sa misère devant la grandeur de Dieu, Isaïe est effrayé, mais Dieu envoie un ange de feu, un séraphin, pour prendre une braise sur l'autel du paradis pour en purifier les lèvres du prophète : "Voici, ceci a touché tes lèvres, ta faute est effacée, ton péché est pardonné". Maintenant qu'Isaïe malgré son humilité et sa pauvreté, ainsi purifié par la puissance de Dieu, Dieu va l'envoyer : "Qui enverrai-je ?" Qui ira témoigner pour moi ? Alors Isaïe répond: "Me voici, envoie-moi".

Dieu l'enverra à la fois pour dire au peuple son péché, sa faute, son refus de se convertir, et aussi pour lui annoncer mystérieusement que même une fois le tronc de l'arbre dépouillé de ses branches, il restera dans ce tronc une semence sainte. C'est donc tout à la fois la punition des péchés, et l'annonce d'un petit reste qui saura attendre la venue de Dieu. Isaïe est tout à la fois conscient de sa pauvreté et en même temps envoyé par Dieu, purifié par Dieu, il accepte de remplir ce rôle de témoin.

C'est le même rôle de témoin qui va être demandé à Jean aussi. Jean n'est qu'un homme, mais c'est un homme envoyé par Dieu. Il n'est pas la lumière, il est seulement le témoin de la lumière. Il n'est pas le Verbe, il est seulement la voix qui crie dans le désert et qui annonce cette Parole, ce Verbe de Dieu. Il est donc celui qui vient devant le Seigneur, non pas pour se laisser prendre pour le Seigneur lui-même, le Messie, mais au contraire pour annoncer la venue de ce Messie et s'effacer devant lui comme nous le dira plus tard l'évangile de saint Jean que nous lirons aux vigiles du troisième dimanche de l'Avent : il n'est que l'ami de l'Époux qui doit s'effacer devant l'Époux afin que le Christ, l'Époux grandisse et que lui diminue.

Ce rôle de témoin, vous le voyez, qui est commun à Isaïe et à Jean, et qui s'adresse à nous aussi, car nous avons tous à participer à ce rôle, à cette mission de témoins du Seigneur qui vient, qui n'est pas seulement venu à Bethléem, mais qui ne cesse de venir dans notre vie et dans la vie de nos frères, il faut que nous sachions témoigner de cette venue, puisque nous avons été choisis pas Dieu pour en être conscients et en avoir l'intelligence, pour sentir en nous cette venue de Dieu, nous devons tous être des témoins. Le témoin, c'est quelqu'un d'infiniment humble. Isaïe le dit : "Je ne suis qu'un homme aux lèvres impures. Comment pourrai-je aller en ton nom?" Et pourtant, Dieu le purifie. De la même manière, Jean n'est qu'une voix qui crie dans le désert. Il n'est pas la parole de Dieu, il n'est qu'un transmetteur, une courroie de transmission. Il n'est pas la lumière, l'évangile nous dira qu'il n'est que la lampe qui nous permet d'attendre le lever du soleil et qui nous permet d'attendre l'aurore illuminante de Dieu.

Nous aussi, nous ne sommes que de pauvres hommes, de pauvres pécheurs, nous ne sommes que des témoins impuissants d'un mystère qui nous dépasse, mais nous sommes envoyés. Tous les chrétiens doivent être les témoins du Christ. Saint Jean Damascène dont nous célébrons la mémoire aujourd'hui nous montre que c'est un devoir pour chacun d'entre nous, non seulement de croire, mais de savoir rendre compte de sa foi. Nous devons être devant nos frères et nos sœurs qui nous entourent et qui ne connaissent pas encore, ou mal, le Christ, nous devons être des témoins de cette lumière qui a envahi notre cœur, de cette Parole qui a résonné à nos oreilles. Nous devons être les témoins de cette foi qui remplit notre vie. Nous n'avons pas le droit d'être des chiens muets, nous devons oser dire qui est pour nous, le Christ. Oh ! bien sûr son mystère est insondable, nous sommes de pauvres hommes, bien sûr, nous sommes incapables de dire tout ce mystère de Dieu, mais nous ne devons pas pour autant renoncer et rester muets devant les autres. Nous devons être des témoins, nous devons affirmer la toute-puissance de l'amour de Dieu qui nous a envahi, qui nous a rempli, qui nous sauve et qui doit aussi sauver nos frères. Et comment nos frères pourront-ils connaître Dieu si nous ne leur disons pas qu'Il est là et qu'il remplit notre être, et que nous sommes témoins de sa présence, de sa grâce et de sa force.

Frères et sœurs, que saint Jean Damascène, que le prophète Isaïe, que saint Jean-Baptiste, animent notre cœur et nous donnent de savoir affirmer notre foi dans le Christ et en être les témoins devant le monde.

 

AMEN


 

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public