AU FIL DES HOMELIES

Photos

JEAN-BAPTISTE LE DÉPENDANT

Is 6, 1-13 ; Jn 1, 6-8+15

Mercredi de la première semaine d'Avent – C

(6 décembre 2000)

Homélie du Frère Yves HABERT

 

N

ous goûtons un extrait de ce fameux prolo­gue de saint Jean comme une sorte de dose homéopathique pour nous préparer à le rece­voir, ce prologue tout entier, le saint jour de Noël à la messe de dix heures trente. Ce prologue nous parle de cet homme qui vient de Dieu, cet homme qui nous fascine, cet homme qui est d'une indépendance rare, indépendance vestimentaire, il se vêtait de poils de chameau, indépendance alimentaire, il mangeait des sauterelles, indépendance radicale de celui qui vit au désert. On a l'impression d'une sorte de fou qui rece­vrait qui recevrait sa mission de Dieu en direct, une sorte d'indépendant spirituel qui lance comme une espèce, pardonnez-moi la comparaison, le start-up spirituel. Qu'est-ce que c'est qu'une start-up, c'est une micro société lancé par quelques fous, avec une idée en tête, idée qu'ils veulent partager au monde entier sur internet, une idée qui attire les capitaux, une idée qui dévore littéralement les quelques fous, en général entre vingt et trente ans, qui ont lancé cette idée sur le marché.

A mon sens, Jean n'est pas une start-up spi­rituel, Jean n'apparaît pas comme une génération spontanée, Jean est profondément en dépendance, comme tous les personnages de la Bible, en dépen­dance avec le Christ, puisque avant Lui, avant le Christ il était, tous les personnages de la Bible, Abra­ham, Moïse, tous les autres sont tous en dépendance étroite avec Celui qu'il a, annoncent par leur Parole, par leur vie donnée. Mais Jean, s'il est du côté de cette dépendance avec l'Ancien Testament, qu'il est le der­nier des prophètes, il est aussi comme en une sorte de dépendance avec l'Église, avec ce qui doit venir. Il est en dépendance aussi avec les apôtres, il va prêcher l'Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde, il va comme concentrer ce qu'après la primitive Église développera, et il va annoncer cet Agneau et il va l'annoncer agneau avec l'Agneau en donnant sa vie. Il est encore prophète, et il est déjà apôtre. Il a l'audace des apôtres parce qu'il est profondément enraciné, de la parenté de Celui qu'il annonce. Peut-être que cette histoire de parenté de Jean-Baptiste avec le Sauveur, peut-être que c'est encore une fois plus pour souligner cette dépendance radicale par rapport à Celui qu'il annonce. A l'heure, au jour où beaucoup de nos contemporains sont peut-être tentés de faire une sorte de start-up spirituel, d'avoir une sorte d'idée géniale et de se lancer tout seul dans la course, à cette heure, il est bon de se rappeler que saint Jean le Précurseur, loin d'être cet indépendant un peu folâtre est au contraire profondément enraciné à la fois dans une tradition et dans l'Église qu'il annonce. Et s'il est un apôtre aussi audacieux, c'est qu'il est d'abord quel­qu'un de profondément enraciné. Toute l'audace de notre apostolat ne viendra que de notre enracinement ecclésial.

 

 

AMEN

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public