AU FIL DES HOMELIES

Photos

DIEU NOUS VISITE

Ct 2, 8-14 ; Lc 1, 39-45

Mardi de la quatrième semaine de l'Avent – A

(21 décembre 2010)

Homélie du Frère Christophe LEBLANC

Magnificat

 

F

rères et sœurs, nous sommes le 21 décembre, c'est le premier jour de l'hiver, et pourtant le soleil n'attend pas la fin de l'hiver pour réapparaître, les jours n'attendent pas le printemps pour rallonger. Déjà dans ces derniers instants qui nous séparent de Noël, les jours vont rallonger, les nuits seront plus courtes, la lumière sera plus forte et encore plus belle et plus présente dans nos journées.

Dieu n'attend pas non plus la fin de l'hiver pour nous visiter. C'est cette parole de consolation du Bien-aimé à sa bien-aimée, quand il lui dit que l'hiver est passé, que déjà les fleurs ressortent, les arbres verdissent. Le Seigneur n'attend pas, il est pressé, il a déjà visité sa création dans cet évangile que nous avons entendu. La visitation, ce n'est pas simplement l'affaire d'une information entre une jeune femme qui a hâte d'annoncer à une autre vieille femme qu'elle est enceinte.

La visitation, ce n'est pas simplement l'affaire d'Élisabeth et de Marie, c'est l'affaire de toute la création. Dieu sans le sein de sa mère visite déjà les routes de Galilée, visite déjà ce pays qui est le sien, sent déjà les odeurs, voit déjà en quelque sorte les paysages qu'il va parcourir à pied, quand il sera bel et bien né dans ce monde. Ce paysage qu'il va parcourir avec ses disciples il l'a déjà parcouru, il l'a déjà senti dans le sein de sa mère. Saint Jean-Baptiste, ce n'est pas simplement cet homme qu'il va voir face à face le jour où il va être baptisé par lui. Saint Jean-Baptiste, il le visite déjà même avant sa naissance, c'est lui-même qui va être le bénéficiaire de ce Saint Esprit qu'il va recevoir avant tout le monde, le Seigneur étant baptisé par Jean-Baptiste. C'est pareil pour les parents de Jean-Baptiste, c'est pareil pour toute la création.

La visitation frères et sœurs, c'est ce Dieu qui ne peut pas attendre pour déjà nous visiter et nous annoncer la bonne nouvelle. Oui, en fait, nous avons déjà été visités en secret par Dieu. Déjà Dieu est venu nous visiter dans notre vie, mais il s'est montré aussi discret que lorsqu'il a parcouru le pays de Judée dans le sein de sa mère. Dans ces quelques jours qui nous séparent de Noël, notre regard est invité à se tourner non pas vers l'éclatante apparition de ce Dieu fait homme, mais vers cette présence beaucoup plus discrète et pourtant tout aussi efficace de ce Dieu qui est déjà au cœur de nos vies. A la suite de cet évangile, nous sommes invités à méditer cette visitation et avec Marie, être capables de prononcer notre propre Magnificat.

 

AMEN

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public