AU FIL DES HOMELIES

Photos

ANNONCIATION À JOSEPH

Is 62, 1-5 ; Ac 13, 1617 + 22-25 ; Mt 1, 18-24

Samedi de la quatrième semaine de l'Avent – B

(24 décembre 2011)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

Que m'arrive-t-il ? (Germigny)

F

rères et sœurs, la dernière semaine qui prépare à la fête de Noël pourrait s'appeler la semaine des apparitions. Il y a tout d'abord l'apparition à Zacharie, l'annonciation de la naissance de Jean-Baptiste. Il s'agit encore d'un prélude, Jean-Baptiste est le précurseur et l'annonce de sa naissance à Zacharie est comme un prélude à la semaine qui va se dérouler.

Le lendemain, c'est l'annonciation à Marie, l'ange vient dire à Marie qu'elle sera la Mère du Fils de Dieu, et ce bouleversement de la vie de Marie se traduit dans sa réponse : "Je suis la servante du Seigneur, qu'il me soit fait selon ta Parole, selon ton Verbe".

Vient ensuite l'annonciation à Jean-Baptiste dans le sein de sa mère Élisabeth. Marie portant en elle l'Enfant Jésus rend visite à sa cousine, et lorsque sa salutation à sa cousine parvient aux oreilles de Jean-Baptiste par l'intermédiaire de sa mère, il exulte de joie devant la venue de celui qui doit venir.

Aujourd'hui, le dernier jour, nous avons entendu l'annonciation à Joseph. C'est le moment le plus dur, le plus difficile, car Joseph qui croyait que Marie avait été infidèle reçoit l'annonce de l'ange qui lui dit : "Ne crains pas de la prendre chez toi, car ce qui est né en elle vient de l'Esprit Saint". Joseph se trouve immédiatement plongé dans ce mystère qui est celui de Marie, mais auquel il participe parce que étant l'époux de Marie, il communie à sa destinée et il se trouve lui-même emporté dans cette présence de Dieu dont il ne peut que connaître indistinctement encore, la portée. Oui, Joseph doit accepter que Marie soit son épouse, qu'elle soit aussi l'épouse de Dieu, qu'elle soit envahie par l'Esprit Saint, qu'elle porte en elle le Fils de Dieu.

De tout cela, Joseph est le témoin émerveillé et en même temps le témoin silencieux, car s'il participe de façon indirecte à ce mystère, mais toute sa vie en est transformée. Son épouse porte un Enfant qui est le Fils de Dieu. Sa vie sera dominée par ce mystère, et quand il donnera le nom de Jésus à l'Enfant, comme le faisaient tous les pères, c'est ce qui se passera aussi devant la persécution d'Hérode, il prendra sous sa protection Jésus et sa mère et les emmènera en Égypte. Son rôle sera effacé mais tellement beau auprès de Marie et auprès de Jésus.

Nous aussi qui sommes appelés à nous approcher de ce mystère de Marie, ce mystère de Jésus Fils de Dieu dans le sein de la Vierge, nous qui sommes appelés comme Joseph à nous trouver aux portes de ce mystère, que ce soit notre joie humble. Il s'agir d'un événement qui nous dépasse et nous sommes seulement admis à nous en approcher.

 

AMEN

 

 

 

 

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public