AU FIL DES HOMELIES

Photos

LA FOI D'ABRAHAM ET DE MARIE

Gn 18, 1-14 ; Lc 1, 5-25

Jeudi de la troisième semaine de l'Avent – B

(18 décembre 2008)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

 

F

rères et sœurs, les textes que nous venons d'entendre et ceux qui suivront cette semaine tournent autour du problème de la foi en Dieu qui est le maître de l'impossible. La différence entre Zacharie et Marie, c'est que Marie objecte à l'annonce de l'ange, son âge, la stérilité de sa femme, il veut des preuves. L'ange qui lui apparaît, lui dira : tu resteras muet jusqu'à ce que s'accomplisse ce que tu n'as pas voulu croire. Marie au contraire ouvrira son cœur à l'annonce de l'ange, elle lui dira : "Je suis la servante du Seigneur, qu'il m'advienne selon ta parole". Marie ne comprenait pas plus que Zacharie comment les événements allaient se dérouler, mais elle adhérait de tout son cœur à la présence et à la parole de Dieu même si elle ne comprenait pas totalement ce qui allait se passer.

En parallèle, nous avons entendu aussi la rencontre d'Abraham et de Sara avec Dieu. De la même manière, Dieu se manifestant sous l'apparence humaine à Abraham, lui annonce qu'il aura un enfant alors que Sara est stérile et qu'ils sont avancés en âge. Sara réagit comme Zacharie, elle rit intérieurement : "Comment cela est-il possible, j'ai passé l'âge et mon mari est un vieillard". Mais Abraham crut et comme le dit saint Paul, "cela lui fut compté comme justice". C'est cette foi d'Abraham qui traverse les générations qui a porté les meilleurs des enfants d'Israël et qui atteint son objectif dans le cœur de Marie. Marie est vraiment la fille d'Abraham, elle est vraiment la descendante de la foi d'Abraham. C'est dans cette foi qui a traversé les siècles, cette foi qui est la part la plus belle, la plus définitive de la vocation d'Israël, cette foi qui a animé non seulement Abraham mais Isaac et Jacob, Moïse au désert, David, cette foi inébranlable dans la parole de Dieu voici qu'elle va se rassembler dans le cœur de Marie au moment où lui est annoncé ce qui apparemment est impossible. Dieu a voulu dépasser les limites de ce qui est possible tellement son amour était grand pour nous sauver, il a su rendre possible ce qui ne l'est pas humainement.

Que nous sachions nous aussi mettre nos pas dans les pas d'Abraham, dans ceux de Marie, pour que nous sachions adhérer à cette promesse merveilleuse que Dieu nous fait de la vie éternelle qui nous sera donnée.

 

AMEN

 

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public