AU FIL DES HOMELIES

Photos

MÉMOIRE ET GÉNÉALOGIE

Gn 49, 1-2+8-10 ; Mt 1, 1-17

Lundi de la troisième semaine de l'Avent – A

(18 décembre 1989)

Homélie du Frère Jean-François NOEL

 

E

n entendant cette généalogie, vous auriez dû frémir de souvenirs en vous rappelant les ca­ractéristiques de la vie d'Eliud, de Mathan ou des autres. Malheureusement, nous les avons oubliés. Leur seul nom suffit maintenant à les évoquer, mais ils appartiennent à cette longue lignée que la mémoire de la Bible s'oblige, sans arrêt à renouveler. Nous n'existons pas sans cette mémoire. Et de même que le Christ naît de Marie, épouse de Joseph, Joseph, mem­bre de cette généalogie hérite de cette mémoire des hommes car il s'inscrit dans ce que les hommes ont voulu faire.

Lire la généalogie devrait réveiller en nous ce plaisir de la mémoire profonde en étalant, en essayant de relire l'histoire de chaque homme et comment cette histoire d'homme a préparé et ouvert, et a réjoui le cœur de chacun afin que l'humanité entière se trouve atteinte après l'avènement du Christ. Cette semaine préparatoire à Noël, c'est un peu comme la moelle de la liturgie car se trouvent en elle deux événements comme chevillés l'un à l'autre. D'abord l'adoration et ensuite la supplication. Ces deux événement sont ad­mirablement résumés dans les Antiennes "O"que nous chantons à Vêpres et qui commencent par une adoration : O Sagesse, O Roi des nations. Leur en­semble comporte tous les titres que nous pouvons accorder au Christ. Elles se terminent par "viens, Sei­gneur Jésus !" une supplication qui concentre tout notre désir.

Je vous laisse dans cette attente par un texte sur la Sagesse qui nous révèle combien le cœur de l'homme attend la venue du Christ qui vient s'inscrire dans cette histoire et cette mémoire des hommes. "Que ce soit ou non inscrit dans la révélation juive, chaque homme est appelé par la justesse de son cœur à attendre le Seigneur, à attendre l'avènement d'un Messie. On explique dans ce livre de la Sagesse que le commencement de la Sagesse, c'est d'abord de connaître. Et après avoir appris à connaître, ce connaître nous apprend l'amour. L'amour c'est l'ob­servation de la Loi. L'attention aux lois c'est la ga­rantie de l'immortalité. Et cette garantie de l'immor­talité, c'est qu'on est prés de Dieu."

Vous avez, résumé là, tout ce que livre bibli­que pense des gens qui ne sont pas dans la Bible, pense de tous ceux qui sont en dehors ? sur le parvis de la Révélation. Mais pour signifier que la Sagesse qu'ils ont cherchée est déjà signe de la présence de Dieu en eux et qu'Il y a en eux un désir et une attente profonde. Et nous pourrions ajouter à cette longue généalogie que nous avons entendue, tous les hom­mes du monde, tous les hommes partis qui attendaient dans leur cœur, par la Sagesse, l'avènement de Dieu, car cette généalogie qui apparemment s'arrête au Christ, dans le Christ récapitule tous les hommes, même ceux qui sont à venir. Ainsi ce n'est pas seule­ment une liste antique qui nous paraît bien vieillotte, mais c'est celle qui, prenant racine dans les plus an­ciennes mémoires des hommes, s'ouvre au plus grand avenir, récapitulant ajoutant les uns après les autres, tous les hommes de ce monde.

 

AMEN

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public