AU FIL DES HOMELIES

Photos

L'INCARNATION RÉDEMPTRICE

Gn 49, 1-2+8-10 ; Mt 1, 1-17

Lundi de la troisième semaine de l'Avent – A

(17 décembre 2007)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

 

F

rères et sœurs, ces textes un peu fastidieux ou mystérieux à première audition par lesquels l'Église commence cette semaine préparatoire à Noël, ces textes sont d'une grande importance; ils veulent nous dire très concrètement comment Jésus le Fils de Dieu, s'enracine dans l'humanité et à travers es générations, remonte jusqu'aux origines de cette humanité, comment Jésus selon l'expression de saint Irénée, récapitule en lui l'humanité tout entière.

Cette généalogie de Jésus par laquelle Matthieu commence son évangile, nous montre, preuves à l'appui, comment Jésus descend d'Abraham le Père des croyants, le père d'Israël, et à travers Juda, l'un des douze fils de Jacob s'enracine aussi dans la tribu de Juda, dans la famille du roi David, et comment ainsi il récapitule toute la descendance d'Abraham et comment aussi toute la royauté selon le cœur de Dieu qui a gouverné le peuple d'Israël. C'est ce même Juda, l'ancêtre de David qui est béni par son père Jacob dans le dernier chapitre du livre de la Genèse, Juda, le jeune lion qui s'est couché, entre les pattes duquel se tient le sceptre, le bâton de chef, le bâton royal, puisque la tribu de Juda est la tribu royale, la tribu messianique.

Dans l'évangile de saint Luc, nous avons aussi une généalogie de Jésus, Elle nous dit la même chose d'une manière encore plus saisissante puisque saint Luc fait remonter les ancêtres de Jésus non seulement à David et Abraham, mais au-delà, jusqu'à Adam, le premier homme et il nous dit que Jésus est le fils d'Adam, Fils de Dieu. Ainsi donc, tant par la création d'Adam que par la génération du Verbe, Jésus est ils de Dieu par nature, en tant qu'il est la deuxième personne de la Trinité, et Fils de Dieu par cette longue suite de générations qui de la création, du premier homme jusqu'à nos jours ne cesse d'accumuler les générations.

Jésus est le résumé de l'humanité tout entière, c'est cela que signifient ces textes. C'est pourquoi ces généalogies marquent aussi les noms de ces ancêtres glorieux, selon le cœur de Dieu, comme David, Ézéchias, Josias, mais aussi dans ces générations tous les pécheurs : Salomon qui engendre de la femme d'Urie, et plusieurs autres dont l'histoire nous dit qu'ils ont été impies, qu'ils se sont révoltés contre Dieu, qu'ils ont été la cause de la déportation à Babylone. Jésus donc récapitule en lui l'humanité tout entière, pas seulement l'humanité fidèle qui accepte l'Alliance de Dieu, mais aussi l'humanité pécheresse. C'est cela le grand mystère de l'Incarnation : Jésus, Fils de Dieu, sans péché, qui n'a rien de commun avec ce qu'est le péché, puisque le péché, c'est le manque de lumière, c'est le manque d'amour et que Dieu est amour et lumière, Jésus Fils de Dieu a voulu endosser notre péché. Il a voulu porter sur ses épaules le péché du monde, le péché de tous les hommes, le vôtre, le mien, Jésus a pris sur lui toute cette horreur de l'humanité pécheresse et il l'a porté jusqu'à la croix pour que dans un acte d'amour infini il puisse renverser l'ordre des choses, transformer ces péchés en un lieu de pardon. C'est tout le mystère de l'Incarnation rédemptrice de Jésus. Nous sommes tous les frères de Jésus, par notre humanité, nous sommes tous les enfants du Père par la réconciliation que Jésus a apporté entre Dieu et nous, nous sommes tous sauvés, c'est ce que nous racontent ces textes, parce que l'amour de Dieu est plus fort que notre péché, parce qu'il est plus fort que nos refus d'amour et Dieu veut que nous soyons sauvés si nous l'acceptons de l'être.

 

AMEN


 

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public