AU FIL DES HOMELIES

Photos

LA LAMPE QUI BRÛLE ET QUI LUIT

Nb 24, 2-7+15-17 ; Jn 5, 33-36

Mardi de la troisième semaine de l'Avent – A

(16 décembre 1980)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

Jérusalem : Saint Séplucre - veilleuses

J

 

ean était la lampe qui brûle et qui luit. Qui brûle par sa prédication, qui allait brûler le cœur de ses auditeurs, cette race de vipère, cette engeance portée au mal, que Jean-Baptiste convoquait à la pénitence, à la repentance pour se préparer à la venue du Messie.

Il était aussi la lampe qui luit, la lampe qui éclaire, car il est celui qui a montré ce Messie qui venait. C'est lui qui a montré, en Jésus, l'accomplissement de ces prophéties qui ont parcouru tout l'Ancien Testament. Nous entendions tout à l'heure un passage du livre des Nombres, un des textes les plus anciens de l'Ancien Testament, cet oracle de Balaam, prophète étrange, puisque tout en adorant le Dieu vivant, il louait ses services, en quelque sorte au plus offrant, y compris aux ennemis du peuple de Dieu, en l'occurrence au roi Balaq qui voulait que Balaam prophétise en faveur de ses armées contre Israël. Mais Balaam fut contraint par le Seigneur. En son cœur, l'inspiration prophétique fut plus grande et au moment où le roi ennemi, l'ayant fait monter sur une montagne pour maudire Israël, voilà que la parole sortie de la bouche de Balaam fut la bénédiction : "Qu'elles sont belles tes tentes, Jacob, qu'ils sont beaux tes campements, Israël !... Voici que je l'entrevois, mais de loin, je l'aperçois, mais ce n'est pas encore : un astre se lève, une lumière se lève, une étoile, un sceptre, un héraut." Quelqu'un qui va accomplir cette destinée encore commençante d'Israël encore dans l'enfance au moment où Balaam prononce son oracle. Déjà il entrevoit cet astre qui va se lever, ce Messie promis.

Et c'est devant la lumière de cet astre que la lampe de Jean-Baptiste va doucement s'éteindre, vaciller, comme au petit matin, la chandelle dont on s'est servi pour travailler pendant la nuit, perd de sa clarté quand le soleil se lève. Oui, le soleil de Dieu, l'astre du matin, Jésus Christ le Fils même de Dieu, annoncé obscurément par ces lointains prophètes, s'est levé. Il se lève encore dans nos cœurs et l'écho de Jean-Baptiste retentit en nous. Nous avons besoin pour nous préparer chaque jour à cette venue, dans nos cœurs, de la lumière de Dieu, nous avons besoin de ces lumières plus douces, plus faibles, comme celle d'une chandelle ou d'une petite lampe, comme celle de Jean-Baptiste qui nous introduise, qui nous prépare au grand Jour de Dieu. Nous ne sommes pas des êtres de lumière. Nous ne sommes pas capables, de fixer, de nos yeux le soleil en face. Alors, nous sommes obligés de nous accoutumer, peu à peu, à cette lumière de Dieu, à cette joie de Dieu, à cette splendeur de Dieu. Il faut que notre cœur apprenne la joie, la vérité, la liberté, la lumière. Pour cela, nous avons besoin d'être accoutumés, apprivoisés en quelque sorte.

C'est le rôle que Jean-Baptiste a joué avec les juifs de son temps, c'est le rôle que ceux qui ont ce charisme de pédagogie prophétique peuvent jouer encore pour nous aujourd'hui. Ils nous acheminent, petit à petit à la rencontre de Dieu, mais pas à pas. Il faut que nous soyons, en quelque sorte, prophètes les uns pour les autres, que nous soyons les uns pour les autres des Jean-Baptiste, c'est-à-dire que nous sachions fraternellement, selon les lumière qui nous sont données, les partager avec nos frères pour que, peu à peu, leurs yeux comme les nôtres s'illuminent à ce grand jour de Dieu qui envahit progressivement notre vie et qui un jour, la remplira tout entière d'une joie débordante.

Que ce temps qui nous prépare à Noël soit le temps où nous nous préparons à la rencontre de Dieu, cette rencontre qui sera plénière au jour de notre mort, mais qui, déjà, chaque jour, se fait plus insistante, plus profonde. Il faut que nous soyons prêts pour que cette lumière nous envahisse.

 

AMEN

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public