AU FIL DES HOMELIES

Photos

LE NOM DE JEAN

Ml 3, 1-4+23-24 ; Lc 1, 57-66

Vendredi de la troisième semaine de l'Avent – B

(21 décembre 1990)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

 

V

oici aujourd'hui la naissance et la circonci­sion de Jean-Baptiste qui nous approche de Noël et qui est toute centrée sur ce nom de Jean. Ce nom qui ne vient pas des hommes, qui sur­prend par rapport aux coutumes de l'époque car ce n'est pas un nom de la famille de Zacharie, ce nom que l'ange avait révélé à Zacharie au moment où il lui annonçait la naissance de cet enfant et qu'il a révélé aussi au cœur d'Elisabeth puisque, spontanément, c'est le nom qu'elle propose pour cet enfant. Un nom qui vient de Dieu. Et ce nom de Jean signifie : "Dieu fait grâce !'' "Dieu donne sa grâce !"

Jean-Baptiste sera un prophète austère, un prophète qui prêche la pénitence. Il prêchera un bap­tême de repentir, il traitera les juifs de son temps de vipères, de sépulcres blanchis. Il les comparera à la bale qu'on rejette quand on vanne le blé. Pourtant le fond de son message n'est pas un message de vio­lence, de punition, c'est que Dieu fait grâce. Car si Jean-Baptiste propose la conversion, le repentir, la pénitence, s'il invective avec autant de force ses contemporains, c'est parce qu'il doit préparer, pour le Seigneur," un peuple bien disposé". Il doit disposer les cœurs à rencontrer le Seigneur, les ouvrir à la grâce qui va leur être donnée. Il faut que les cœurs des hommes que Dieu va visiter ne soient pas fermés, ne soient pas sourds à cette grâce que Dieu vient leur donner.

C'est pourquoi, Jean-Baptiste, inlassablement, du fond de son désert, comme une voix qui crie, va appeler à la conversion, à changer les cœurs, à ouvrir les cœurs à la grâce de Dieu qui vient. Car cette grâce ne peut pas être délaissée, ne peut pas être oubliée. Il n'est pas possible que la grâce de Dieu vienne et que les hommes l'ignorent, que les hommes n'y prêtent pas attention. Jean-Baptiste est passionné par cette préparation du cœur du peuple d'Israël et plus géné­ralement de l'humanité, à cette visite de Dieu comme le dit l'oracle de Malachie. "Il ramènera le cœur des pères vers leurs fils et le cœur des fils vers leur père !" Il doit réconcilier les hommes entre eux afin qu'ils puissent être prêts à la visite de la grâce de Dieu.

Un autre personnage du Nouveau Testament portera aussi ce nom de Jean, l'évangéliste, l'apôtre, celui que Jésus aimait. Et lui aussi sera le témoin de la grâce de Dieu. L'évangile de Jean sera un évangile du don gratuit de Dieu, "Dieu qui nous a aimés le pre­mier. Ce n'est pas nous qui avons aimé Dieu, c'est Lui qui nous a aimés d'abord et qui nous a donné son Fils comme propitiation" c'est-à-dire comme rédemption, comme rachat, comme renouvellement à partir de nos péchés.

Telle est l'œuvre de la grâce de Dieu. Et ainsi Jésus, qui est cette grâce de Dieu, vivante, communi­quée aux hommes, est entouré de part et d'autre par ces deux Jean qui sont les prophètes et les témoins de la grâce de Dieu qui vient. Jean-Baptiste qui ouvre les chemins à la grâce, Jean l'évangéliste qui déploiera dans son évangile toutes les richesses de cette grâce de Dieu. Toute notre foi, toute notre vie est entière­ment subordonnée à cette grâce de Dieu. Tout, dans ce que nous sommes, dans ce que nous vivons, tout est grâce de la part de Dieu. Nous ne faisons rien qui vienne de nous. La grâce de Dieu est assez profonde et assez grande pour susciter dans notre propre cœur la coopération à cette grâce. Dieu nous aime assez pour nous faire acteurs de la grâce qu'Il nous donne, pour que ce don gratuit rejaillisse, resplendisse à l'in­térieur de notre propre vie. Que ces fêtes de Noël soient pour nous des fêtes de grâce. Qu'elles nous mettent en face de cette gratuité du don de Dieu, de cet amour premier, fondamental, cet amour sans limite et sans rivage que Dieu a pour nous. Préparons nos cœurs. Soyons un peuple bien disposé à la venue de la grâce de Dieu.

AMEN

 

 

 
Copyright © 2018 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public