AU FIL DES HOMELIES

Photos

UN ARBRE GÉNÉALOGIQUE ...

Gn 49, 1-2 + 8-10 ; Mt 1,1-17

Vendredi de la troisième semaine d'Avent – B

(17 décembre 1999)

Homélie du Frère Bernard MAITTE

 

S

i je vous dis Henri II, François II, Charles IX, Henry III, Henry IV, Louis XIII, Louis XIV, Louis XV, Louis XVI, Louis XVII (entre pa­renthèses ) Louis XVIII, qu'est-ce que cela évoque dans votre esprit ? Je pense au minimum, vous dites, ça doit être la généalogie, et si j'ai bonne mémoire, c'est celle des rois de France. Peut-être que les plus perspicaces diront, qu'entre Henry II et Henry IV, on passe des Valois aux Bourbons, et puis, entre Louis XVI et Louis XVIII, il y a un choc, une révolution, et l'on continuera avec Charles X et autres choses sem­blables, vers une fin d'époque.

Dans ce que nous avons entendu, il y a quel­que chose de similaire, seulement on dira que d'Abra­ham à David, c'est l'époque des patriarches, que de David jusqu'à la déportation, c'est le temps des pro­phètes, avec un système bien en place, une monarchie en Israël qui a pignon sur nations, et puis il y a la dé­portation, c'est la cassure de notre révolution, et en­suite de cette déportation, jusqu'au Christ, Christ ou­vrant une nouvelle ère, un autre monde.

Lire ainsi aujourd'hui la généalogie de Jésus, je crois c'est surtout comprendre à la manière dont nous, nous aimons à l'heure actuelle faire notre arbre généalogique, ou connaître celle des rois de France, se sentir d'une culture, d'un pays, d'une histoire, une famille, avoir des racines, avoir un lien avec le passé pour ouvrir un avenir, avoir une sorte d'identité qui se profile derrière toute cette longue généalogie. C'est vrai aussi pour Jésus-Christ. Jésus-Christ ne vient pas comme cela dans le monde, il vient avec tous ces hommes, avec toutes ces femmes qui ont tissé ce que l'on appelle l'histoire du salut, ces hommes et ces femmes qui ont rencontré Dieu, à qui le Seigneur s'est révélé, et même si on a oublié le nom de ces personnages, ont été les maillons de cette longue chaîne de l'histoire de Dieu avec les hommes.

Jésus-Christ arrive au bout, ou au terme de cela, pour bien montrer que les temps sont accomplis, pour réaliser comme il le dira aux disciples d'Emmaüs, et à ses autres disciples : "Il fallait bien que s'accomplissent les Ecritures, ce qui est annoncé chez les prophètes, dans les Psaumes et dans ce qu'a dit Moïse." Entendre à nouveau à nos oreilles cette longue liste des personnages, c'est comprendre que Jésus ait une famille, une religion, une culture, qu'il est un homme avec les hommes et parmi les hommes.

Aujourd'hui pour nous, cela a la même signification. Nous nous rattachons à Dieu parce qu'enfants de Dieu, nous reconnaissons comme le disait si bien saint Athanase : "Ne touchez pas à mes Christs !", que nous aussi nous sommes comme Jésus, de la même famille, du même pays, nous avons la même identité. Il y a une histoire de Dieu avec nous qui se poursuit et se continue, qui marque un monde nouveau, un ciel nouveau, que nous avons à faire naître ensemble, parce que nous savons d'où nous venons, que nous vivons du principe même de ce que nous sommes, enfants de Dieu et que cela nous ouvre un avenir et ouvre à nouveau un avenir à Dieu parmi les hommes. Autant dire que Dieu ne cesse à travers ces générations de donner encore sa parole et de se révéler, de manifester que cette Parole, comme le dit si bien saint Jean lorsqu'il écrit : "Le Verbe s'est fait chair" s'inscrit à l'intérieur même de notre chair, et qu'alors pour Dieu tout est possible, que la Bible n'a pas un point final, mais qu'elle a encore des mots et que ces mots, c'est chacun d'entre nous, qui les uns à côté des autres, et avec les autres et dans les généra­tions qui se suivent, écrivons encore la manifestation de Dieu parmi ces hommes et ces femmes d'aujour­d'hui. Que ces mots joints les uns avec les autres for­ment la louange du Seigneur.

 

 

AMEN

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public