AU FIL DES HOMELIES

Photos

LA LAMPE DANS LA NUIT

Nb 24, 2-7 + 15-17 ; Jn 5, 33-36

Vendredi de la troisième semaine de l'Avent – B

(16 décembre 2011)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

Lumière dans la nuit …

F

rères et sœurs, en ce dernier jour qui précède la semaine qui va nous faire entrer dans le mystère de Noël, en ce jour, l'Église nous propose deux textes où le Christ qui s'approche est comparable à cette petite lumière vacillante dans la nuit, cette petite lumière à peine perceptible qui va grandir et remplir tout l'univers.

Le premier texte est donc celui de Balaam. Vous vous souvenez sûrement de l'histoire de ce prophète qui ne voulait pas apporter la parole que Dieu avait mis en sa bouche, et qui s'enfuit loin de Balaq, le roi de Moab, mais son ânesse refusait d'avancer. Ainsi se manifestait la volonté de Dieu. Balaam est donc allé auprès du roi de Moab qui lui demandait de bénir ses troupes. Balaam lui a dit qu'il était prophète et que c'était Dieu qui déciderait de ce qu'il devait dire. Au lieu de bénir les armées du roi de Moab, et de maudire Israël, Balaam a dit : "Que tes tentes sont belles Israël, comme des vallées qui s'étendent, comme des jardins au bord d'un fleuve, comme des aloës que le Seigneur a planté, comme des cèdres auprès des eaux".

Cette contemplation des troupes d'Israël qui semblent remplies de lumière et de joie, va laisser la place à une parole plus précise : "Un héros grandit dans ta descendance, domine des peuples nombreux". Un peu plus loin, il dira : "Oracle de Balaam, de l'homme au regard pénétrant, il vois ce que Shaddaï fait voir. Ses yeux s'ouvrent, et je le vois, mais non pour maintenant, je l'aperçois mais non de près, un astre issu de Jacob, un sceptre se lève issu d'Israël." Cette lumière qui s'approche, c'est donc le Messie qui va délivrer le peuple de Dieu de tous ceux qui veulent l'abattre.

Cette lointaine prophétie qui remonte à des siècles avant la venue du Christ, va trouver son accomplissement dans les paroles de l'évangile de saint Jean. Il dit aux juifs qui sont allés consulter Jean-Baptiste : "Ce n'est pas d'un homme que je reçois ce témoignage, si je dis cela c'est pour que vous soyez sauvés. Celui-là, Jean-Baptiste était la lampe qui brûle et qui luit et vous avez voulu vous reposer une heure à sa lumière". Cette lampe qui brûle et qui luit dans la nuit, comme Jean-Baptiste qui annonce mais de loin, pas tout de suite, un Messie, un Rédempteur, cette lampe va petit à petit céder la place à l'aurore qui est la lumière du Christ.

Avec Jean-Baptiste, approchons-nous de cette lumière à peine perceptible, approchons-nous de cette aurore, de cette étoile dont nous verrons bientôt à la fête de l'Épiphanie la manifestation aux mages. Approchons-nous de ce Seigneur Jésus qui se fait tout petit pour se mettre à notre portée et qui scintille dans la nuit de notre cœur.

 

AMEN

 

 

Normal 0 0 1 386 2202 18 4 2704 11.1539 0 21 0 0

 

 

 

 

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public