AU FIL DES HOMELIES

Photos

MA VIE NUL NE LA PREND

Dn 3, 13-20+46-52+91-92+95 ; Jn 10, 17-39

Jeudi de la cinquième semaine de Carême – A

(12 avril 1984)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

A

 

travers ce dialogue, de plus en plus tendu, entre Jésus et les juifs, nous nous approchons peu à peu du dénouement. Aujourd'hui, Jésus affirme clairement, et les juifs ne s'y trompent pas, sa divinité, son égalité, son identité avec le Père. Par trois fois, Il dit : "Le Père et Moi, nous sommes un. Comprenez que je suis dans le Père et que le Père est en Moi !" C'est pourquoi les juifs prennent des pierres pour le lapider parce que, disent-ils : "Tu blasphèmes. Toi qui n'es qu'un homme, tu te fais Dieu !"

En même temps, au cours de ce dialogue, Jésus dévoile l'ultime secret de sa passion. En effet, Jésus dit : "Ma vie, nul ne la prend, mais c'est Moi qui la donne ! J'ai le pouvoir de la donner et le pouvoir de la reprendre." Apparemment, le drame qui va bientôt se nouer, sera l'œuvre de Judas, l'œuvre des chefs des prêtres, l'œuvre de la lâcheté de tout le peuple qui, entraîné par ses leaders, criera : "Crucifie-Le !" Apparemment, Jésus va être livré aux mains des hommes. Il va être traîné de supplice en supplice, de prétoire en tribunal, chez Anne, chez Caïphe, chez Pilate, chez Hérode, encore chez Pilate, et puis au Golgotha, et toujours traîné par des hommes qu'Il suit sans ouvrir la bouche "comme un agneau qu'on mène à l'abattoir". Pourtant, Il nous l'affirme : "Ma vie, personne ne peut me la prendre. C'est Moi qui la donne!" Car même si les bourreaux s'acharnent sur Lui, même si son corps est livré à la flagellation, à la crucifixion, même si son côté est transpercé par la lance, tout cela ne peut avoir lieu que parce que Jésus l'a voulu. C'est-à-dire que de ce drame, de ce supplice, de ces tortures, Jésus fait une offrande. Il prend à son compte tous ces tourments que les hommes vont lui faire subir, dans leur haine et dans leur violence. Il les prend à son compte pour en faire un acte d'amour, un acte d'offrande d'amour au Père, un acte d'offrande de rédemption pour les hommes. Et, de cette sorte, tous ces évènements sont assumés par la volonté du Christ. "Ma vie, nul ne la prend, c'est Moi qui la donne !"

Jésus donne sa vie, c'est-à-dire Jésus fait de sa mort et de ses souffrances un don. Il en fait cette offrande au Père, pour le salut des hommes. Il en fait un acte du plus grand amour : "Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu'on aime !" Et, en donnant sa vie par amour, Jésus a le pouvoir de la reprendre. Cet amour qu'Il a mis au cœur de sa mort, comme au cœur de son Incarnation, cet amour qui n'est pas seulement un sentiment humain mais qui est la vie même de la Trinité, qui est l'amour même que le Christ voit en regardant le visage de son Père, cet amour qui fait que le Père et Lui ne font qu'un, qu'Il est dans le Père et que le Père est en Lui, cet amour est si grand que non seulement il permet au Christ d'offrir sa vie et sa mort, mais encore il lui permet de la reprendre, d'être vainqueur de la mort par la puissance de cet amour. Et c'est le sens profond, le secret, le mystère de sa Résurrection. C'est l'amour du Père pour le Fils, c'est l'amour trinitaire qui est vainqueur de la mort du Christ, qui ressuscite le Christ au matin de Pâques.

Et c'est pourquoi le Christ nous propose, à nous aussi, non pas de vivre cet amour avec la même intensité, cependant de mettre tout notre cœur dans ses mains, de mettre notre pauvre amour d'homme en communication, en communion de l'infini de son amour divin, afin que nous ne nous laissions pas enlever notre vie, mais que nous la donnions, dès maintenant, chaque jour, et définitivement au moment de notre mort. Que nous donnions notre vie, afin que nous puissions recevoir de cet amour tout-puissant du Christ le pouvoir de la reprendre en participant, nous aussi, à sa résurrection. Car nous sommes appelés à suivre ce même chemin que le Christ, qui est un chemin d'offrande, qui est un chemin de don, qui est un chemin d'amour, afin qu'ayant tout donné par amour, nous puissions tout recevoir par amour, dans la lumière éternelle de sa résurrection devenue notre résurrection.

 

AMEN

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public