AU FIL DES HOMELIES

Photos

RETROUVER LA JOIE DE LA PÂQUE

Dn 3, 13-20+46-52+91-92+95 ; Jn 10, 17-39

Jeudi de la cinquième semaine de carême – A

(21 mars 2002)

Homélie du Frère Yves HABERT

 

J

e ne sais pas si vous êtes comme moi, mais sou­vent nous sommes attaqués ou gentiment bous­culés à propos de l'Eglise. Parce qu'on sait que nous appartenons à l'Eglise, on nous chahute un peu, on nous reproche des choses. Certains peuvent re­procher à l'Eglise sa dureté, d'autres vont lui reprocher son laxisme, puis on va demander : qu'en pensez-vous ? Nous, on est sommé de répondre, on doit essayer de dire sa foi, on doit essayer de défendre l'Eglise même si elle est assez grande pour se défendre toute seule. Et nous, de notre côté, on a aussi le désir de voir l'Eglise changer, quelquefois on regrette l'Eglise telle qu'elle était avant, on anticipe celle qui sera après-demain, on n'est pas toujours d'accord, et l'on est par­fois une chamboulés, nous aussi. En fait, toutes ces discussions que l'on peut avoir, cela ne touche pas au poids éternel de gloire qu'elle représente : ces malades qui prient, ces laïcs qui témoignent par leur vie, de Dieu, ces prêtres qui sont heureux dans leur ministère, ces évêques qui travaillent et ont le souci de continuer à annoncer, ce pape qui se démène aussi pour faire bouger plein de choses, pour réunir des jeunes, pour réunir différentes confessions religieuses.

Mais il y a une critique qui me fait le plus mal, et j'ai même du mal à assumer cette critique-là, c'est quand certaines personnes disent que l'Eglise est triste. Alors qu'elle devrait être le lieu de la joie, pour certains, elle est triste : ils disent, ton Dieu, j'y croirai quand il y aura vraiment cette joie du Ressuscité. Si l'Epouse est si triste, alors est-ce qu'elle désire si ar­demment son Epoux ? Renan a dit un jour : "La vérité est peut-être triste". C'est atroce comme constatation. Si elle est triste pour certains, à travers cette phrase, ils l'accusent même plus loin, ils disent que l'Eglise est à demi-morte, ils ne le formulent pas "franco", mais c'est dit. Cela me fait beaucoup souffrir, et j'ai cherché comment l'Eglise pourrait témoigner de façon plus joyeuse, plus vivante. Sans doute que, c'est toute l'Eglise qui est convoquée, chacun d'entre nous à Pâ­ques. "Faire ses Pâques" ! c'est-à-dire mourir, faire l'expérience de la mort, accompagner le Christ jusque dans sa Passion, jusque dans sa mort, pour ressusciter. Si notre Eglise vraiment vivait à fond ce mystère de Pâques, si chacun d'entre nous nous vivions sérieuse­ment cette Passion que nous allons revivre intensé­ment, si chacun prenait le temps de mourir vraiment, de mourir à son péché, d'aller trouver un prêtre, d'aller se confesser, si chacun vraiment accueillait pleine­ment cette vie, alors à ce moment-là ce serait un peu­ple de vivants. Tout le monde court après l'énergie, c'est un thème un peu à la mode, tout le monde veut retrouver, avoir l'énergie, tout le monde se sent par­fois un peu fatigué, un peu lourd. Mais nous avons en nous, avec l'Eglise, avec ce mystère pascal que nous vivons tous les ans, nous avons de quoi, tous les ans, retrouver l'énergie en nous. Si nous nous plaignons depuis plusieurs années de manquer d'énergie, vivons pleinement cette Pâque, allons jusqu'au bout de ce qui nous est proposé, retrouvons cette énergie que Dieu même veut nous donner. Je crois qu'il y a un enjeu extrêmement important à travers la liturgie de ces jours, un enjeu pour chacune de nos vies, un enjeu même pour toute l'Eglise. On a retrouvé le sens de la célébration de ces mystères, on a essayé de creuser tous ces textes, et il faut aller au bout.

Quel est le rapport avec les deux textes que nous avons entendu, de l'Ecriture ? C'est tout simple. Daniel dans la fournaise, avec les enfants, qui confes­sent, qui louent le Seigneur, qui sont dans le feu mais qui ont déjà aussi cette joie. Et dans l'évangile, la décision de tuer Jésus, c'est-à-dire, cette décision qu'il nous faut prendre aussi, nous de suivre Jésus, d'aller avec lui pour mourir et pour ressusciter.

 

 

AMEN

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public