AU FIL DES HOMELIES

Photos

QUAND DIEU FAIT ALLIANCE

Gn 15, 5-17

(1er avril 004)

Homélie du Frère Bernard MAITTE

Feu de l'Alliance 

J

e ne sais pas si vous, les enfants, vous avez fait attention à la première lecture qui est peut-être un peu compliquée. C'était une histoire avec Abraham, je vous la rappelle : Dieu dit à Abraham qu'Il va lui donner des enfants, il y en aura autant que les étoiles dans le ciel et que le sable sur le rivage de la mer, et aussi Il donnera un pays, une terre très riche et très féconde. Mais devant cette Parole du Seigneur, Abraham pose cette question : "Mais quel signe vas-Tu me donner, parce que je suis vieux, je n'ai pas d'enfant, il n'y a pas autant d'enfants que de grains de sable, et je n'ai pas encore la terre". Dieu fait alors une Alliance. Il dit à Abraham : "Apporte des animaux, une génisse, une chèvre, des pigeons, des tourterelles, tu vas les sacrifier, les couper en deux morceaux, et de les déposer là". Toute la journée passe, et il y a des animaux charognards, des hyènes, des vautours qui rôdent et veulent manger les morceaux des animaux sacrifiés, Abraham les chasse, et quand le soir tombe, une nuée, un brandon de feu, une grande flamme vient au milieu des animaux et les brûle entièrement.

      Peut-être que cela vous rappelle quelque chose, parce que malheureusement aujourd'hui, dans les journaux, on ne voit plus que des vaches, des brebis qui sont massacrés sacrifiés à cause de la bêtise humaine certainement, et cela peut rendre notre cœur triste de voir le gâchis que l'on fait avec la nature. Mais là, Dieu ne fait pas du gâchis. Il fait une Alliance. Qu'est-ce que c'est une alliance ? D'abord, ce peut être un bijou qu'on porte au doigt, quand on est marié pour dire qu'on a fait alliance avec une femme, avec un homme, et qu'on est heureux d'être ensemble, ou en tout cas qu'on veut être ensemble, liés pour toujours. Dans le mot alliance, il y a le mot lien pour marquer l'attachement à l'autre. Deux amis, quand ils ont une amitié profonde, c'est comme une alliance, ils sont attachés, liés l'un à l'autre, vous connaissez cela. A travers les animaux partagés en deux et le feu qui passe au milieu des animaux, Dieu nous dit qu'il fait Alliance avec Abraham, le signe qu'Il donne est un signe d'amitié, un signe d'alliance. Pourquoi des animaux ? ils sont innocents, ils n'ont rien fait et il faut les tuer. Tout simplement parce qu'Abraham donne ce qu'il a de plus précieux, il a besoin des animaux pour vivre, mais il les donne, il les offre à Dieu et Dieu répond en passant au milieu de ce qu'il donne : "Je suis là, présent comme un feu au milieu de ce que tu m'as offert".

       Aujourd'hui encore, Dieu nous offre son Alliance, car elle ne vaut pas uniquement pour Abraham, elle vaut pour toute sa postérité, elle vaut pour tous les grains de sable et toutes les étoiles dans le ciel que nous sommes, parce que les vrais enfants d'Abraham, c'est nous. C'est nous les étoiles, c'est nous les grains de sable sur le rivage des mers. Dieu nous offre son Alliance. Que fait-Il ? En fait, c'est ce que nous vivons aujourd'hui dans cette Eucharistie, on n'est pas venu avec des animaux, on ne va pas offrir et couper des animaux en deux, et il ne va pas y avoir un feu qui tombe au milieu de ces animaux. En revanche, on va offrir du pain et du vin à Dieu ? Et Dieu va venir dans ce pain et dans ce vin, Il va faire Alliance avec nous Il va se lier à nous, c'est ce qu'Il a dit. Quand on va reprendre ses paroles : "Ceci est mon Corps, ceci est mon Sang". On le dira à propos du pain et du vin, et l'on dira même sur le vin : "le Sang de l'alliance nouvelle et éternelle qui sera versé pour vous et pour la multitude en rémission des péchés. Vous ferez cela en mémoire de Moi." Et quand Dieu est présent vraiment, réellement, dans le pain et dans le vin, qui sont devenus son Corps et son Sang, qu'allons-nous faire ? On va partager ce Pain, il y a ce geste que fait le prêtre, il a une hostie un peu plus grande et il la coupe en deux, il la partage, puis il la coupe encore en plusieurs morceaux. Pourquoi ? Pour que chacun d'entre nous, nous ayons un morceau de ce pain partagé, de ce pain rompu. Le pain partagé, c'est comme les animaux partagés, seulement, ce n'est plus nous qui partageons les animaux, c'est Dieu qui se partage, Il devient pour nous un Corps, et Il vient en chacun d'entre nous. Il nous donne à chacun d'entre nous sa vie et sa présence.

       Vous le savez, dans la Bible, l'image du feu, c'est l'image de l'Esprit Saint, c'est-à-dire de l'Amour de Dieu, et c'est vrai qu'avant de dire : "Ceci est mon Corps, ceci est mon Sang,"  on demande au Seigneur de sanctifier les offrandes, ce qui veut que le feu de l'Esprit Saint vienne sur le pain et sur le vin, et que ce feu de Dieu brûle dans le pain et le vin, pour qu'ensuite, quand nous avons partagé ce pain, que ce feu de Dieu brûle aussi dans notre cœur. Que ce soit cet Amour que nous recevons. Et quand on le reçoit, c'est pour cela que le pain est partagé, ce n'est pas pour nous tout seul, c'est pour que chacun ait cet Esprit d'amour, et ce feu de Dieu, et cette Alliance, qu'Il y ait pour chacun d'entre cette communion.

       Cela montre bien ce que nous sommes, en communiant au Corps du Christ, nous communions à son Corps, mais ainsi, nous savons aussi que l'Église c'est son Corps, que nous tous, ensemble ici, nous qui sommes sur nos tabourets et nos chaises, nous sommes ce Corps du Christ, nous sommes remplis de son Esprit Saint et l'Eucharistie va nous le faire vivre.

       AMEN


 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public