AU FIL DES HOMELIES

Photos

DEUX FEMMES !

Dn 13, 1-9+15-60

(17 mars 1986)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

L

a liturgie de ce jour nous propose deux évènements qui sont volontairement rapprochés l'un de l'autre à cause du parallèle des situations. Dans un cas comme dans l'autre, une femme, seule au milieu d'une foule hostile, une femme accusée d'adultère par des hommes respectables, d'une part Suzanne, d'autre part la femme anonyme de l'évangile, des hommes respectables, d'une part les juges d'Israël et d'autre part ces pharisiens. Et, en face de cette femme, pour la sauver, d'un côté Daniel le prophète, de l'autre Jésus Lui-même. Mais à travers cette similitude extérieure des situations, le problème est totalement différent. Toute la distance entre l'Ancien Testament et l'évangile est contenue dans le rapprochement de ces deux scènes.

       Dans l'Ancien Testament, Suzanne est injustement accusée, car elle n'a pas péché, elle est juste, innocente. Et Daniel est suscité par Dieu pour sauver celle qui est innocente, et pour confondre ceux qui sont ses accusateurs qui manient la calomnie. Dans l'évangile, la femme est coupable, elle a été prise en flagrant délit, ceux qui l'accusent ne l'accusent pas à tort, ils se contentent d'appliquer strictement la loi de Moïse. Et Jésus ne vient pas pour faire éclater l'innocence des justes mais pour pardonner ceux qui sont pécheurs.

       C'est toute la distance qu'a franchie la révélation en passant de l'Ancien au Nouveau Testament. Dans l'Ancien Testament nous est révélé un Dieu qui est le garant de la justice. Et cela est certes, la fonction première de Dieu. Dieu est d'abord Celui qui sauve les innocents, Celui qui confond les menteurs, Celui qui défend les pauvres, Celui qui vient au secours de ceux qui sont injustement accusés ou persécutés. C'est bien là le premier rôle que Dieu veut remplir sur cette terre, et il n'y aurait pas de justice, il n'y aurait pas de vie possible si Dieu n'était pas garant de cette justice.

       Mais Jésus est venu nous révéler un secret bien plus profond du cœur de Dieu : c'est que Dieu n'est pas seulement Celui qui fait éclater le justice des innocents. Il n'est pas seulement Celui qui sauve les bons de la main de ceux qui les persécutent, Dieu est aussi, Il est d'abord et plus profondément encore Celui qui vient sauver les méchants, Celui qui vient sauver les pécheurs, Celui qui vient sauver ceux qui n'ont pas d'innocence à faire valoir, ceux qui n'ont pas de mérites à présenter devant les yeux du Seigneur. Dieu est Celui qui donne l'amour à qui ne le mérité pas, à qui n'y a pas droit. Dieu est Celui qui vient sauver même et d'abord ceux qui sont perdus.

       C'est tout l'évangile qui est contenu dans ce passage et dans quelques autres passages analogues qui nous font toucher là le secret le plus profond du cœur de Dieu. Dieu n'est pas seulement Celui qui a organisé un univers dans lequel il faut que soient respectées non seulement les lois de la nature, mais aussi les lois morales. Dieu n'est pas Celui qui a seulement organisé un univers où toutes choses rentrent dans l'ordre, où il faut punir les méchants et récompenser les bons, Dieu n'est pas le garant de l'ordre de l'univers, Il est beaucoup plus profondément Celui qui, passionnément, aime toutes ses créatures et même si ces créatures n'ont rien à faire valoir pour leur salut, même si selon l'ordre des choses et selon l'ordre moral ces créatures doivent être punies, Dieu veut, quand même, leur bonheur, Dieu veut quand même les sauver, parce que son amour est infini, parce que son amour ne va pas seulement à ceux qui le mériteraient ou à ceux qui ont aimé Dieu. C'est Lui qui nous aime le premier, et même si nous ne l'aimons pas, si j'ose dire, Il nous aime encore davantage parce que nous avons plus besoin d'amour puisque nous n'en sommes pas capables par nous-mêmes.

       Rendons grâce au Seigneur qui, par Jésus-Christ, nous a révélé cette extraordinaire profondeur et tendresse de son cœur qui va bien plus loin que ce que les hommes avaient pu imaginer ou désirer, même dans le meilleur de leur recherche religieuse.

       AMEN


 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public