AU FIL DES HOMELIES

Photos

LA VÉRITÉ VOUS LIBÉRERA

Gn 18, 1-14 ; Jn 8, 31-46 a

Mardi de la cinquième semaine de carême – C

(18 mars 1986)

Homélie du Frère Michel MORIN

 

S

i vous demeurez dans ma Parole, vous êtes vraiment mes disciples, vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous libérera !" Dans notre vie, dans le monde, nous vivons selon une première vérité qui est celle de notre état de créature limitée, qui est la vérité des évènements de notre vie que nous ne choisissons guère, qui est la vérité de notre tempérament ou de notre caractère que nous choisissons encore moins, qui est la vérité des discours que nous entendons et que nous ne choisis­sons quasiment jamais. Cette vérité s'impose à nous, cette vérité, aussi, nous permet de vivre, car nous sommes ainsi non pas "sous condition" mais "en condition" de tous ces évènements qui viennent s'ajouter les uns aux autres et qui forment la trame du tissu de notre vie personnelle ou collective.

Mais cette vérité de nos vies quotidiennes, est-ce que vraiment elle nous libère ? Est-ce que vraiment, dans cette vie, nous pouvons vivre libres, totalement libres, définitivement libres ? Est-ce que, souvent, nous ne nous heurtons pas, intérieurement d'abord, puis relationnellement et au niveau des évè­nements, à nos limites, à notre prison, à nos ténèbres, à nos péchés, en un mot à notre finitude ? cette fini­tude qui est notre part de vérité et que nous n'accep­tons jamais, et heureusement d'ailleurs.

Puis il y a une autre vérité qui ne se situe pas d'abord dans les évènements, dans le visible, dans ce qui est comptable, dans ce qui est repérable. Cette vérité ce n'est pas une multitude de discours ou d'ex­plications, c'est une Parole, une Parole qui se confond avec Celui qui l'a dite, le Christ, Parole de Dieu, le Christ qui se confond avec ce que le Père lui dit de­puis toujours : "Je viens vous parler de ce que, depuis toujours, j'entends dire de la part du Père !" Et Jésus nous dit, aujourd'hui, à chacun : "C'est cette Parole qui est la vérité qui vous rendra libres !" Comment cela ? Non pas en nous déliant ou en nous enlevant des circonstances de ce monde, non pas encore moins en changeant les évènements et les circonstances de ce monde, mais en ouvrant dans notre propre cœur l'ouverture d'une compréhension nouvelle.

Il ne s'agit pas, en vivant dans la vérité, de se laisser malmener par les évènement du monde, il s'agit, en acceptant de les vivre, de se laisser mener par la Parole de Dieu qui nous conduit, au-delà de ces évènements, vers sa Résurrection, mais à travers ces évènements, que ces évènements soient tout à fait intimes et connus de nous seuls, ou qu'ils soient les évènements de notre vie ensemble ou les évènements du monde.

Alors, en cette marche vers Pâques, est-ce que nous continuons, comme avant, à demeurer dans les vérités passagères, provisoires de ce monde, avec de temps en temps, une petite Parole qui vient de Dieu pour, plus ou moins, leur donner un sens religieux, ou est-ce que nous vivons dans la Parole de Dieu, de­meurant en elle qui nous permet, ainsi de vivre, à travers les évènements de ce monde, sans nous laisser briser, sans nous laisser emprisonner, sans nous lais­ser écraser par eux ? Si vraiment c'est cela que nous voulons vivre, alors nous serons vraiment disciples : "Le disciple n'est pas plus grand que son Maître !" et nous passerons, avec Lui, de la souffrance à la mort, vers la Pâque.

 

AMEN

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public