AU FIL DES HOMELIES

Photos

UNE HALTE DE LUMIÈRE

Mt 17, 1-8

Vigiles du deuxième dimanche de carême – C

(15 mars 1992)

Homélie du Frère Jean-François NOEL

C

'est vrai que, lorsque nous chantons le soir dans la nuit, il y a comme des échos qui montent jusque vers le ciel et qui sont tous ces gens qui nous ont quittés, parce que je pense que la Transfiguration c'est le mystère de la mort contemplée du côté de Dieu. Lorsque les apôtres montent avec Jésus sur le mont Thabor, j'aime beaucoup cette réaction très humaine de Pierre qui voudrait "planter ici trois tentes," une pour le Christ, une pour Moïse et une pour Elie. En fait ce ne sont pas ces tentes humaines-là que le Christ propose mais une nuée lumineuse, une tente plus large encore, la vraie tente, celle que l'Église annonce dés maintenant, celle de la tendresse de Dieu.

La Transfiguration, c'est ce moment où Dieu ne peut plus contenir la puissance qu'il y a en Lui et laisse, à travers la personne humaine du Christ, appa­raître toute la divinité, comme si, un instant, Il s'était laissé aller à nous faire contempler ce qu'Il maintenait difficilement dans le Verbe. Il est vrai que les apôtres contemplent la véritable identité du Christ et il est normal que Pierre, comme premier apôtre, ait eu en­vie de rester là, de contempler à tout jamais cette face lumineuse, car nous sommes faits pour contempler cette face lumineuse, comme Maurice, Eugène et les autres la contemplent en ce moment, un peu en avance.

Et ce n'est plus réellement la mort mais le passage vu de Dieu. A travers le Christ et le silence de Dieu, Dieu contemple tous nos visages transfigurés, à l'avance dessinés comme en pointillé dans le visage du Christ. Et nous pouvons même penser à cette puis­sance contenue dans le premier livre des Rois. On commente souvent le passage lu ce soir en disant que Dieu n'est pas dans l'ouragan, qu'Il n'est pas dans le tremblement de terre et qu'Il n'est pas dans le feu. Mais Il est passé à travers le tremblement de terre, Il est passé à travers l'ouragan et le feu pour ensuite devenir cette brise légère. C'est-à-dire qu'Il a donné à sa puissance, qui semblerait presque chaotique s'Il la laissait aller comme cela, une direction, une nuance pour que nous puissions la recevoir. Et la brise légère, comme le Verbe de Dieu, le Christ, c'est la façon dont Dieu a conduit et guide sa toute-puissance incroyable qui faisait si peur aux anciens, pour que nous puis­sions apprendre à la contempler, la goûter progressi­vement, comme on goûte la saveur cachée pour qu'un jour nous puissions la contempler face à face dans tout son déploiement.

Et la Transfiguration qui est une halte de lu­mière au milieu du carême est une halte merveilleuse car elle nous permet de contempler l'autre face du mystère de la Pâque, dés maintenant. Nous ne som­mes pas comme des errants Laissés aveugles dans le désert, mais nous avons déjà l'avant-goût, le pressen­timent de cette lumière qui nous est promise car nous sommes faits pour cette lumière et pas une autre lu­mière. Alors accueillez ces quelques mots simplement pour étendre, pour amplifier notre chant de ce soir. Vous pourriez relire ces antiennes qui sont si mer­veilleusement accordées à la fois à cette puissance et à cette douceur de Dieu, les relire pour vous et pour ceux qui vous ont quittés car ils contemplent déjà cette puissance.

Ainsi je pense que nous avons fêté ce soir et que nous entrons dans le mystère de la puissance et de la tendresse, de la façon dont Dieu a réussi à faire de toute cette force contenue en Lui, cette force capable d'anéantir le monde, une douceur dessinée sur un vi­sage d'homme, le visage du Christ. Il s'est un peu laissé aller pour qu'à travers ces traits humains, res­plendisse en ce jour, un peu de cette grande puis­sance. Dans cette nuit, dans la lumière, entrons ce soir pour apprendre dès maintenant à avoir faim et soif, à tout jamais, de la lumière du Christ que nous contem­plerons tous ensemble.

 

 

AMEN

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public