AU FIL DES HOMELIES

Photos

VOIR LE VISAGE

Mt 17, 1-8

(8 mars 1998)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

 

S

eigneur montre-moi ta face, montre-moi ton visage". Ce cri de Moïse traverse toute l'his­toire des hommes, Dieu personne ne l'a jamais vu ... "On ne peut pas voir mon visage sans mourir". "Mais le Fils qui est dans le sein du Père nous l'a fait connaître". Le Fils a pris une chair d'homme, une nature d'homme, un visage d'homme, et sur ce visage d'homme a resplendi la gloire de Dieu.

La fête que nous célébrons aujourd'hui en ce deuxième dimanche de Carême c'est la fête du visage. Et d'abord du visage du Christ, c'est-à-dire, du visage de Dieu manifesté en un visage d'homme.

Je ne sais pas si nous pouvons quelques ins­tants nous représenter ce que cela peut signifier, qu'un visage d'homme qui est le visage de Dieu, resplen­disse de la gloire du visage de Dieu ?

Nous l'avons chanté tout au long de cet of­fice :"Seigneur ma lumière et mon salut, je cherche la splendeur de ton visage". -"C'est ton visage Seigneur que je cherche, ne me cache pas ton visage, mon vi­sage te cherche..." - "Que ton visage s'illumine pour moi, car le Dieu qui a dit que du sein des ténèbres resplendisse la lumière, c'est lui qui a fait briller sa lumière sur la face du Christ."

Les apôtres ont vu ce visage bien connu, tant aimé, de Jésus, et tout à coup devant leurs yeux, il s'est complètement transformé, de l'intérieur, tout en restant le même visage qu'ils connaissaient et qu'ils aimaient. Mais, tout à coup, ils ont perçu sur ses traits, la gloire même de Dieu. Et c'est pourquoi, nous dit saint Paul, ceux qui ne croient pas, ceux dont l'entendement a été aveuglé, ne voient pas briller l'évangile de la gloire du Christ.

Mais le Christ est l'image du Père, l'image de Dieu. Et le visage transfiguré du Christ, c'est la révé­lation dans cette image du mystère entier de Dieu. Exactement comme pour chacun de nous, sur notre visage se révèle le mystère intérieur, intime de notre personnalité. A ce moment-là, comme on contemple en profondeur un signe aimé, s'est révélé sur le visage du Christ, son mystère le plus intime, le plus profond.. Et si le visage du Christ s'est ainsi manifesté comme visage de Dieu, c'est pour que nous puissions connaî­tre Dieu. "Dieu, personne ne l'a jamais vu ... Je t'en prie Seigneur, montre-moi ta face ..."

Ce Dieu qui, des ténèbres a fait jaillir la lumière, c'est lui qui a fait briller la connaissance de sa gloire, pour qu'il resplendisse lui, le Père, dans nos cœurs.

Nous sommes comme imprégnés de cette ré­vélation du visage de Dieu, de cette image parfaite du Père, en contemplant le visage transfiguré du Christ. Et le mystère ne s'arrête pas là, car en contemplant le visage transfiguré du Christ, nous sommes à notre tour, comme pris à l'intérieur de cette transfiguration du Christ, et elle nous atteint, car le visage humain, du Christ résume en lui tous nos visages, et les rassemble tous, nous sommes tous contenus dans ce visage du Christ. Et c'est pourquoi saint Paul dit encore : "Nous tous, le visage découvert, nous réfléchissons comme en un miroir, la gloire du Seigneur". C'est sur notre visage que se réfléchit cette gloire du Seigneur, et nous sommes transformés en cette même image de Dieu qu'est Jésus lui-même, puisque Jésus est l'image du Père, nous sommes nous, à notre tour, transformés dans cette même image, et nous allons ainsi de gloire en gloire.

Et le Père, en nous regardant, voit sur les traits de notre visage, le visage même de son Fils. Père, regarde-le le visage de ton Christ, regarde en tes Christs, en tous tes Christs que nous sommes, regarde le visage unique de ton Christ, regarde ta propre image. Contemple Père, les traits de ton mystère, sculpté sur le visage de chacun d'entre nous, car la transfiguration, si c'est la fête de la révélation de Dieu, c'est la fête d'une révélation qui nous prend de l'intérieur, et fait de nous une révélation de Dieu, qui fait que nous sommes, chacun de nous, image de Dieu pour nos frères, images de Dieu pour les hommes, pour le monde, image de Dieu pour le regard même du Père.

Que ce mystère du visage du Christ remplisse nos yeux, nos cœurs, notre espérance, que de jour en jour, de gloire en gloire, il pénètre plus profondément en nous, pour que nous puissions parvenir à ne plus faire qu'un dans le Christ, à la gloire de Dieu.

 

AMEN

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public