AU FIL DES HOMELIES

Photos

L'AUTOSUFFISANCE TUE

Jr 17, 5-8+13-18 a ; Lc 16, 19-31

Jeudi de la deuxième semaine de carême – B

(8 mars 2012)

Homélie du Frère Daniel BOURGEOIS

Le repas du riche

F

rères et sœurs, cet évangile est terrible et impitoyable à tous niveaux. Impitoyable par la condition de ce pauvre Lazare qui passe sa vie au portail de la maison du riche, impitoyable le cœur du riche qui semble-t-il a comme spécialité de ne pas se laisser émouvoir, et impitoyable aussi Abraham qui lui explique la situation après : mon pauvre ami, tu n'as rien compris, tu as eu ton bonheur sur la terre, le pauvre Lazare a eu ses malheurs, maintenant, c'est un juste retour des choses. Il n'est pas dit que cette parabole ait toujours eu des influences bénéfiques au point de vue de la pastorale, très souvent, on en a fait un outil de terreur en disant aux gens : plus vous en bavez sur la terre, mieux cela ira là-haut. C'est ainsi qu'un gamin au catéchisme m'avait dit : maintenant, j'ai tout compris, moi quand ça m'embête, cela fait plaisir à Jésus, et quand cela me fait plaisir, cela l'embête !!!! C'est un peu le style de l'interprétation que nous sommes spontanément tentés d'attribuer à cette parabole.

Pourtant, je voudrais attirer votre attention sur une chose, c'est sur la démarche du riche. Ce riche ne voit rien, il est aveugle, et c'est son drame, sa richesse qui pourrait lui ouvrir les yeux, car ce n'est pas exclus comme possibilité dans la parabole, il est absolument bouché. Sa vie, son train de vie, sa bonne chère, c'est cela qui l'occupe, il ne voit rien d'autre. C'est pour cela que la parabole s'est appelée "le mauvais riche", car ce qui tue dans la richesse c'est le fait de ne pas voir la pauvreté. Ce qui tue dans la suffisance, c'est de ne pas voir le manque des autres. Jésus en racontant cette parabole a voulu pousser la caricature jusqu'au bout.

Mais il y a pire encore. Quand le riche se retrouve en enfer, le lieu de torture, il ne voit pas davantage. Les deux fois où le riche intervient il dit à Abraham : "Envoie Lazare pour m'apporter de l'eau, envoie Lazare à mes frères pour leur dire de ne pas faire les mêmes bêtises que moi". Même quand il est plongé dans la détresse et le châtiment, il ne comprend pas plus, il ne voit Lazare que dans la mesure où il pourrait lui servir. C'est un deuxième aspect de la richesse. Il n'a pas changé son cœur de riche. Dans l'au-delà, il est encore quelqu'un qui maintenant parce qu'il est dans une situation de détresse ne voit les autres que sous l'angle de l'intérêt personnel. C'est cela que Jésus veut dire : cette attitude de richesse est incorrigible. A la fois suffisante quand on l'a vraiment, et même quand on n'est plus dans la même situation, il ne voit pas les choses autrement que ce qui pourrait lui servir pour améliorer son standing, et intérêt familial.

Cette parabole a bien sa place en carême. La richesse se trouve partout, et pas simplement dans les euros ou les dollars. La richesse se trouve d'abord tapie au fond de notre cœur, c'est cette attitude à la fois de suffisance, d'instrumentalisation que nous avons spontanément vis-à-vis d'autrui. Cette parabole nous montre que la richesse est beaucoup plus difficile à déraciner qu'on ne le croit puisque de l'autre côté, elle reste vivace. Il n'y a pas un seul moment où le riche comprend qu'il pourrait être autrement. C'est ce qui est le plus horrible dans ce type de richesse : c'est de ne plus croire qu'on peut être quelqu'un d'autre et qu'on peut devenir quelqu'un d'autre en ouvrant son cœur aux autres.

Je crois que quand on a compris cela, on peut changer, mais encore faut-il accepter de faire cette révision déchirante qui consiste à se dire : quel est mon rapport aux autres ? Est-ce qu'il est basé sur la suffisance, sur l'exploitation ? sur l'instrumentalisation ? ou bien même si j'ai quelque richesse, est-ce qu'il n'y a pas un moyen de laisser agir ce que j'ai pour que cela m'ouvre le cœur vers les autres, de me laisser toucher, pour que cela change cette économie de la suffisance et de l'autarcie complète, de l'utilisation des autres, pour mon service ?

 

AMEN

 

 

 

 

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public