AU FIL DES HOMELIES

Photos

QUI EST MON PROCHAIN ?

Is 58, 1-9 a ; Lc 10, 25-27
Vendredi après les Cendres - année B (26 février 1982)
Homélie du Frère Michel MORIN

E

 

n entendant cet évangile notre première compréhension c'est de dire, en définitive, notre prochain, c'est notre voisin, plus ou moins lointain, c'est celui qui est à côté de nous, que nous nous en occupions ou que nous le laissions de l'autre côté de la route. Et c'est vrai, cette interprétation ordinaire est tout à fait juste. Mais pour bien la comprendre il faut peut-être essayer, avant de dire cela, de saisir une autre dimension de ce texte.

"Qui est mon prochain ? " demande Jésus. C'est celui qui a fait œuvre de miséricorde. C'est celui qui n'est pas passé de l'autre côté du chemin, qui n'a pas renié la chair de sa chair. "C'est celui qui a fait miséricorde" et celui qui a fait miséricorde c'est le Christ Jésus et Lui seul. Et nous n'avons pas d'autre prochain. C'est Lui qui s'est approché de nous, hommes au cœur blessé par notre péché. C'est Lui qui a versé dans nos plaies l'huile du réconfort et le vin de la joie. C'est Lui et Lui seul qui nous a chargés sur ses épaules, telle une brebis malade, et qui nous a conduits à l'hôtellerie pour nous soigner définitivement, et pour nous sauver. C'est Dieu notre prochain. Et c'est peut-être ce prochain-là frères et sœurs, duquel nous sommes souvent le plus éloignés. Le Christ nous a confiés à l'hôtellerie. Il est venu, puis Il est parti, annonçant cependant un retour. L'hôtellerie à laquelle il nous a confiés, c'est son Église, à qui Il a remis les dons nécessaires pour que cette Église, en son nom, puisse nous accueillir, nous soigner, nous guérir et nous faire reposer dans la joie d'être guéris et dans l'attente de revoir Celui qui nous a tirés hors du ravin où nous étions en train de mourir.

C'est cela, frères et sœurs, qui me semble d'abord le plus important pour nous chrétiens. Dieu est notre prochain. Et Il nous conduit dans l'Église pour que nous puissions y vivre la guérison et le repos. Guérison et repos qui met dans notre cœur l'ardent désir de son retour. Et si c'est vrai que le Carême dans lequel nous venons d'entrer est un temps d'efforts, un temps d'exercice, il est aussi peut-être autre chose. C'est un temps où souvent, parce que notre intelligence et notre cœur veulent s'ouvrir à notre véritable condition, c'est un temps où notre lucidité spirituelle fait que nous nous reconnaissons davantage pécheurs, davantage blessés, et peut-être parfois accablés par tout ce brigandage qui nous entoure et qui nous heurte, que ce soit nos soucis, que ce soit notre agitation intérieure, que ce soit le malheur ou la tristesse de certaines situations qui ne cessent de se renouveler et de nous heurter. Et à ce moment-là, peut-être que notre cœur, malgré notre bonne volonté, se trouve bien faible et bien incapable de faire des efforts, ou de se convertir, et il est là pantelant et blessé, au bord de la route de la vie, peut-être avec quelque pointe de désespérance.

Frères et sœurs, le carême est un temps de repos. Un temps de repos parce que le Christ Jésus vient nous guérir, parce qu'Il nous a confiés à la prière, aux soins, aux sacrements de son Église et parce que nous L'attendons dans un retour prochain. Ce repos, nous devons le prendre chaque jour dans cette miséricorde que le Seigneur veut nous faire, cette-miséricorde qui vient comme signe de sa tendresse infinie. Et il nous faut l'accueillir, il nous faut nous laisser chérir, il nous faut nous laisser soigner par Lui, il nous faut accepter, peut-être, de n'être plus capable à certains jours ou certains soirs de faire des efforts, mais simplement accepter de nous laisser prendre, de nous laisser transporter, de nous laisser cajoler par la tendresse du Christ.

Nous nous acheminons ainsi malgré notre péché, et j'allais dire avec notre péché, vers le repos que nous ouvrira, avec certitude, la Résurrection du Christ lorsqu'Il nous prendra avec Lui dans sa mort, dans sa blessure pour nous faire vivre avec Lui dans son repos éternel.

 

AMEN

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public