AU FIL DES HOMELIES

Photos

LA LUTTE CONTRE LE MAL

Lc 4, 1-13

Vigiles du premier dimanche de carême - B

(21 février 1988)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

Arles : Saint Trophime
Tentation du Christ

A

u début de sa vie publique, à la fin de sa vie, le Christ se trouve face à face avec Satan, au corps à corps avec le mal. Telle est la signification la plus profonde de ce drame de notre rédemption, de ce drame qui s'est joué entre le Christ et Satan, qui se joue encore, pour chacun de nous, chaque jour avec Satan. Notre vie morale n'est pas d'abord l'application d'un certain nombre de commandements, mais c'est une lutte, une lutte contre l'esprit du mal. Tel est essentiellement le sens de notre vie baptismale. Et si, au jour de notre baptême, nous avons été oints comme des athlètes, c'est pour lutter corps à corps avec l'esprit du mal. Si nous avons renoncé à Satan c'est pour que, jour après jour, cette renonciation devienne effective dans cette lutte, cette lutte de chaque jour et de tous les instants.

Nous avons trop tendance à considérer le péché comme étant uniquement le fruit de notre délibération, du choix de notre cœur. Certes, il n'y a de péché que par l'adhésion libre de notre volonté au mal. Mais, mystérieusement, le péché précède notre liberté, pèse sur notre liberté. Il y a une force du mal. Et si nous regardons autour de nous le déchaînement de la haine, du mensonge, des guerres, tous ces peuples dressés les uns contre les autres sans qu'il y ait de raison explicable à ces affrontements indéfinis et toujours recommencés, tous ces peuples mobilisés par la haine du voisin, par je ne sais quelle idéologie, il y a dans ce déferlement de mal la trace de quelqu'un de plus fort, de quelqu'un de plus puissant et de plus radical que le simple choix de la liberté humaine. Et tous les évènements que l'histoire moderne depuis quelques décennies nous a fait connaître montre à l'œuvre cet esprit du mal. Il y a plus que la simple coïncidence ou juxtaposition de volontés perverses ; il y a comme une multiplication du mal. Le mal dans le monde est comme une avalanche. Au départ, c'est un peu de neige ou une pierre, puis, en descendant, en dévalant sur le flanc des montagnes, cette pierre, cette neige qu'elle a accrochée devient un déferlement qui détruit tout sur son passage.

C'est cette expérience-là qui est celle du monde. Le prince de ce monde, celui qui, comme il le disait tout à l'heure, "peut donner le pouvoir à qui il veut". Et il suffit de regarder autour de nous pour voir à qui Satan veut et peut donner le pouvoir. Ce pouvoir de vie et de mort sur des millions d'hommes, ce pouvoir d'orientation pour la pensée, pour la sensibilité, pour la vie de tant et tant de milliers d'hommes. Tout cela c'est l'œuvre de Satan, et il faut que, avec le Christ, nous sachions mobiliser toutes les énergies intérieures de notre vie pour cette lutte, pour cette lutte contre les puissances du mal. En nous-mêmes d'abord, en notre cœur, où il y a constamment cette pesée, cette lourdeur, cet enfermement, cet écrasement de notre volonté bonne par toutes ces forces qui se mobilisent pour nous conduire au mal. A l'intérieur de nous-mêmes et autour de nous-mêmes, c'est le même phénomène, c'est la même lutte, c'est le même mystère.

Alors ce mystère du Christ au désert affronté à Satan et plus encore ce mystère du Christ, "au moment fixé" comme nous dit l'évangéliste saint Luc, quand Satan revient, au moment de la croix, "à l'heure" du Christ, pour ce combat décisif, ce combat que le Christ a porté dans sa chair, dans son cœur, dans son âme, ce combat qui l'a apparemment réduit à néant, écrasé, mais dont il est finalement sorti vainqueur. Il faut que nous méditions sur cette lutte que le Christ a livrée pour nous, afin que nous sachions de quel prix est notre salut, de quel prix est notre vie, notre sainteté.

Rendons grâce au Seigneur et la meilleure manière de rendre grâce c'est de nous armer nous aussi de cette force, de ce courage qui sont la force et le courage de l'amour qui sont dans le Christ et qui nous sont donnés et communiqués pour que nous puissions, à notre tour, participer à sa victoire, jour après jour, maintenant et à l'heure de notre mort.

 

AMEN


 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public