AU FIL DES HOMELIES

Photos

LE DIABLE

Lc 4, 1-13

Vigiles du premier dimanche de carême – A

(28 février 1993)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

 

J

e te donnerai tout ce pouvoir et la gloire de ces royaumes car elle m'a été livrée et je la donne à qui je veux."

"Il est le Prince de ce monde" et pourtant "c'est par l'envie du diable que la mort est entrée dans le monde, car Dieu n'a pas fait la mort. Il ne prend pas plaisir à la perte des vivants. Il a tout créé pour l'être. En aucune créature, il n'est un poison de mort. L'Hadès ne règne pas sur la terre ... Vous serez comme des dieux ... Il est le Prince du mensonge, Il est menteur dés l'origine. Enivrons-nous de vins de prix, de parfums. Ne laissons point passer la fleur du printemps. Couronnons-nous de roses avant qu'ils ne se fanent. Laissons partout des signes de notre liesse. Nous sommes nés du hasard, après quoi nous serons comme si nous n'avions pas existé."

"C'est par l'envie du diable que la mort est entrée dans le monde". Le diable est le maître du néant, il est le maître de l'illusion, il est le maître du mensonge. La gloire du monde, la gloire des royau­mes qui lui a été livrée fait partie de ce mensonge, fait partie de cette illusion, de ce néant. Car c'est bien vrai Satan donne la gloire, la gloire de ce monde, à qui il veut, car elle lui appartient. Mais cette gloire est néant, elle est la mort. Elle est cette illusion d'un ins­tant après quoi nous serons comme si nous n'avions pas existé.

Le psaume 48 dit également : "Les riches sont un troupeau que l'on parque au shéol. La mort les mène paître. L'homme, dans son luxe, ne comprend rien, il ressemble au bétail qu'on abat." Telle est l'œuvre du diable. "Vous serez comme des dieux"... et "ils découvrirent qu'ils étaient nus." Et ils furent ex­clus du paradis et la flamme de l'épée tournoyante les empêcha de revenir à la source de la vie. C'est pour­quoi ceux qui appartiennent au diable font l'expé­rience de cette mort. "Ils appellent la mort du geste et de la voix. Avec elle ils ont fait un pacte car ils sont dignes de lui appartenir."

Cette abondance de vin qui enivre et de par­fums, cette fleur du printemps, ces couronnes de ro­ses, tout cela n'est qu'illusion. Ce n'est pas la vérité profonde ni de l'homme ni du monde ni de Dieu. "Vous serez comme des dieux ..." C'est Dieu qui nous a façonnés à son image. Il nous appelle ses enfants et nous les sommes dès maintenant. Et pourtant "ce que nous serons n'a pas encore été révélé," car Dieu nous a faits participants de sa propre nature. Dieu nous a créés pour l'incorruptibilité. Et c'est pourquoi, conti­nue le Livre de la Sagesse "les âmes des justes sont dans la main de Dieu. Et même si aux yeux des insen­sés ils ont paru mourir" cette mort n'est pas la vraie mort. Leur départ a été tenu pour un malheur, mais leur voyage loin de nous est rempli de paix et d'im­mortalité. "Dieu n'a pas voulu la mort, Il a tout créé pour l'être. Il ne prend pas plaisir à la perte des vi­vants. C'est par l'envie du diable que la mort est en­trée dans le monde".

C'est par le mensonge de Satan que, chaque jour, la mort entre dans notre vie, d'illusion en illu­sion, de faux bonheur en faux bonheur, d'apparence en néant. Il faut que nous apprenions à démasquer le mensonge du diable dans notre propre vie, à démas­quer ce néant qui se cache sous l'apparence du plaisir, de la puissance, de la gloire, de la force, du pouvoir, du savoir, de toutes ces gloires humaines, de tous ces royaumes de la terre. Il faut que nous sachions dé­masquer l'illusion et le mensonge qui se cachent à travers toutes ces choses pour lesquelles nous nous consumons et qui ne sont que le commencement de notre perte et le néant qui nous aspire. Satan est le maître du néant et il aspire à faire de nous des êtres de néant comme lui-même, c'est-à-dire à nous conduire de fausse gloire en fausse gloire jusqu'à l'illusion der­nière. Satan est le maître du désespoir parce qu'il est le maître de tout anéantissement. Alors rompons ce pacte avec le maître du néant, avec le prince de ce monde, avec la gloire de ce monde Soyons les enfants de ce Dieu qui a voulu l'être, qui n'a pas voulu la mort qui ne prend pas plaisir à la perte des vivants, mais qui nous a tous créés pour que nous soyons à son image et que, de gloire en gloire, nous nous avancions vers son Image toujours plus resplendissante, afin que, avec Lui, nous triomphions de toutes les illusions de toutes les vanités, de toutes les fausses apparences pour que nous touchions l'Etre véritable qui est dans le cœur de Dieu.

 

 

AMEN

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public