AU FIL DES HOMELIES

Photos

LOGER CHEZ TOI

Dt 4, 5-9 ; Lc 19, 1-10
Jeudi de la première semaine de carême - année B (4 mars 1982)
Homélie du Frère Daniel BOURGEOIS

I

 

l y a deux types d'attitudes religieuses, deux types de relation avec Dieu qu'il est important de ne pas confondre. Habituellement nous englobons tout cela sous le nom de religion, mais en réalité, nous mettons ensemble deux attitudes très différentes et, à la limite, presque opposées. Elles nous sont indiquées dans les deux phases de cet évangile.

La première attitude religieuse, c'est de voir le problème par les sommets. C'est Zachée qui grimpe sur son sycomore "pour voir qui est Jésus", pour se donner une opinion sur ce personnage dont on a déjà entendu parler. C'est encore un peu plus tard, celle des pharisiens et des gens qui sont remplis de la sagesse de la Loi, qui, voyant Jésus aller chez Zachée pour manger et demeurer chez lui, le regardent, le jugent et disent : "Il est allé manger chez un pécheur." Dans ces cas-là, la foi, la religion est assimilée à une sorte de regard de l'intelligence, une opinion sur des réalités qui plus ou moins nous échappent et par conséquent, donnent le prétexte à tout un étalage, toute une variété d'opinions en ce domaine.

La deuxième attitude, est la véritable attitude religieuse. C'est le moment où le Christ dit à Zachée : "Ne reste plus sur ton arbre, mais je vais chez toi, dans ta demeure." Alors, l'attitude religieuse ne se définit plus en fonction du regard, mais en fonction de la proximité. Comme nous le rappelait le Deutéronome tout à l'heure : "C'est un Dieu proche". La religion se définit par une relation personnelle. On ne regarde plus l'autre. On vit avec lui, dans sa demeure. Et c'est cela la véritable vie dans la foi. La foi est cette relation personnelle. Bien entendu, cela a des conséquences énormes. A partir du moment où Dieu vit chez vous, la vie est complètement changée bouleversée. Vous êtes obligé de partager ce que vous avez en trop, vous êtes obligé de faire attention à Lui et de lui servir à manger. Vous êtes tenu à l'écouter puisque vous l'accueillez chez vous. Toutes sortes de rapports, toutes sortes d'exigences qui ne sont certes pas faciles, et qui exigent ce qu'on appelle la conversion.

Alors, puisque nous sommes en temps de carême, il s'agit simplement de savoir quelle religion nous voulons vivre. Est-ce que nous voulons simplement savoir qui est Jésus-Christ, nous former une opinion de plus en plus technique et de plus en plus compétente. Ou bien, est-ce que nous voulons vraiment entendre cette invitation du sans-gêne de Dieu : "Aujourd'hui, je veux demeurer chez toi, dans ta maison " ?

 

AMEN

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public