AU FIL DES HOMELIES

Photos

REMPLIE D'ADMIRATION POUR SES ŒUVRES

Est 13, 8-11 +15-17; Lc 11, 14-23
Jeudi de la première semaine de carême - année C (16 février 1989)
Homélie du Frère Michel MORIN

 

L

a foule qui regardait le Christ, en ce miracle où un démon muet est chassé, est remplie d'admiration pour ses œuvres. Et la prière de Mardochée, ce juif vivant en exil, commence par un hymne où il rend gloire à Dieu pour son œuvre, un chant d'admiration pour les merveilles que la toute-puissance de Dieu a faites pour lui et pour son peuple. Pendant ce carême, il ne faut pas s'obséder sur nos péchés, ni sur nos misères Cela n'a pas assez d'im­portance. Cela intéresse davantage le diable que le Bon Dieu. Il faut fixer notre regard sur "ses merveil­les", sur ce qu'Il ne cesse de faire, de refaire pour nous. D'abord dans l'ordre de la création. Et il est significatif que, chaque jour, chaque matin, l'Église, chante d'abord, par sa Parole, les merveilles de Dieu. L'Église ouvre chacune de ses journées sur un opti­misme fondamental : la louange de Dieu pour ses merveilles La louange de Dieu pour les merveilles de la création et de la Rédemption.

Vous vous souvenez de ce passage de l'évan­gile où, après la pêche miraculeuse, quand Jésus op­pressé par la foule qui venait vers Lui, prend un peu de recul sur une barque, après cette pêche miraculeuse l'apôtre Pierre s'écrie : "Eloigne-toi de moi, Seigneur, car, je suis un pécheur !" Pierre a reconnu son péché, non pas par auto-observation spirituelle, mais dans la lumière des merveilles que le Christ venait de faire pour lui. La pêche miraculeuse, après une nuit d'échec, de mort, symbole du péché, vient ouvrir les yeux de Pierre sur son état de pécheur.

Et bien je crois que, pendant ce carême, il ne faut pas oublier les merveilles de Dieu. Chaque jour, il faut se redire que nous sommes créés. Cela vous paraît banal et simple, et pourtant c'est fondamental puisque, sans cela il n'y aurait ni existence ni nous-même. Nous sommes créés dans un acte de bonté permanente, dans un don d'amour permanent. Et s'il n'y avait que cela, cela suffirait pour croire et aimer Dieu, les autres et le monde.

Chaque jour de ce carême, redites-vous, laissez-vous émerveiller tout simplement par le fait de votre existence. Vous allez me dire : elle n'est pas toujours très marrante ni très chouette. C'est vrai, mais cela c'est votre jugement. le jugement de Dieu, il est beaucoup plus optimiste que le vôtre, heureusement d'ailleurs car, avec nos propres autosuggestions, nous n'irions pas bien loin. Chaque matin, redites-vous que vous êtes inscrits dans cette œuvre merveilleuse d'unité profonde, de communion spirituelle, que vous êtes destiné à vivre dans la perfection de Dieu, parce que, parfait, Il nous a créés dans son dessein bienveillant, et parce que, parfait, Il veut sans cesse nous recréer à cause de ce même dessein que nous-même, comme un diable, comme un démon, nous ne cessons de diviser en nous, les uns avec les autres et au cœur même de nos relations sociales et humaines.

Que nos yeux s'ouvrent aux merveilles de Dieu, pour que l'Église de Pierre, que nous sommes, puisse, de fait se dire : "Eloigne-toi de moi, Seigneur, car je suis un pécheur !" Eloigne-toi de moi car, au fond, je ne suis pas digne de Toi, Tu es tellement grand, tellement puissant que rien ne résiste à ton pouvoir et que mes péchés, en fin de compte, n'y résisteront même pas.

 

AMEN

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public