AU FIL DES HOMELIES

Photos

 NE PAS S’OCCUPER DE SES FRERES DANS L’EGLISE, C’EST MECONNAÎTRE LE CHRIST

Ez 34, 11-22 ; Mt 25, 31-46
Lundi de la première semaine de carême - année C (15 février 2016)
Homélie du Frère Daniel BOURGEOIS

 

Frères et Sœurs, la mise en parallèle de ces deux textes, celui du prophète Ezéchiel sur les mauvais pasteurs et celui de Jésus sur le rôle du fils de l’Homme comme pasteur à la fin des temps, ont été délibérément choisis pour la catéchèse des catéchumènes durant le temps du carême. Mais il est vrai que le parallélisme est assez compliqué. En effet, dans le premier cas, pour Ezéchiel, l’affaire paraît assez simple : Ezéchiel s’insurge contre les mauvais pasteurs, le peuple a été confié à un roi, ses officiers, les chefs du peuples, aux prêtres et ils ont manifestement mal géré. C’est ce qui est insinué lorsqu’on dit que les pasteurs boivent l’eau claire et qu’ils piétinent cette eau avec la boue et qu’ils font boire cette eau trouble aux autres brebis. Ca vous rappelle évidemment le loup et l’agneau de La Fontaine. « Tu la troubles, reprit cette bête cruelle ». Donc, c’est le fait que si les pasteurs voulus par Dieu ne sont pas capables de gérer le troupeau, alors Dieu, à travers le prophète Ezéchiel, fait solennellement la promesse que c’est lui-même, Dieu, qui viendra s’occuper du troupeau. Le sens de la prophétie est clair : quand le Messie viendra, c’est lui-même qui guidera et qui conduira le peuple, ce qui est déjà si je puis dire, dans la perspective de l’Ancien Testament, une chose assez extraordinaire car il n’y avait pas toujours une unanimité sur le rôle du Messie. Mais là, Ezéchiel est formel : c’est le Messie lui-même qui guidera le troupeau.

 

Dans le cas de la parabole que Jésus explique au moment de la fin de son ministère, il dit que le fils de l’homme va venir et va juger. Mais sur quoi va-t-il juger ? Evidemment, puisque c’est lui qui a dirigé le troupeau, il ne va pas juger sur la mauvaise conduite du troupeau, puisque c’est lui qui en a pris la tête. Donc ce n’est pas de ça qu’il va s’agir. Il va s’agir d’une chose absolument nouvelle et absolument invraisemblable, c’est que le pasteur va reconnaître que certaines brebis se sont occupées de lui. C’est ça que veut dire le texte. Il y en a qui ne s’en sont pas occupé, et il y en a qui s’en sont occupé. Jésus insinue ici que quand il revient comme fils de l’homme, il est tellement intégré à la communauté qu’il dirige, que quand on prend soin d’un frère, c’est de lui qu’on prend soin. Ca, évidemment, ni Ezéchiel, ni aucun des prophètes de l’Ancien Testament n’avait pu deviner une chose comme ça. Et c’est ça qu’on voulait expliquer aux catéchumènes. Pour les catéchumènes à l’époque, ce qui était aussi important que le reste, c’était d’entrer dans l’Eglise, de faire partie de la communauté. Mais comment faire partie de la communauté ? Dans la démarche même du baptême où ils recherchaient le Christ, il fallait qu’ils le recherchent en prenant soin de leurs frères. Cette parabole, et cette comparaison de Jésus à propos de son rôle de fils de l’homme à la fin des temps à travers le soin du troupeau, est évidemment tout à fait remarquable et extraordinaire. Elle nous apprend aujourd’hui encore que ne pas vouloir s’occuper des frères dans l’Eglise et méconnaître le Christ, c’est la même chose. Et c’est pour ça hélas qu’on entend souvent cette espèce d’énormité dans la bouche d’un certain nombre de chrétiens : « moi le Christ ça va, mais l’Eglise je ne peux pas supporter. » Je suis d’accord qu’à certains moments, l’Eglise n’a pas été tout à fait exemplaire. Mais en attendant, dans cette parabole-ci, ça ne tient pas debout. Précisément, le Christ dit : « Si vous ne vous êtes pas occupés de vos frères dans la communauté, vous ne vous êtes pas occupés de moi. La vérité même de votre recherche spirituelle, la vérité même de votre quête de Dieu dépend uniquement de la manière dont vous êtes au service les uns des autres. »

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public