AU FIL DES HOMELIES

Photos

DIEU NOUS JUGERA AVEC MISÉRICORDE

Ez 34, 11-22 ; Mt 25, 31-46
Lundi de la première semaine de carême - année B (18 février 1991)
Homélie du Frère Bernard MAITTE

 

L

e jugement de Dieu apparaît sans rémission. Un prêtre nous faisant un sermon sur ce pas­sage d'évangile disait : "Dans l'Église, il faut qu'il y ait à la fois des boucs et des brebis, sinon l'Église ne se bougerait pas beaucoup." Il avait cer­tainement raison, mais je crois qu'on peut encore aller plus loin. Dans l'Église, il n'y a pas d'un côté des boucs et de l'autre des brebis, il y a à la fois des boucs et des brebis et souvent, dans notre personne, c'est nous qui sommes à la fois les boucs et les brebis. Per­sonne n'est en effet, tout bon ou tout mauvais. Il fau­dra donc, quand nous serons face à Dieu subir son jugement et un jugement est toujours un petit peu terrible. Nous n'aimons pas à être jugés. Autant nous aimons juger, autant il nous est difficile d'être jugés par les autres, encore plus par Dieu quand on a l'im­pression qu'Il ne vous ratera pas car Il connaît tout même ce que l'on a essayé de cacher aux autres.

Mais Dieu est bien plus miséricordieux qu'on ne le pense. Il nous laissera à nous-mêmes le soin de nous juger. Ce n'est pas Lui qui nous jugera. C'est nous qui jugerons notre propre vie, notre propre per­sonne. Et peut-être que nous serons plus impitoyables que Lui. En tout cas, nous serons obligés de faire la vérité sur nous-mêmes. Mais, rassurez-vous, cette vérité que nous ferons sur nous-mêmes, elle sera rem­plie de la miséricorde de Dieu parce que Dieu ne nous demandera pas de nous regarder avec nos yeux hu­mains. Il nous demandera de nous regarder comme Lui-même nous regarde c'est-à-dire avec compassion et miséricorde.

De plus lors de ce jugement, il y a un élément important. C'est que "Dieu sépare" Qu'est-ce que cela fait que Dieu sépare ? Et bien, dans l'histoire du salut, ce ne sera pas la première fois que "Dieu sépare". En effet, lorsque Dieu a créé le ciel et la terre et toute notre création, Il a d'abord séparé pour créer. Il a sé­paré la lumière des ténèbres, Il a séparé la mer de la terre et c'est ainsi qu'a pu apparaître la création. Il faudra donc qu'au jugement divin, il y ait séparation de ce qui en nous a été mal, de ce qui, en nous, a été obscurité pour que naisse, pour que se créent en nous la lumière et la vérité, pour que nous devenions effec­tivement création nouvelle. Avant tout, pour Dieu, le jugement est une œuvre de création et non pas un anéantissement de ce que nous sommes. Mais au contraire, une mise à jour complète de la formidable créature que nous sommes face à Dieu, créés à son image et à sa ressemblance.

Lors donc, c'est vrai qu'au jugement dernier nous aurons toute notre vie à juger c'est-à-dire à dis­cerner, à voir, à critiquer ce qui a pu constituer notre dynamique fondamentale dans notre vie chrétienne, ce qui finalement a été le ressort constitutif de notre foi, de notre vie avec Dieu. Et c'est cela qui sera mis à jour. Alors ce dynamisme fondamental que nous au­rons vécu trouvera sa pleine mesure. Ainsi nous au­rons à porter un jugement que ce que nous aurons fait, mais dès à présent nous avons à porter un jugement, par exemple lorsque nous nous confessons à un prêtre Mais ce jugement ne doit pas être négatif, il doit au contraire être une œuvre de création et nous amener plus loin dans le dessein créateur de Dieu. Cette sépa­ration de ce qui, en nous, peut être obscurité ou ténè­bres, doit constituer un véritable chemin de salut pour nous et non pas un anéantissement.

En ce temps de carême où nous marchons avec le Christ vers la Pâque c'est-à-dire vers la mort et la résurrection, nous allons vers une nouvelle créa­tion. Le baptême fait de nous une créature nouvelle et c'est là que s'opère un jugement, une séparation entre l'homme ancien et l'homme nouveau. Ainsi donc, faisons que ce carême soit pour nous un dépouille­ment. Que notre peau redevienne toute neuve, toute brillante afin qu'elle soit complètement transfigurée par la lumière de Pâques et puisse rejaillir sur nos visages de créatures nouvelles.

 

 

AMEN

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public