AU FIL DES HOMELIES

Photos

LE JUGEMENT DERNIER

Ez 34, 11-22 ; Mt 25, 31-46
Lundi de la première semaine de carême - année C (9 mars 1992)
Homélie du Frère Daniel BOURGEOIS


P

ourquoi lisons-nous au début du carême un texte avec cette grande mise en scène de la fin des temps, du jugement dernier, du moment de la fin de l'histoire ? La raison en est tout à fait simple. C'est parce que, en réalité, ce texte nous concerne maintenant.

Nous pourrions croire que la rencontre de Dieu est pour plus tard. Nous pourrions imaginer que le moment où nous verrons Dieu face à face ce sera quand apparemment tout sera fini. Mais si nous ima­ginions une chose pareille cela voudrait dire précisé­ment que le Royaume est après notre histoire et notre existence. Cela signifierait que le Royaume de Dieu c'est pour la fin, c'est pour plus tard et que, au fond, croire et être chrétien c'est imaginer toujours et tous les jours que demain on rasera gratis, que le Royaume n'est pas pour maintenant. Or précisément cette para­bole que Jésus a tenu à donner à son auditoire nous signifie exactement le contraire.

Jésus dit : "Vous croyez maintenant Me dé­couvrir, mais si vous croyez maintenant Me découvrir au jour du Jugement, c'est que vous ne M'avez pas reconnu avant." En réalité j'étais là et j'étais près de vous dans la figure de celui qui était malade ou de celui qui avait faim, de celui qui avait soif. Et que vous l'ayez su ou non à ce moment-là, j'étais vraiment présent en face de vous. Et c'était moi qui, à travers la figure du pauvre et du malade, attendait votre amour et votre compassion. Et cela va même plus loin car ces instants de la vie ont été si décisifs que, mainte­nant, au jour du jugement, je ne peux pas me donner autrement que selon la mesure où vous m'avez ac­cueilli, ou plutôt au moment où vous rencontriez le pauvre et celui qui avait faim.

Le don du salut n'est pas pour plus tard. Le don du salut est pour maintenant. Et Dieu n'a pas d'autre moyen de se donner aux hommes, de se com­muniquer aux hommes que, dans le présent de l'au­jourd'hui. Dieu n'a pas d'autre manière de faire qu'Il soit là, que son salut soit actif et efficace, que dans le présent de notre histoire et de notre existence. Et si, aujourd'hui, nous ne l'accueillons pas, alors nous ne l'accueillerons jamais. Tandis que si nous l'accueillons aujourd'hui, même sans savoir qui Il est, alors Il est déjà tout entier donné à nous.

C'est cela le mystère de la foi chrétienne. C'est que l'éternité de Dieu, le salut ne se donne que dans le temps. La vie de Dieu, l'infini de Dieu ne se donne que dans la mesure extrêmement étroite de notre cœur, de notre désir, de notre réponse à cette sollicitation de l'amour de Dieu. C'est précisément cela le côté le plus paradoxal de notre foi, c'est de croire que Celui qui est disproportionné à nous ne se donne qu'en nous et par nous, dans ce qui apparem­ment est le plus limité de nous, le fait que nous vi­vions dans le temps, que nous soyons des créatures limitées et finies.

Voilà pourquoi nous lisons ce texte au début du carême. C'est parce qu'il faut que nous mesurions à quel point ce temps qui nous paraît l'opposé de l'éter­nité de Dieu, ces limites de notre être de créature qui nous paraissent contraires à l'infini de l'amour de Dieu, en réalité, comme un défi, Dieu a voulu passer par elles et par lui pour se communiquer à nous. Et le mystère de salut que nous vivons aujourd'hui c'est précisément que l'infini de Dieu se donne dans la fi­nitude du temps et dans la finitude de notre condition créée.

Qu'en ce début de carême nous sachions redé­couvrir cette innovation de la part de Dieu. Dieu a vraiment fait quelque chose de nouveau dans sa créa­tion. Il ne l'a pas simplement posée en face de Lui comme un interlocuteur dont Il se réserverait le dialo­gue pour la fin des temps, mais Il nous a créés pour que, en nous et par nous comme êtres créés, dès au­jourd'hui Il soit vraiment présent comme le salut et comme celui qui seul peut combler notre désir.

 

AMEN


 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public