AU FIL DES HOMELIES

Photos

 CHANGER D'AVIS?

Jon 3, 1-10 ; Mt 12, 38-50
Mercredi de la première semaine de carême - année C (17 février 2016)
Homélie du Frère Daniel BOURGEOIS

 

 

 

Frères et Sœurs, vous connaissez tous le proverbe « Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis ». En effet, nous l’utilisons couramment pour justifier nos volte-face et nos changements d’avis. En réalité, dans le texte du livre de Jonas, étonnamment, c’est Dieu qui change d’avis et non Jonas. En effet, vous avez remarqué comment, dans ce texte, Dieu est d’abord têtu, il envoie Jonas pour prêcher la conversion à la ville Ninive qui est dans le péché, et Jonas ne veut pas y aller. Dieu s’entête et veut que Jonas y aille. Jonas fuit dans le bateau, mais Dieu organise que les matelots à cause de la tempête envoient Jonas à la mer, que Jonas tombe dans la gueule du monstre marin, du poisson, et qu’il est rejeté sur les bords qui lui permettront d’aller jusqu’à Ninive. Donc ici, Dieu ne change pas d’avis. Avec Jonas, il est même impitoyable. Jonas a peur, il veut fuir. Et cependant Dieu lui dit : « Pas question, tu iras jusqu’au bout ».

 

Quand Jonas arrive à Ninive, vu la sévérité et l’inflexibilité de Dieu, il commence à prêcher. Jonas sait, pour en avoir fait les frais, que quand Dieu veut quelque chose, on est obligé de s’y plier. Donc il prêche. A contrecœur mais il prêche. Et à ce moment-là, il a la surprise de constater que ce Dieu, qui est inflexible pour lui, change d’avis pour les Ninivites. Les ninivites étaient pécheurs dans cette grande ville qui est aujourd’hui pratiquement identifiable à Mossoul. Le roi de Ninive est païen, n’est pas juif, n’observe pas la loi, et ses sujets eux aussi sont des païens qui n’observent pas la loi. Dieu finalement, devant le comportement et la conversion des Ninivites, change d’avis et leur permet de survivre à la décision de catastrophe et de destruction dont il avait menacé la ville.

 

Alors vous voyez frères et sœurs comme c’est difficile à comprendre : Dieu est impitoyable, inflexible et ne change pas d’avis avec son prophète. Le prophète en fait l’expérience et à ses dépens, il risque sa vie en allant prêcher à Ninive. Dieu ne change pas d’avis avec Jonas, mais il change d’avis pour épargner les Ninivites et leur pardonner. Finalement, il y a quelque chose d’un peu injuste. C’est pour ça que je vous citais ce proverbe. Dieu change-t-il d’avis simplement sur la bonne tête des Ninivites ?

 

Je crois que cette contradiction nous amène à l’un des aspects les plus difficiles à comprendre de l’histoire du Salut. En effet, contrairement à ce que nous pensons habituellement, Dieu ne gouverne pas le monde avec un plan préétabli complètement déterminé et auquel tout le monde soit se plier, lui d’abord. Autrement dit, ce que nous appelons souvent la prédestination n’a rien à voir avec la manière dont Dieu gère le monde. Lorsque les premiers théologiens chrétiens, notamment saint Irénée et même dans le nouveau testament, parlent de la manière dont Dieu gouverne le monde, ils disent que Dieu fait de l’économie. L’économie dans le monde ancien, ça ne veut pas dire des plans mathématiques pour gagner de l’argent. L’économie, c’est l’art de gérer sa maison. Et donc, l’économie avec Dieu, c’est que Dieu est obligé avec nous de nous gérer comme une maison. Or, tout le monde sait, les maîtresses de maison le savent bien et les maîtres de maison aussi, gérer sa famille et sa maison, c’est être obligé sans cesse de changer d’avis. Il y a tel ou tel événement, tel ou tel incident qui se produit, qui fait qu’on va être obligé de changer les orientations que l’on s’était données a priori pour gérer la maison. On est obligé de modifier la politique budgétaire, la politique d’éducation des enfants, la politique de gestion de la famille, du projet de bâtir une maison etc. En fait, on est sans cesse amenés dans l’économie, c’est-à-dire la gestion d’une maison, à changer d’avis et donc de tenir compte des circonstances. C’est ce que Dieu fait.

 

Dieu avec Jonas ne change pas d’avis parce qu’il faut qu’il y arrive et il pense que Jonas peut y arriver. Mais avec les Ninivites, il change d’avis parce qu’il voit que ceux-ci ont changé d’attitude, et que s’ils ont répondu presque sans hésiter à l’appel de Dieu, alors à ce moment-là Dieu ne peut pas aller jusqu’au bout de sa prédiction de malheur et de destruction.

 

Tout cela nous apprend beaucoup de choses sur notre vie la plus quotidienne et la plus ordinaire : c’est que Dieu agit avec nous tantôt comme avec Jonas, tantôt comme avec les Ninivites. Avec Jonas, c’est quand il sait que ce que nous avons à faire, il faut le faire. Là, Jonas avait reçu une mission de Dieu, c’est d’annoncer la nécessité d’une conversion et d’une pénitence, et là-dessus Dieu ne peut pas négocier. Il ne peut pas dire à Jonas : « Ecoute, tu t’es enfui, tu as eu peur, tant pis, je cède ». Non, il faut qu’il tienne. Mais avec les Ninivites, à partir du moment où ils changent leur attitude, à partir du moment où ils deviennent dociles à la parole de Dieu annoncée par Jonas, à ce moment là, si je puis dire, Dieu va craquer et il va trouver qu’il faut absolument faire quelque chose pour ceux qui ont changé leur cœur et leur attitude. Alors je crois que cela nous apprend beaucoup de choses sur la manière dont nous devons envisager la parole de Dieu et l’appel de Dieu sur nous. Nous avons sans cesse à comprendre comment Dieu agit. Dieu n’agit pas comme s’il avait simplement à exécuter un plan bêtement, sans tenir compte des circonstances, des difficultés, des obstacles ou des réussites. La grandeur de Dieu, c’est d’agir avec nous d’une façon économique au grand sens du terme, c’est-à-dire en tenant compte sans cesse de la fragilité, de l’imprévu de nos histoires personnelles, des choses qui nous arrivent et qui n’étaient peut-être pas si prévisibles que cela. Et là Dieu est capable, avec l’intelligence d’un bon maître de maison, de gérer notre vie et notre histoire en fonction de ce qui nous arrive. C’est là sa grandeur et c’est là sa miséricorde.

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public