AU FIL DES HOMELIES

Photos

TOUT EST POSSIBLE POUR DIEU

Lv 19, 1-4+11-18 ; Mt 5, 20-30+38-48
Samedi de la première semaine de carême - année C (27 février 2010)
Homélie du Frère Christophe LEBLANC


Pourrait-il encore refleurir ?

 

F

rères et sœurs, nous sommes peut-être songeurs à l'écoute de cet évangile, de l'ordre de l'impossible, dans lequel il nous est dit d'aimer nos ennemis, de tendre la deuxième joue à celui qui nous a frappé, de donner encore plus à celui qui nous a demandé, etc … Je ne sais pas si vous connaissez cette histoire de ce Père du désert qui demande à son petit novice de planter dans le sol un morceau de bois et de l'arroser ? Le petit novice s'exécute, et quelque temps après, le bout de bois sec fleurit et donne du fruit ! Bien sûr, nous avons à travers cette belle histoire l'exemple même de cette croix plantée sur le sol et à partir de laquelle ont jailli la vie, la croix fleurie du Christ.

Je crois que dans cet évangile et dans cette demande qui nous semble impossible, nous n'avons pas à conclure que Dieu, exprès, cherche à nous demander l'impossible pour nous enfermer dans notre humanité et dans notre faiblesse. Généralement, et c'est un problème, pour nous, la Loi est ce qui doit gérer le rapport entre le chef et le subordonné. Je crois que ce qui est nouveau dans la Bible (je dis dans la Bible parce que c'est déjà présent dans la lecture du Lévitique que nous avons entendu), c'est que la Loi n'est pas là pour gérer pour gérer les rapports entre le chef et le subordonné, mais la Loi est faite pour inscrire, pour faire rentrer la vie du subordonné dans le cœur même de la vie du chef.

La Loi, l'évangile est là pour nous attirer dans la vie de Dieu au cœur même de la vie trinitaire : "Soyez saints comme je suis saint, soyez parfaits comme je suis parfait". Et nous, nous n'entendons que l'impossible, alors que ce que Dieu veut nous dire, c'est que c'est possible par sa grâce. Par conséquent pour y arriver, la seule chose que nous avons à faire, ce n'est pas de le faire, c'est d'abord de nous ouvrir à la grâce pour entrer dans sa communion, entrer dans sa vie trinitaire et divine, dans laquelle nous pourrons arrêter de regarder une femme pour la désirer, arrêter de traiter notre frère de crétin et de stupide, arrêter, arrêter, arrêter …

Frères et sœurs, si pour le moment nous sommes des petits novices dubitatifs face à un morceau de bois sec dont nous pensons que la vie ne pourra jamais en surgir, ce temps du carême et les sacrements que l'Église nous propose sont là, si vous me passez l'expression, pour nous faire prendre le manche de l'autre côté, du côté de la vie, du côté de Dieu pour qui rien n'est impossible, à partir du moment où nous acceptons de rentrer dans sa vie.

 

 

AMEN

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public