AU FIL DES HOMELIES

Photos

SOYEZ SAINTS COMME VOTRE PÈRE EST SAINT !

Lv 19, 1-4+11-18 ; Mt 5, 20-30+38-48
Samedi de la première semaine de carême - année C (3 mars 2007)
Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

 

 

F

rères et sœurs, cette page d'évangile mise en parallèle avec l'ancienne Loi telle qu'elle est écrite dans le livre du Lévitique, est fondamentale pour comprendre le sens de la morale chrétienne, le sens de la vie selon l'évangile.

Jésus nous dit : "Votre justice, votre sainteté doit surpasser celle des scribes et des pharisiens, celle des plus pieux parmi les membres du peuple juif". Et il ne cesse de répéter : "Vous avez entendu, on vous a dit, et bien moi, je vous dis !" Chaque fois le Christ transfigure l'exigence de la Loi en la portant jusqu'au plus profond de notre cœur. Dans le Décalogue de Moïse, il nous est dit de ne pas tuer.

Et Jésus nous dit : "Celui qui insulte son frère, qui hait son frère, qui s'élève contre son frère a déjà commencé à tuer celui-ci dans son cœur". Il nous est dit dans la Loi de Moïse qu'il ne faut pas commettre l'adultère, et bien moi, je vous dis, dit Jésus, si déjà c'est par un désir égoïste que vous regardez une femme, vous avez déjà commis l'adultère dans votre cœur.

Jésus va plus loin encore, le texte du Lévitique que nous avons entendu nous dit : "tu aimeras ton prochain comme toi-même". D'ailleurs tout ce texte du Lévitique, nous disait : tu ne dois pas être injuste avec ton frère, avec ton compatriote, avec le membre de ton peuple. Et Jésus dit : ce n'est pas seulement vos frères, vos proches qu'il faut aimer, mais il faut aimer aussi vos ennemis.

Jésus est tout à fait conscient que cet approfondissement de la Loi, cette intériorisation de la sainteté qu'il exige de ses disciples est quelque chose qui dépasse les forces humaines. C'est pourquoi ce n'est pas par hasard que Jésus pousse son exigence jusqu'à l'absurde quand il dit : "si ton œil te scandalise arrache-le, si ta main te conduit au péché, coupe-là". Il est bien évident qu'ici nous ne sommes plus devant un commandement à accomplir, mais devant la manifestation d'une exigence infinie. L'exigence morale selon l'évangile n'est pas une exigence atténuée, seulement intériorisée, mais elle va jusqu'à la totalité. C'est pourquoi Jésus prend volontairement cette image excessive, couper sa main, arracher son œil. Car l'exigence de l'évangile ne repose pas sur l'observance d'un commandement, d'une Loi, mais son sens profond nous est donné dans la dernière phrase : "Soyez parfaits, comme votre Père céleste est parfait ".

Ce que Jésus nous demande, c'est la perfection, c'est-à-dire la totalité de nous-mêmes, de notre vie, de notre action, de notre cœur. Parvenir à cette chose impossible qu'est la perfection, et pour quelle raison, parce que notre Père qui est dans les cieux est parfait. Par conséquent, notre morale n'a pas à se mesurer sur un certain nombre de commandements précis à accomplir comme c'était le cas dans la Loi de Moïse. Il ne s'agit pas simplement de multiplier les préceptes comme le faisaient les pharisiens et les scribes, d'aller dans le moindre détail de la vie concrète, il s'agit de donner tout, parce que notre morale c'est de vivre comme Dieu, de mettre notre vie en accord avec le mystère même de Dieu.

Dieu nous appelle à tout donner parce que lui-même est celui qui donne tout. C'est parce que Dieu n'a pas de limites dans l'amour qu'il nous porte, qu'il nous demande à nous aussi d'ouvrir note cœur à cette totalité de l'amour. Jésus nous dit que ce n'est pas en multipliant les préceptes qu'on résoudra le problème des rapports des hommes entre eux et avec Dieu, c'est en allant au cœur même de l'exigence, Dieu nous demande de nous donner tout entier. C'est au-delà de nos forces, ce n'est pas réalisable par notre propre volonté, la conséquence c'est que Dieu seul par sa grâce peut mettre dans notre cœur cette possibilité de lui ressembler, de devenir son fils au sens fort, c'est-à-dire de devenir semblable à lui.

Voilà le programme de l'évangile, il est immense, il ne peut pas nous laisser de répit, nous ne pouvons pas nous dire en règle avec une loi aussi exigeante, nous ne pouvons que supplier Dieu de mettre son amour dans notre cœur pour transfigurer nos capacités si fragiles et si limitées, alors qu'il nous appelle à tout.

 

 

AMEN

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public