AU FIL DES HOMELIES

Photos

PÉCHEURS PARDONNÉS ET AIMÉS

Os 6, 1-16

(18 mars 2004???)

Homélie du Frère Yves HABERT

L

e prophète Osée dans la première lecture que nous avons entendue, fait un vibrant appel à revenir vers le Seigneur, à se tourner vers Lui, c'est toute la grande tradition des prophètes avec cette annonce très précise : "Le troisième jour il nous relèvera, et nous vivrons en sa présence. Sa venue est certaine comme l'aurore". Revenir au Seigneur, c'est le grand refrain, le leitmotiv de tout le carême, alors qu'Il ne cesse de venir à nous, et que nous, souvent, nous ne cessons de nous éloigner de Lui. 

       Je voudrais revenir sur ce texte parce que à travers ce vibrant appel il y a un "tu" qui lancé, il y a l'intervention d'un autre qui est jeté comme cela. Sans doute le drame de l'homme moderne, c'est vraiment qu'en ayant refusé Dieu, c'est que tout se passe entre ma conscience et moi, et qu'il n'y a plus de tiers, il n'y a plus personne à qui aller ou revenir. Quand on s'est détourné, on se retrouve encore plus seul, mais détourné par rapport à quelqu'un qui n'existe plus, puisqu'il n'y a plus de Dieu. Même si nous sommes profondément croyants, nous baignons en quelque sorte dans ce climat qui fit que tout ce drame de l'homme moderne face à sa faute, face à son péché, à sa misère, face à ses faiblesses, face à cette non-correspondance par rapport à un idéal, tout cela se heurte à rien. Il n'y a pas de retour possible. 

       Peut-être faudrait-il d'autres prophètes aujourd'hui, et nous avons à être prophètes aujourd'hui pour dire qu'un retour est possible, pour dire qu'on peut revenir à Dieu, on peut y aller, si on n'y est jamais allé, il y a Quelqu'un qui nous attend. De faire que tout se replie dans la conscience humaine, de n'avoir pas ce recours possible, cela finit par conduire au désespoir. On est armé aussi contre le désespoir, alors, on va refuser la culpabilité, on va oublier le péché, on va essayer de se défendre parce que quelquefois c'est insupportable. On a suscité ces armes, donc on refuse la culpabilité qui nous étreint face à quelque chose qu'on a fait et que l'on estime pas à la hauteur, ou alors, on oublie. Et moi, j'ai vraiment cette photo que l'on voit partout sur les journaux, de Bertrand Cantas, ce chanteur qui a tué sa compagne, et je vois sur cette photo, le drame de l'homme moderne, le drame de celui qui n'a plus personne vers qui se tourner, qui essaie de lancer comme des bouées, comme des demandes de pardon vis-à-vis de la famille de Marie, mais il n'a plus rien il est là, éperdu, seul, et il n'a vraiment personne vers qui se tourner. 

       Nous avons peut-être nous, dans ce carême particulièrement, dans cette manière de nous tourner vers Dieu, de revenir à Dieu, nous avons dans une sorte de service à rendre, à nous reconnaître profondément pécheurs. C'était le sens de ce titre du livre du Père Bro : "On demande des pécheurs". Effectivement, on demande des personnes qui reconnaissent humblement, devant un autre, qu'elles ont péché, qui reconnaissent devant un autre qu'elles portent le poids d'une culpabilité, qui reconnaissent humblement devant un autre, qu'elles sont aimées, parce que derrière l'aveu du péché, il y a la reconnaissance d'un amour plus grand qui nous dépasse. On a besoin de personnes qui soient aimées telles qu'elles sont, dans cet aveu de notre péché, nous avons cette grâce immense, de se savoir aimés tels que l'ont est. 

       C'est peut-être le service suprême à rendre aujourd'hui pour notre monde moderne, des hommes, des femmes, pas plus brillants que les autres, mais qui se savent aimés et pardonnés, quels que soient leurs péchés. A ce moment-là s'ouvre peut-être dans le cœur de personnes qui ne connaissent pas Dieu s'ouvre une sortie de ce cercle un peu infernal où l'on se replie sur sa faute et sur sa finitude et sur son péché, il y a quelque chose comme une brèche qui n'est rien d'autre que l'amour du cœur de Dieu qui vient saisir une vie pardonnée et la faire rayonner. 

 

       AMEN 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public