AU FIL DES HOMELIES

Photos

L'EUCHARISTIE NOUS FAIT ENTRER DANS LA PÂQUE

Ex 16, 2-4+9-15 ; Jn 5, 31-47

Jeudi de la quatrième semaine de carême – B

(17 mars 1994)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

 

S

i la première lecture tirée du livre de l'Exode nous parlait de la manne c'est d'abord parce que ce temps de carême est la préparation des catéchumènes à leur première participation à l'eucha­ristie, car le baptême et l'eucharistie vont de pair, car recevoir en soi la présence de l'Esprit appelle comme une sorte de complément la nourriture qui va soutenir et perpétuer la grâce du baptême tout au long de notre vie. La manne qui préfigure l'eucharistie a été la nour­riture des hébreux pendant les quarante années du désert.

En même temps que l'eucharistie est un des cadeaux merveilleux que Dieu va faire aux catéchu­mènes le jour de Pâques, un de ces cadeaux qu'Il a faits à l'Église, à l'humanité sauvée pour, d'une façon inimaginable, la faire participer à sa vie, à sa joie, l'eucharistie nous fait entrer dans le mystère de la Passion du Christ, car marcher vers la Pâque du Christ c'est tout à la fois marcher vers sa croix et vers sa Résurrection. L'eucharistie nous fait participants de la mort et de la Résurrection du Christ. Par l'eucharis­tie, Jésus nous donne son corps et son sang, son corps ressuscité son sang vivifiant, mais en même temps son corps et son sang offerts en sacrifice, son corps brisé, livré sur la croix, son sang répandu pour nos péchés. Et en nous faisant communier à son corps et à son sang, Jésus nous fait communier à son sacrifice pascal. L'eucharistie est en nous invitation à entrer réellement, personnellement, concrètement dans la Pâque du Christ.

En tant que chrétiens, en tant que baptisés, nous sommes appelés tout à la fois par la grâce de notre baptême et par cette grâce de l'eucharistie qui ne cesse de la renouveler en nous, nous sommes appelés à entrer, avec notre propre vie, dans la Pâque du Christ, c'est-à-dire, comme Lui, à donner notre vie, à faire de notre vie une offrande, un sacrifice, à ne pas nous attacher jalousement à notre vie comme un avare pour en jouir de manière égoïste et solitaire, mais à donner ce que nous sommes, notre temps, notre atten­tion, notre argent aussi mais plus profondément notre cœur. Et à donner ce que nous sommes, à donner no­tre vie nos frères, à tous ceux qui nous entourent, nos frères immédiats, proches, nos frères plus lointains, nos frères chrétiens, nos frères croyants, nos frères familiers et aussi ceux que nous croisons par hasard au cours de notre vie ou simplement dans la rue. Donner notre vie c'est-à-dire donner notre cœur, notre attention, donner quelque chose de nous-mêmes. Nous donner à travers ce don quotidien pour que toute notre existence soit une offrande faite au Père car ce que nous donnons au plus petit des enfants de Dieu c'est à Dieu que nous le donnons. Et en donnant géné­reusement ainsi tout ce que nous sommes à ceux qui nous entourent, nous donnons ce que nous sommes à Dieu, nous lui rendons cette vie qu'Il nous a donnée et nous entrons ainsi dans le sacrifice pascal du Christ, afin que cela même que nous donnons Dieu devienne plus profondément et définitivement, d'une manière pascale, par la Résurrection du Christ, devienne nous-même, d'une manière inaliénable car c'est ce qu'on donne que l'on trouve. C'est cela même que l'homme sacrifie qui lui est rendu et qui devient nous-mêmes pour l'éternité. Et notre vie ne peut être nôtre, ne peut être vraiment vivifiante et vivifiée que si nous la don­nons ainsi. Ce n'est pas ce que nous gardons qui sera notre trésor éternel mais ce que nous donnons. Que cette eucharistie, que cette évocation à travers la manne du mystère eucharistique de Jésus nous invite à entrer dans le chemin de sa Pâque, à entrer dans la logique de son sacrifice, afin de parvenir avec Lui à la gloire de la Résurrection.

 

 

AMEN

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public