AU FIL DES HOMELIES

Photos

LE REPAS EUCHARISTIQUE

Ex 16, 2-4+9-15 ; Jn 5, 31-47

Jeudi de la quatrième semaine de carême – B

(3 avril 2003)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

 

F

rères et sœurs, ce chemin de carême, nous l'avons déjà dit plusieurs fois, est le chemin qui conduit les catéchumènes à leur baptême dans la nuit de Pâques, est le chemin par lequel nous accompagnons ces catéchumènes vers Pâques, vers l'actualité et la réalité de notre propre baptême sans cesse renouvelé par l'Esprit.

Mais la Pâque des catéchumènes, ce n'est pas seulement leur baptême, c'est aussi leur entrée dans le repas du Christ, le repas de l'eucharistie. Car être baptisé, c'est faire partie de la famille de Dieu, des enfant de Dieu, et la famille de Dieu trouve sa vérité, trouve sa vitalité dans ce repas eucharistique que nous célébrons aujourd'hui et auquel les catéchumènes vont accéder pour la première fois le jour de leur baptême, dans la nuit pascale.

C'est pourquoi les textes d'aujourd'hui nous invitent à méditer sur cette dimension eucharistique de la vie chrétienne, du baptême. Par le baptême, nous entrons donc dans ce repas du Seigneur. Par le bap­tême, nous recevons le corps et le sang du Christ, ce corps de Jésus qui est le pain vivant, comme Il vient de le dire aux juifs qui l'entourent : "le pain vivant descendu du ciel", ce pain qui était préfiguré par la manne elle aussi descendue du ciel, mais il ne s'agis­sait là que d'une annonce, que d'une figure lointaine, car a manne subvenait aux besoins terrestres des hé­breux pendant leur exode à travers le désert, tandis que ce pain nouveau qu'est le Christ, ce pain qui est la chair du Christ, est le pain du voyage qui nous conduit non pas à travers le désert, mais jusqu'au Royaume de Dieu, jusqu'au Père. Si nous mangeons ce pain, le Christ nous l'a dit : "Je vous ressusciterai au dernier jour". Ce pain est semence de résurrection, de vie éternelle, car ce pain n'est pas un pain ordi­naire, mais c'est la chair même du Christ offert en sacrifice pour nous et qui nous invite en communiant à ce sacrifice, à nous avancer vers le Père, vers le Royaume de Dieu, vers la vie éternelle.

Ainsi donc, par l'eucharistie, nous sommes déjà participants à cette béatitude éternelle dont l'Écriture, l'Apocalypse en particulier, nous dit qu'elle sera un repas de fête. La béatitude éternelle, ce sera pour nous, participer à ce repas auquel Dieu, par son Christ, nous invite. Nous participerons à ce repas qui sera tout à la fois l'union la plus intime entre Dieu et nous, "si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui pour souper, lui près de moi et moi près de lui", nous dit Jésus dans l'Apocalypse, c'est tout à la fois ce repas dans l'intimité entre Dieu et nous, cette intimité profondément mystérieuse que nul ne peut saisir sinon celui qui y est appelé, et en même temps, c'est aussi le repas dans lequel nous serons tous rassemblés, tous réunis, ce repas des noces, où tout la foule des hommes sera rassemblée autour du Christ dans une même joie, une même jubilation, un même chant d'alleluia, comme le dit aussi l'Apoca­lypse, et comme nous le disons chaque jour à l'eucha­ristie : "Voici l'Agneau de Dieu, voici celui qui enlève le péché du monde, heureux les invités au festin des noces de l'Agneau".

Voilà ce qu'est ce repas. C'est la plus grande grâce à la fois individuelle et communautaire que d'être invité à ce repas pour y recevoir un pain qui est la chair même du Christ, qui est la présence du Christ, "celui qui mange ce pain et boit ce vin, je demeure en lui, et il demeure en moi", nous a dit le Christ. Par ce repas, le Christ vient demeurer au fond de notre cœur, au fond de notre corps, pour déjà transfigurer tout ce que nous sommes, et préparer notre corps à la résur­rection et notre cœur, notre âme à la vision de Dieu.

Que ce carême soit aussi pour nous l'action de grâces, pour ce repas eucharistique, ce repas d'action de grâces, auquel nous sommes invités, auquel les catéchumènes vont accéder avec nous, et qui est le bonheur déjà commencé, le bonheur éternel de l'Église de Dieu.

 

 

AMEN

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public