AU FIL DES HOMELIES

Photos

LE DÉLUGE

Gn 7, 1+4-5+10-23 ; Jn 5, 1-18

(15 mars 1988)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL 

Autun : L'arche de Noé 

C

ette lecture était autrefois une des lectures de la vigile pascale, de la dernière instruction catéchuménale donnée à ceux qui allaient, quelques instants plus tard, être baptisés. C'est dire que l'Église voit dans cet événement du déluge un symbole du baptême. Pourtant, au premier abord, le déluge est une œuvre de destruction, tout chair disparaît est effacée à cause du péché des hommes.

       En effet, dans la conception du monde qu'avaient les anciens et en particulier les hébreux, les eaux sont l'équivalent de ce que nous appelons "les enfers". C'est le lieu des monstres marins, c'est le lieu du mal et de l'hostilité. C'est pourquoi quand Jésus descendra dans les eaux du Jourdain, c'est pour affronter la puissance de Satan. Déjà la traversée de la mer rouge était un affrontement d'Israël avec les forces de la mort. Les eaux du déluge représentent le déchaînement des forces du mal.

       Mais par la parole de Dieu, par la grâce de Dieu, Noé va échapper à ces forces du mal, il va être sauvé par les eaux, au moment même où ces eaux détruisent le mal. De même, dans le baptême, au moment même où la force de la grâce de Dieu détruit le péché, les catéchumènes sont sauvés, ils sont rendus à la vie. Et les eaux sont à la fois ce qui détruit et ce qui sauve, ce qui détruit le péché et ce qui sauve ceux que Dieu, par sa grâce, veut pour lui.

       En outre, Noé est sauvé par un moyen que Dieu lui enseigne : la construction de l'arche, cette arche, ce navire qui flotte sur les eaux et qui, ainsi, échappe à l'universelle destruction. Dans cette arche, qui est le moyen du salut, la tradition des pères de l'Église a vu un symbole de l'Église. L'Église est elle aussi comme un navire au milieu des flots agités de ce monde. Pensons au miracle de la tempête apaisée, à Jésus marchant sur les eaux. Car Jésus s'est affronté, Lui aussi, au déchaînement du mal représenté par les eaux, et Il en a été vainqueur. Ainsi l'arche qui sauve Noé est comme la barque de l'Église. Et de même que Noé avait fait entrer dans l'arche tous les animaux vivants sur la terre, ainsi l'Église a mission de rassembler tous les hommes. Non seulement tous les hommes, mais aussi tout l'univers vivant pour le sauver du mal. C'est la vocation eschatologique et cosmique de l'Église qui doit être, pour le dernier jour, au moment de l'affrontement décisif avec les puissances de destruction et de mort, l'Église qui doit être le lieu du salut pour l'humanité tout entière et pour l'univers tout entier symbolisé par cette totalité des espèces animales, pour qu'un germe de l'humanité nouvelle échappe à la destruction du monde ancien.

       Par conséquent, dans le baptême c'est un drame qui n'est pas seulement personnel qui se joue, ce n'est pas seulement la personne de tel ou tel catéchumène qui est sauvée, mais à travers les catéchumènes c'est l'humanité tout entière qui est concernée par ce salut, et c'est même l'univers tout entier. C'est dire que, par leur baptême, les catéchumènes entrent dans un mystère qui, au-delà d'eux-mêmes, intéresse toute l'humanité, intéresse le monde entier. Ce mystère du salut, ce mystère de la Pâque du Christ préfigurée par l'arche qui a sauvé Noé des eaux du Déluge est une immense lutte contre les puissances de mort, contre les puissances du péché. Et ce qui se passe dans le cœur de chacun des catéchumènes, ce qui se passe aussi dans le cœur de chacun de nous puisque nous vivons toujours dans la grâce de notre baptême, dans la lutte contre le mal, c'est cet immense drame de la rédemption par laquelle le Christ, en personne et à travers chacun d'entre nous, s'affronte aux puissances du mal pour en être victorieux. La Pâque du Christ c'est sa victoire sur le mal, c'est sa victoire sur le péché, c'est sa victoire sur la mort.

       Rendons lui grâce pour cette victoire à laquelle Il nous associe comme Il nous associe à la lutte. Et en ce temps de carême, fortifions notre cœur pour cette lutte, en vue d'entrer avec le Christ dans le salut.

       AMEN


 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public