AU FIL DES HOMELIES

Photos

LE DESSEIN DE SALUT

Is 7, 10-15 ; Hb 10, 4-10 ; Lc 1, 26-38???

(25 mars 2009)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

 

Arles : Annonciation 

F

rères et sœurs, de toute éternité, le Père, le Fils l'Esprit vivent de cet amour infini qui jaillit du cœur du Père, qui engendre le Fils et qui rend saint l'Esprit. Cet amour remplit toute l'éternité, il remplit toutes les dimensions possibles de l'univers. Cet amour est si profond, il est débordant, il est sans limites, et Dieu a trouvé le moyen d'aimer davantage encore en créant l'univers, et au cœur de l'univers, l'homme pour l'appeler à partager cet amour infini dont Dieu vit de toute éternité. La création, c'est ce rejaillissement indéfini de l'mour qui est dans le cœur de Dieu, c'est cette profusion de l'amour ainsi répandu. Dieu nous a créé par amour, pour l'amour, pour que nous entrions dans le bonheur qui est le sien, il n'y en a pas d'autre, c'est le bonheur d'aimer. 

       Mais l'homme n'a pas su comprendre cet appel de Dieu, n'a pas su accepter ce dépassement de lui-même qui l'aurait introduit dans l'univers de l'amour, l'homme s'est refermé sur lui, et il est entré ainsi dans l'univers du péché. Il s'est séparé de Dieu, il s'est coupé de l'amour. Dieu ne pouvait pas accepter que son dessein soit ainsi trahi et dénaturé, il ne pouvait pas accepter que l'homme renonce pour toujours au bonheur, à l'amour et il n'a cessé de multiplier les avances à l'égard de l'homme pour le ramener à ce bonheur d'aimer. Toute la Bible, tout l'Ancien Testament est rempli de ces infidélités des hommes et spécialement du peuple choisi, et de ces efforts sans cesse renouvelés de Dieu pour ramener l'homme au bonheur et à l'amour. De tentative en tentative, Dieu n'a cessé d'essayer de se faire plus insistant, plus proche, plus convaincant. Tout l'Ancien Testament est rempli de ces efforts de Dieu. Il s'écrie notamment avec le prophète Jérémie : "Ephraïm est-il pour moi un fils si cher que chaque fois, mon cœur se retourne en moi ?" Le cœur de Dieu est un cœur de père, il ne peut accepter que ses enfants, les hommes, ruinent ainsi le dessein d'amour qu'il a conçu pour eux. Il ne peut pas se consoler de cet éloignement de l'homme dans le péché. 

      D'intervention en intervention, de prophète en prophète, de supplication en supplication, Dieu finit par descendre sur terre pour nous parler face à face. Dieu a conçu cette merveille suprême pour nous, il a quitté sa dignité divine pour se faire homme comme nous, pour devenir l'un de nous et se mettre à notre portée. Là encore, devant le refus des hommes, il acceptera d'aller jusqu'au bout de l'amour en donnant sa vie pour nous, en mourant sur la croix pour nous. 

       Tel est le mystère de l'Incarnation de Dieu. Dieu ne s'est pas contenté de vivre dans cette joie infinie qui est la sienne, Dieu ne s'est pas contenté de nous appeler à partager cette joie, Dieu a voulu pour nous convaincre, venir auprès de nous, se faire l'un de nous, il a tout donné jusqu'à sa vie, jusqu'à la dernière goutte de son sang. Incarnation rédemptrice, Incarnation qui commence dans le sein  de la Vierge Marie, comme nous la fêtons aujourd'hui, Incarnation qui ira jusqu'à la croix et au-delà de la mort, jusqu'à la résurrection. 

       C'est cela notre foi, notre espérance, c'est cela le bonheur auquel Dieu nous appelle et auquel nous aspirons. Laissons-nous convertir par cet appel de Dieu qui retentit encore aujourd'hui à nos oreilles, car nous sommes toujours pécheurs. Sachons entendre cet appel de Dieu et y répondre en acceptant d'entrer dans sa joie et son amour. 

 

       AMEN


 

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public