AU FIL DES HOMELIES

Photos

JÉSUS NOUS CONDUIT AU PÈRE

Is 49, 8-16 ; Jn 5, 19-30

Mercredi de la quatrième semaine de carême – B

(21 mars 2012)

Homélie du Frère Daniel BOURGEOIS

Un mystère insondable

F

rères et sœurs, en suivant pas à pas l'évangile de saint Jean pendant les lectures jour après jour qui vont nous conduire jusqu'à la Pâque nous allons découvrir beaucoup d'autres textes aussi délicats à interpréter et difficiles que celui que nous venons d'entendre.

J'aimerais vous suggérer une sorte de petite clé de lecture qui pourra nous aider non seulement pour l'évangile de ce jour, mais aussi tous ceux que nous allons entendre au fur et à mesure dans les jours à venir. Une des caractéristiques de la figure de Jésus-Christ dans saint Jean, c'est qu'on ne peut pas le comprendre tout seul. Dans les autres évangiles, il y a des réflexions qui vont dans ce sens-là, mais dans saint Jean, c'est systématique. Ce que Jésus veut faire comprendre aux foules, c'est l'objet de tout le débat et de ceux qui vont suivre. Jésus veut dire aux juifs : vous vous intéressez à moi, vous voulez savoir ce que je pense, ce que je peux faire, ce que j'ai le droit de faire, pourquoi je suis là, tout cela, c'est à côté de la question, car ce n'est pas moi le centre d'intérêt, c'est le Père.

C'est ce qui rend la figure de Jésus si difficile à saisir. La plupart du temps on dit à quelqu'un : je te connais, j'ai cerné à partir de ton comportement qui tu es, comment tu fonctionnes, quels sont tes goûts, pourquoi tu fais ceci ou cela, je connais tes motivations. Précisément dans le cas de Jésus, on n'y arrive jamais. Quoiqu'on fasse, quand on croit être arrivé à cerner l'identité de Jésus, non seulement son identité nous échappe parce qu'elle bien plus grande que ce que nous pourrions penser, mais elle nous échappe parce qu'elle nous renvoie à quelqu'un d'autre que lui.

C'est quelque chose qui est absolument unique et il est assez extraordinaire que saint Jean ait pu à travers sa manière d'écrire son évangile nous suggérer cela de façon aussi forte. Tout ce que fait le Fils, il le voit faire au Père. Le vrai miroir de la conscience du moi de Jésus, c'est l'amour du Père, c'est le dessein du Père. Jésus est vraiment quelqu'un qui n'aura jamais vécu pour lui-même. Il aura toujours vécu naturellement au service de l'humanité, parce qu'il est sauveur, mais il aura toujours vécu le regard, le cœur le plus profond de son moi tourné vers le Père. Jésus ne nous raconte pas, ne nous annonce pas la Trinité dans une histoire ou une sorte de description compliquée de sa vie en Dieu : il vit le mystère trinitaire. Il l'est par le simple fait qu'il est là quand il parle, quand il connaît quelqu'un quand il fait un miracle, quand il accomplit sa mission, cela renvoie directement au mystère du Père.

C'est pour cela que l'évangile de saint Jean est à la fois si grand et sublime, mais aussi si difficile à saisir car il faut comme se dépouiller de ce réflexe biographique. On ne peut pas lire l'évangile de saint Jean comme une biographie de Jésus, ce n'est pas la personne, la personnalité, ni même la spécificité de Jésus qui est intéressante, c'est ce qu'il est sous le regard du Père, ce qu'il est pour le Père et donc ce qu'il va être pour nous. C'est quelque chose qui est vivant en lui, qui est sur le mode de l'échange permanent et comme nous ne voyons que Jésus, nous ne voyons pas le Père, "qui m'a vu a vu le Père", oui, mais on sait bien qu'on ne voit pas le Père de la même façon que Jésus qu'on a connu dans la chair. C'est cela qui est si déroutant, chaque fois qu'on essaie de le cerner on s'aperçoit tout d'un coup qu'il nous conduit au-delà de ce que nous croyons avoir saisi.

En lisant cet évangile, n'ayons pas trop de crainte : s'il nous déroute, s'il nous donne l'impression que nous ne pouvons pas le saisir, le délimiter, le cerner, c'est plutôt bon signe. C'est le fait que nous sommes déjà entrés dans ce que j'appellerais la logique de Jésus, ce face à face permanent avec le Père, ce regard tourné vers le Père qui à la fois nous fascine et nous conduit de celui que nous voyons pour commencer à entrer dans l'intimité du Père et du Fils.

 

AMEN

 

 

 

 

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public