AU FIL DES HOMELIES

Photos

DÉPASSER LA LOI

Lv 19, 1-4+11-18

(7 mars 1998)

Homélie du Frère Daniel BOURGEOIS

V

ous aurez remarqué, frères et sœurs, un tout petit détail dans les deux textes que nous venons de lire, lorsqu'on les met en parallèle : dans le texte du Lévitique qui est un code de lois,  c'est le code de la sainteté, il dit : "Soyez saints comme je suis saint !" Dieu parle de la sainteté de l'homme par rapport à la sienne sur le mode de l'injonction, de l'appel de l'homme, c'est clair, c'est un ordre, mais comme tout ordre, on ne sait pas s'il peut se réaliser ou pas, et dans le texte du sermon sur la montagne, dont nous venons de lire de larges extraits, Jésus conclut : "Vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait".  Il ne s'agit pas d'une injonction, il s'agit pour ainsi dire, d'un conseil : vous serez parfaits.

       "Soyez parfaits" … C'est la Loi, la Loi de Dieu. Vous devez faire cela, c'est sur le mode d'un appel, d'une monition, d'une parole, mais elle ne donne pas le mode d'emploi pour réaliser le programme et c'est cela précisément le drame, c'est que la Loi est bonne, sainte, mais d'une certaine manière, elle est inefficace. Le sermon sur la montagne, c'est l'accomplissement de la Loi : "Vous avez entendu qu'il a été dit et moi, je vous dis !"

       Paradoxalement, Jésus pose une loi encore plus impossible, puisque non seulement, il ne faut pas commettre l'adultère, mais il ne faut même pas regarder une femme avec un soupçon de désir, donc, c'est absolument au-dessus de la Loi, mais précisément, plus Jésus creuse le fossé des exigences de la Loi, et plus il y entend : "si vous ne dépassez pas la Loi, vous ne serez pas saints !". Et pourtant, à la fin, il dit : "Vous serez saints".

       C'est exactement cela, et c'est bien la seule découverte que nous ayons à faire dans notre vie, et c'est ce qui nous est proposé pendant le Carême, c'est de découvrir que la réalisation du dessein de Dieu, n'est pas d'abord notre affaire, ce n'est pas nous qui disons à Dieu : "rassure-toi, nous prenons les affaires en main", mais c'est Dieu qui à la fois, ayant marqué les exigences de la sainteté qu'Il veut pour nous, nous appelle à accepter que ce soit lui aussi qui réalise concrètement cette sainteté en nous.

       Au fond, le Carême n'est que ce moment de dessaisissement de tout ce que nous pourrions appeler notre propre désir et notre propre maîtrise de nous-mêmes, face aux exigences de la sainteté de l'homme qui sont trop grandes. Et donc, c'est dans un acte fondamental de foi et de confiance que nous demandons d'entrer dans le mystère de la sainteté de Dieu par grâce.

       Fêter la Pâque, ce n'est rien d'autre que cela, et célébrer le Carême, ce n'est rien d'autre que d'apprendre à découvrir le chemin qui y mène, vers Dieu lui-même, en Jésus-Christ qui se fait ce chemin.

       AMEN


 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public