AU FIL DES HOMELIES

Photos

PASSONS SUR L'AUTRE RIVE !

1 R 21, 1-16 ; Mc 4, 35-41

(7 mars 1983???)

Homélie du Frère Daniel BOURGEOIS

Où est l'autre rive ?

C

 

e soir-là, Jésus leur dit : "Passons sur l'autre rive !" Tout le sens de la vie chrétienne est dans le passage. Le passage d'une rive à l'autre. Le passage de ce temps où l'on vit sur les chemins sans rencontrer le Christ, en menant sa propre vie de son côté, et ce moment où Il nous appelle, où Il nous saisit et où Il nous demande d'embarquer avec Lui, sur le même bateau. C'est le Christ qui met les disciples dans cette situation si difficile. C'est Lui qui a voulu passer sur l'autre rive.

Si nous croyons que notre vie chrétienne, c'est simplement une traversée du style navigation de plaisance, il vaut mieux trouver un autre compagnon de voyage que le Christ. En effet, quand le Christ veut que nous montions avec Lui, dans le même bateau, c'est parce qu'il s'agit d'affronter la tempête. Et pire encore, c'est que le Seigneur est tellement discret, quand Il est navigateur, qu'Il dort au fond du bateau et qu'Il donne l'impression d'être un passager clandestin, en tout cas, un passager qui ne se manifeste guère. Et pourtant, Il sait bien que quand on s'embarque sur la mer, il est toujours possible d'affronter la tempête qui survient. Ce n'est donc pas une condition tout à fait commode que celle de vivre le passage, la Pâque des chrétiens.

C'est le fait que, embarqués avec notre Seigneur et maître, nous devons passer de ce monde dans lequel nous arrivons, bon an mal an, à nous fabriquer une petite tranquillité, jusqu'à cet autre monde où le Seigneur a accompli définitivement sa Parole dans le silence et la paix de son éternité. Mais entre les deux, il y a ce moment de tempête bouillonnante qui est l'affrontement à la mort. Et normalement, nous devrions succomber. Effectivement, lorsque les disciples disent : "Au secours, Seigneur ! Nous périssons !" ils ne croient pas si bien dire. C'est le secret même de notre vie chrétienne, qu'au cœur même de ce voyage avec le Christ, nous sommes subitement affrontés non pas seulement à des flots qui se déchaînent mais, directement, à la mort. Cette Pâque de la mer de Galilée, sur les bords du lac de Génézareth, est exactement la même Pâque que les hébreux avaient vécue eux-mêmes, lorsqu'ils avaient fui la terre d'esclavage, où ils avaient trouvé la tranquillité avec les oignons d'Égypte, pour aller vers la terre de la liberté "où coule le lait et le miel". Et lorsqu'ils s'étaient trouvés au bord de la mer des roseaux, à ce moment-là, ils avaient vu la mort, la mort des flots qui les empêchaient de passer, et la mort des soldats de pharaon qui allaient s'abattre sur eux. Ils étaient pris, eux aussi, dans l'étau de la mort. Vivre la Pâque, c'est toujours mener le combat de la mort.

Seulement, le seul problème, c'est d'avoir le même réflexe que les apôtres, ou le même réflexe que Moïse. Je sais bien : le Christ les blâme d'avoir manqué de foi. Mais simplement dans le fait de se tourner vers le Seigneur en lui disant : "Au secours, Seigneur, nous périssons !" ils avaient déjà, dans leur cœur, un petit peu de foi, précisément cette foi suffisante qui les fait se tourner vers le Seigneur en criant leur détresse.

Mais, nous-mêmes, est-ce que nous avons ce sens de nous retourner vers le Seigneur ? Nous savons bien que, d'une certaine manière, sa présence est si discrète qu'Il paraît dormir. Mais, franchement, est-ce que nous avons, de temps en temps, le courage et l'audace de le réveiller ? On dit souvent que nous devons être des gens éveillés, des gens qui sont réveillés par la puissance de la Résurrection du Christ. Mais il ne faut pas avoir peur d'aller plus loin. Il faut être non seulement des éveillé mais aussi des réveilleurs. Et non seulement des éveilleurs de nos frères, ce qui, après tout ne serait pas si difficile que ça, mais ces éveilleurs impénitents et inlassables de la tendresse et de la miséricorde de Dieu. Qu'il en soit véritablement ainsi.

 

AMEN

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public