Imprimer

LE SERPENT ET LA CROIX

Nb 21,4-9

(12 mars 1994)

Homélie du Frère Bernard MAITTE

Conques : Christ roman 

C

hers Marie, Sébastien et Pierre, nous avons écouté la Parole de Dieu et nous avons entendu deux textes qui ont en point commun de faire référence à une histoire qui s'est passée dans le désert Le peuple sorti d'Egypte et en route pour la terre promise a eu faim et il a crié contre Dieu. "Tu nous fais mourir de faim dans ce désert." En retour, des serpents les piquaient et ils en mouraient. Pour les sauver Dieu leur donne un signe, un serpent de métal, élevé sur un poteau de bois et ceux qui le regardaient étaient sauvés. Et dans l'évangile Jésus reprend cette histoire et dit : "Comme ce serpent d'airain, le Fils de l'Homme doit être élevé." En fait Jésus parlait de sa mort sur la croix et ce signe de la croix deviendrait pour nous le signe de notre salut.

       Aujourd'hui où vous allez faire votre première communion, et c'est en rapport avec cette croix. En prenant le pain et le vin, nous disons que nous prenons le corps et le sang de Jésus, car Jésus a livré son corps. Un jour effectivement, Jésus a versé son sang. Et désormais, parce qu'Il est ressuscité, Il a la puissance de vie de Dieu en Lui, ce corps et ce sang ressuscité nous nourrit, devient le signe du salut c'est-à-dire le moyen que Jésus a choisi pour être avec nous, le plus près possible et nous permettre de vivre dans la vérité et la lumière.

       D'ailleurs l'eucharistie est une nourriture qui nous permet de grandir et de partager de mieux en mieux la vie avec Dieu et d'être remplis de sa vérité et de sa lumière. Le texte de saint Jean, dans l'évangile continue, en disant que le véritable jugement, c'est-à-dire la manière d'agir maintenant, c'est pour nous de choisir Jésus. C'est de faire en nous la vérité et d'aller vers la lumière qu'est Jésus. Et ceux qui refusent la lumière sont dans les ténèbres. Les ténèbres c'est le péché de notre cœur.

       Notre vie est faite pour la clarté lumineuse de Jésus. Comme la lumière du jour est brillante, comme la lumière du jour apporte la joie, comme la lumière du jour donne la vie pour que toutes les plantes puissent pousser et grandir, ainsi la vie de Dieu en nous est une présence lumineuse qui nous permet de vivre au grand jour de la vérité de Dieu. Toute notre vie de chrétien est une vie dans la présence lumineuse de Jésus dans notre cœur. Avant quand on parlait des baptisés, on disait qu'ils avaient été "illuminés" par la présence de Dieu. C'est la lumière de la vie que nous recevons au baptême. Et quand vous vous confessez, vous recevez la lumière de la vérité et de la miséricorde de Dieu dans les ténèbres que procure le péché dans notre cœur. Et la première communion vous ouvre à cette intimité, à cette présence lumineuse et joyeuse du corps du Christ glorieux et ressuscité qui agit en nous comme le principe de la lumière et nous fait vivre par sa présence et sa clarté.

       C'est pourquoi saint Paul dira que "nous allons de gloire en gloire", que nous allons de lumière en lumière vers la vérité tout entière, bien fragile, parfois obscure, il ne faut pas rester dans les ténèbres de notre péché, pour que notre vie soit illuminée car nous sommes appelés par vocation à partager toute cette vie, toute cette plénitude, tout cet amour de Dieu pour nous. Voilà l'amour du Seigneur car comme le dit l'évangile : "Dieu a tant aimé le monde qu'Il nous a donné son Fils unique." Pour que cette lumière du Fils brille en nos cœurs, brille dans nos ténèbres.

       Désormais vous êtes appelés à venir régulièrement partager le repas du Seigneur, à vous laisser remplir en plénitude par cette présence du Seigneur qui agit en notre cœur comme la lumière qui nous permet non seulement d'y voir plus clair, de faire la vérité en nous, mais surtout d'être remplis de joie de l'amour du Seigneur qui nous fait grandir, au jour le jour, dans un fructueux échange vers sa vie en plénitude.

 

       AMEN