AU FIL DES HOMELIES

Photos

AU CŒUR DE NOTRE NUIT

Jr 31, 31-34 ; Jn 3,1-8

Vendredi de la troisième semaine du carême – C

(16 mars 2007)

Homélie du Frère Christophe LEBLANC

 

F

rères et sœurs, Nicodème rencontre Jésus la nuit. La nuit, c'est un moment où le corps et l'esprit devraient se reposer des fatigues du jour, et pourtant, nous le savons, et peut-être que beaucoup d'entre vous l'expérimentent chaque nuit, le corps essaie de se reposer et l'esprit est saisi d'angoisse. Il y a le regret de ce que nous n'avons pas su faire dans cette journée écoulée, du mal que nous avons peut-être fait, et déjà l'angoisse du lendemain, de la peur de l'inconnu.

La nuit, c'est ce moment où nous devrions pourvoir enfin nous reposer, et c'est le moment où nous avons à lutter avec nos propres peurs et nos fantômes, le moment où nous nous retrouvons face à nous-même, comme démunis.

Il y a une autre nuit, c'est peut-être celle de la mi-carême, c'était hier si mes calculs sont exacts. Peut-être que certains d'entre vous notent sur un petit carnet ce que vous avez fait depuis le début du carême, ou ce que vous n'avez pas fait, vos écrivez vos mots, à partir des bonnes actions, ou hélas des péchés, et ce petit carnet est peut-être posé à côté de la Bible. Il y a vos maux, et il y a les mots de Dieu dans la Bible. Peut-être aussi rentrez-vous dans votre nuit à ce moment-là, en vous disant : je n'ai pas su faire ce que j'aurais dû faire, et je ne suis pas sûr d'être capable d'être à la hauteur de cette Alliance contractée avec Dieu. C'est une autre nuit. Peut-être que c'est aussi la même nuit du désespoir.

Et aujourd'hui, il y a deux hommes qui nous emmènent dans la nuit. Il y a Nicodème, et il y a Jérémie. Nicodème nous prend la main et nous emmène au cœur de la nuit avec le Christ pour écouter cette parole de liberté, de cet Esprit dont on ne sait d'où il vient, et on ne sait pas où il nous conduira. L'attitude de Nicodème, en tout cas, ce que Jésus lui demande, c'est la disponibilité, d'ouverture du coeur face à l'inconnu : tu ne sais d'où tu viens, tu ne sais pas où tu vas, mais ce n'est pas grave, l'Esprit t'emmènera.

Après cette disponibilité qui est demandée à Nicodème, il y a maintenant ce prophète, Jérémie. Lui, il nous emmène encore dans une autre nuit, c'est la nuit de l'échec de cette Alliance contractée entre le Seigneur et son peuple Israël, une Alliance constamment violée par le peuple et cet essai de réforme de Josias qui disait : nous avons à être fidèle à cette Alliance qui a été contractée par nos pères. Et ça ne marche pas. Israël se tourne vers le passé pour essayer d'être fidèle à Dieu et ça ne marche pas ! Ils essaient d'être fidèles à ces mots gravés sur la pierre, et ça ne marche pas ! Dans sa nuit, Jérémie annonce l'Alliance nouvelle qui ne sera pas écrite sur de la pierre mais dans la chair. Et là dans notre esprit les mots se bousculent. Nous avons entendu Jésus dire à Nicodème : ce qui est chair est chair et ce qui est esprit est esprit. Et en même temps, dans Jérémie le Seigneur nous dit que l'Esprit sera gravé sur la chair.

Frères et sœurs, cette nuit traversée par Jérémie nous ouvre vers le futur. Non pas que le passé ne soit pas important, non pas que l'on fasse si facilement table rase et que Dieu pardonne les péchés comme le maître d'école efface les mots sur le tableau, ce n'est pas ça. Mais l'Alliance nouvelle n'est pas contractée en vue de ceux qui nous ont précédés, mais avec Dieu et en vue de notre propre avenir. Et l'Alliance nouvelle ce n'est pas de faire des lois pour que nous vivions mieux ensemble sous le regard de Dieu, si on le faisait, ce ne serait déjà pas si mal, mais cette Alliance, c'est plus exactement une Alliance pour que Dieu vienne habiter avec nous, que nous puissions ouvrir notre cœur afin que Dieu vienne y demeurer.

Frères et sœurs, nous sommes au milieu du carême, nous sommes peut-être au milieu d'un gué, nous ne savons pas si nous allons revenir en arrière par peur ou si nous devons au contraire nous précipiter en avant pour arriver à l'autre rive, nous sommes peut-être au milieu de la nuit pour telle ou telle raison personnelle, ou parce que nous avons essayé d'être fidèles à des mots, et nous n'y arrivons pas.

C'est au cœur de votre nuit que le Seigneur vient vous sauver. La nuit c'est un moment extraordinaire dans la Bible.C'est là que Dieu crée la femme, c'est dans la nuit que Dieu fait Alliance avec Abraham, et c'est à ce moment-là aussi comme le rappelle Matthieu, que la nuit se fait au moment où Jésus rend son Esprit sur la croix.

Frères et sœurs, c'est au fond de votre nuit, cette nuit que nous détestons et que nous n'aimons pas voir, c'est au cœur de cette nuit que le Seigneur vient non pas pour vous tourner vers votre passé, mais vous tourner vers l'avenir.

Que Dieu vienne habiter dans votre cœur.

 

AMEN

 

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public