AU FIL DES HOMELIES

Photos

L'ALLIANCE DANS LE BAPTÊME

Jr 31, 31-34 ; Jn 2, 13-25

Vendredi de la troisième semaine de carême – A

(29 février 2008)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

 

F

rères et sœurs, nous avons donc commencé hier la lecture continue de l'évangile selon saint Jean qui à travers le carême et le temps pascal nous conduira jusqu'à la fête de la Pentecôte.

Aujourd'hui, c'est le dialogue de Jésus avec Nicodème qui est proposé à notre réflexion. Nicodème, un membre des notables juifs, un scribe probablement est conquis par l'enseignement de Jésus et vient le consulter de nuit, par crainte d'être mal vu par les juifs qui déjà ont des doutes contre Jésus. Il vient le trouver de nuit et il lui proclame qu'il reconnaît en Jésus une force supérieure car personne par ses propres forces ne pourrait accomplir les signes qu'il accomplit. Jésus, immédiatement élève le débat et il parle à Nicodème de naissance nouvelle, une naissance d'en-haut. Le même mot grec peut vouloir dire aussi bien, n'aître à nouveau et naître d'en-haut. Nicodème prend les choses au pied de la lettre : "Comment quand on est né, peut-on rentrer à nouveau dans le sein de sa mère pour naître une nouvelle fois".

Jésus lui répond que autre est la naissance charnelle, cette naissance qui nous fait jaillir du sein de notre mère avec cette même nature humaine que notre père et notre mère nous ont transmis, et autre la naissance de Dieu, la naissance d'en-haut qui nous vient du Père des lumières, du Créateur, qui au-delà de cette création veut nous faire participer à sa propre vie la plus intime, nous faire entrer dans cette naissance nouvelle qui va bouleverser toutes les données du problème. Cette naissance nouvelle Jérémie nous en parlait, sous la forme d'une Alliance nouvelle, une alliance de Dieu avec nous qui ne consiste pas simplement à nous faire observer une loi morale mais à inscrire la volonté de Dieu au plus profond de notre cœur.

C'est donc cela la naissance spirituelle et Jésus va dire clairement à Nicodème que cette naissance se réalise par le baptême. Il faut naître de l'eau et de l'Esprit. De l'eau dans laquelle nous sommes plongés selon le geste inauguré par Jean-Baptiste et inauguré par Jésus, plongés dans l'eau symbole de la vie car depuis le récite de la création, c'est dans l'eau qu naît la vie, un grouillement d'être vivants qui jaillit des eaux primordiales, c'est donc à une vie nouvelle qui n'est pas simplement celle de la terre, ce n'est pas seulement celle des eaux maternelles dans lesquelles nous nous trouvions pendant neuf mois avant notre surgissement au grand jour, cette vie, c'est la vie d'en-haut. C'est pourquoi notre baptême, cette alliance nouvelle dont parler Jérémie n'est pas simplement un baptême dans l'eau, une alliance selon les rites, mais c'est un baptême de l'Esprit Saint.

Jésus développe le symbolisme de l'Esprit, car il faut savoir que dans les langues anciennes c'est le même mot qui désigne le vent et l'Esprit. Le vent est un déplacement d'air analogue à notre respiration, et le mot spiritus, en hébreu ruah, qui désigne le vent, va désigner aussi notre haleine, notre souffle respiratoire, et c'est pourquoi on pourra appeler Esprit le souffle vital de Dieu dont Jésus révèlera plus tard à ses apôtres qu'Il est la troisième personne de la Trinité avec le Père et le Fils.

C'est cet Esprit qui est à l'œuvre dès la création, car dans le récit de la création, sur les eaux primordiales, planait l'Esprit de Dieu, comme un vent qui souffle pour apporter une dimension nouvelle sur cet univers encore en gestation. C'est donc tout à la fois des eaux et de l'Esprit qu'est né tout l'univers. Cette naissance n'est pas simplement une création, elle est aussi notre transfiguration, parce que c'est Dieu lui-même qui veut nous engendrer à sa propre vie. "Le vent souffle où il veut, tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d'où il vient ni où il va, ainsi en est-il de l'Esprit de Dieu et de ceux qui sont nés de l'Esprit de Dieu". Ils sont nés de cette nature même de Dieu qu'Il veut nous communiquer pour que nous soyons au sens propre ses enfants, pour que nous vivions de sa vie et que nous soyons entièrement transformés à l'intérieur à son image.

Tel est le baptême, et pendant ce carême où nous accompagnons les catéchumènes qui se préparent à leur baptême, il est bon que nous méditions sur cette naissance nouvelle et radicale qui va prendre entièrement notre vie à la base jusqu'au plus intime de notre être, cette alliance inscrite dans notre cœur comme le disait Jérémie, cette alliance nouvelle qui est donnée à chacun, chacun étant instruit au plus profond de lui-même par cette présence divine de l'Esprit Saint reçu à notre baptême.

Frères et sœurs, accompagnant les catéchumènes vers leur baptême, nous revivons notre baptême qui est présent à chaque instant dans notre vie puisque nous sommes sans cesse sous la mouvance de l'Esprit qui nous entraîne là où nous ne savons pas comme ce vent, sans que nous ne sachions ni d'où il vient ni où il va, car nous sommes entraînés dans le mystère même de Dieu qui nous dépasse de toutes parts et nous ne savons pas jusqu'où Dieu nous conduira. Mais nous savons que c'est dans sa gloire, dans sa miséricorde et son amour que se scelle cette alliance comme nous le disait Jérémie : "Je ne me souviendrai même plus de vos péchés parce que vous serez entièrement renouvelés".

Que nous nous laissions aujourd'hui encore renouveler par l'Esprit de Dieu.

 

AMEN

 

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public