Faut-il laisser les enfants "libres de choisir leur religion"?

Donner la vie à un enfant, c’est prendre une responsabilité fondamentale et globale vis-à-vis de lui : vous vous engagez à faire de lui une personne humaine. Parmi tout ce que vous voulez lui transmettre, pourquoi la dimension religieuse de sa vie serait-elle exclue de sa vie ?

L’Église a toujours fait confiance aux parents non seulement pour qu’ils transmettent les valeurs humaines à leurs enfants, mais pour qu’ils soient aussi les premiers témoins de la foi auprès d’eux : Dieu fait des parents les premiers relais de sa propre vie et de son amour auprès de leurs enfants baptisés en bas-âge.

Ainsi, vouloir que son enfant nouveau-né soit baptisé, ce n’est pas diminuer ou conditionner sa liberté : c’est lui donner de nouvelles possibilités qu’il aura plus tard à assumer personnellement.

A l'inverse, vouloir que son enfant "choisisse sa religion" équivaut souvent à vouloir qu'il joue plus tard d'un instrument sans jamais lui faire entendre de musique...

 
Copyright © 2017 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public