AU FIL DES HOMELIES

Photos

LES MÉANDRES DE LA TENTATION

Gn 39, 7-20

(14 janvier 2006)

Homélie du Frère Jean-François NOEL

Obazine : Stalles - miséricorde - un démon

A

midi quand vous êtes rentrés dans l’église, vous y êtes rentrés avec une envie de Dieu, de ce que le lieu apporte à la fois comme distance avec le monde, lieu de séparation et qui nous dégage de la vie mondaine, de la vie des journaux. L’Ancien Testament nous a ramené, et vous avez plus ou moins souri d’ailleurs à cette affaire assez trouble tout à fait immorale de la femme de Putiphar qui nous raconte une histoire de coucherie lamentable, que nous ne trouverons même pas dans les meilleurs journaux que vous lisez assidûment (mais dans d’autres journaux moins intéressants, les tabloïdes). C’est vraiment un récit des tabloïdes, non seulement cette femme veut coucher avec ce brave Joseph, mais comme elle n’arrive pas à ses fins, elle s’arrange pour faire une machination. Vous avez là un travail d’analyse psychologique et morale sur comment la luxure mène à la dénonciation, le chantage, la jalousie, l’envie, et carrément, la mise à mort. Derrière ce désir bafoué, la femme de Putiphar devient l’instrument même de la future mort de Joseph, ou du moins de l’entrée dans sa geôle. Cela peut vous décontenancer que nos oreilles s’enferment un peu, parce qu’on en a un peu assez de ces histoires. Je ne pense pas que cette nuit vous ayez été attaqués par la femme de Putiphar et j’espère que votre vie a été plus tranquille que pour Joseph.

Mais, nous, qu’en faisons-nous ? C’est quand même la Parole de Dieu. Derrière l’analyse assez fine du problème de la façon dont un péché, un désir en induit d’autres, et amène à la mort, il y a le fait que la Bible traite sans arrêt de l’affrontement entre l’homme et la mort sous toutes ses formes. Et la mort prend mille et un déguisement pour s’attaquer au projet de Dieu. Ici, c’est la luxure, ce sont les machinations de guerre dans d’autres textes, en tout cas, la Genèse regorge d’inventions que le mal tente de déployer pour atteindre l’homme. La Bible dévoile toutes les embuscades que l’homme peut rencontrer. Nous ne sommes pas nous-mêmes concernés par l’affaire de Putiphar, mais notre prière et notre participation à l’eucharistie est de nous établir comme des combattants, pour nous ou pour d’autres, de nous associer à cette expérience que d’autres hommes ont vécu, et de déjouer les machinations, les différentes formes d’embuscades du mauvais. On dit en confession qu’il ne faut pas donner des idées aux pénitents, si les pénitents sont un peu hésitants sur leurs péchés, on conseille parfois au confesseur de les aider en posant quelques questions, mais en général, ces questions finissent par donner quelques idées supplémentaires de péchés qu’ils vont commettre dans les jours qui suivront. Mais il est vrai que la Bible donne des idées mais en même temps, elle dénonce les machinations dont le mal se sert.

C’est toujours la même chose, un premier péché entraîne et attire à lui une embuscade dans laquelle l’homme finit par tomber. La Bible, c'est un instrument de guerre déclarée à la mort. La parole de Dieu qui est dite dans cette Bible, elle est un instrument qui déclare la guerre à toutes les machinations, et elle, elle en sait plus que le mal lui-même. Son savoir est plus grand que tout ce que le mal peut inventer. C’est cela la façon dont la Parole nous a un peu provoqué et récupéré, c’est que nous ne sommes pas au-dessus du mal, et nous le savons. Je reconnais les tenants et les aboutissants, j’en connais les rouages et les articulations, il y a un dernier terme qui est ce que l’évangile dit : à travers Dieu choisit cet homme et le dégage des embuscades dans lesquelles le mal l’avait enfermé.

Les psaumes raconteront aussi ces histoires de combats contre l’adversaire, et l’évangile nous raconte celui qui nous mène au combat et qui est le Christ lui-même.

Que cette Parole de Dieu qui est l’affirmation de sa victoire, dans ce combat qui n’est pas vu de haut, mais dans un combat très minutieux et stratégique. Si vous êtes amoureux des grandes batailles de ce monde, vous trouverez dans la Bible des stratégies extrêmement fines qui dénoncent, défont les rouages de la façon dont la tentation dans laquelle le mauvais s’engouffre, nous invite et nous empêche de rencontrer Dieu qui veut notre salut. Que la Parole de Dieu soit pour nous un salut.

 

AMEN


 

 

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public