AU FIL DES HOMELIES

Photos

RENOUVELLEMENT DE L'ÉVANGILE

Os 3, 1-5 ; Mc 2, 18-28

Samedi de la deuxième semaine de l'Épiphanie – B

(16 janvier 1988)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

 

D

ans la troisième partie de ce passage d'évan­gile Jésus affirme que la Loi n'est pas un absolu, que la Loi est en vue du salut, de l'épanouissement de l'homme dans sa vocation propre :"L'homme n'est pas fait pour le Sabbat, mais le Sabbat est fait pour l'homme."

Dans la deuxième partie, ce vin nouveau qu'il faut mettre dans des outres neuves, c'est la même chose que la Loi nouvelle par rapport aux prescrip­tions de la Loi ancienne. Là encore le Christ veut montrer qu'il y a un renouvellement radical de toute la vie, des relations de l'homme avec Dieu, et que la loi ancienne qui n'était qu'une préparation est désormais dépassée par l'évangile. Cette Loi nouvelle restaure le dessein premier de Dieu qui est l'épanouissement spirituel de l'homme dans sa proximité avec Dieu. Cette loi nouvelle ne peut pas coexister avec cette observance tatillonne de prescriptions légales dont fourmillait 1'Alliance ancienne. Cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas jeûner, cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas sanctifier le temps pour Dieu, mais cela veut dire que le caractère un peu étroit et la précision très légaliste est dépassée par l'élan même du cœur, l'élan de l'amour pour Dieu qui doit dicter, à chaque instant, cette adhésion à Dieu et la manière de la lui manifes­ter. Ce n'est pas tel jour, telle action qui doit être ré­servée à Dieu, ou tel lieu, c'est toute notre vie qui doit être emportée par cet élan d'amour comme le vin nou­veau qui ne supporte pas des cadres trop restrictifs.

Ce qui motive le cœur de l'homme, c'est la ré­vélation même de l'amour de Dieu. C'est cela que nous dit la première partie de ce texte où Jésus se proclame l'Epoux. Les compagnons de l'Epoux c'est l'Église naissante, c'est chacun de nous, c'est toute l'humanité. Est-ce que l'élan de leur amour, de leur tendresse leur permet de jeûner au moment où l'Epoux est avec eux ? au moment où le Christ est venu visiter les hommes sur la terre ? Viendront des jours où l'Epoux leur sera enlevé, les jours de la Pas­sion de la croix, de l'absence apparente du Christ quand nous cherchons à tâtons à le rejoindre, en at­tendant la révélation manifeste au dernier jour. Vien­dront des jours où nous aurons plus de mal à le re­joindre ; alors ses disciples jeûneront, non pas pour observer une loi, non pas pour accomplir des précep­tes mais à cause de la tristesse fondamentale de leur cœur, de ce désir qui les porte vers Lui et qui ne dé­bouche pas encore sur une présence concrète.

Le renouvellement de l'évangile nous révèle le motif profond de toute loi, de toute vie morale, de toute attitude chrétienne dans ses moindres détails. Ce motif c'est que le Christ est notre Epoux, c'est que le Christ nous aime de cet amour infini, celui que nous révèle le prophète Osée. Le Christ, c'est Dieu venu nous révéler cette infinie tendresse qu'Il a pour nous, et c'est cela qui doit dicter tous les détails de notre vie. Nous garderons notre temps pour Lui parce qu'Il est notre Bien-Aimé; nous jeûnerons quand Il est ab­sent parce qu'Il est notre Bien-Aimé, nous nous ré­jouirons de sa présence parce qu'Il est notre Bien-Aimé, et non plus parce que ceci est écrit ou doit se faire, mais parce que c'est le mouvement le plus pro­fond de notre cœur qui nous entraîne vers Lui et qui nous dicte de manière naturelle et spontanée toutes les actions que nous devrons faire à cause de cet amour.

Ne soyons pas légalistes, n'appliquons pas une Loi dans notre vie de chaque jour;, mais soyons pris profondément par notre amour du Christ ou plu­tôt par son amour pour nous. Et que ceci soit, à tout instant, le motif qui nous inspire. Nous prions non pas parce qu'il le faut mais parce qu'Il nous aime. Nous venons le recevoir à l'eucharistie, non pas parce que c'est une obligation mais parce qu'Il nous aime. Et dimanche nous viendrons à la messe non pas parce que c'est une obligation mais parce que nous avons besoin de rencontrer Celui qui nous aime et que nous aimons. Et toutes les activités de notre vie seront dic­tées par ce même motif. Revenons toujours à la source de l'évangile, c'est-à-dire à cette alliance d'amour entre Dieu et nous, et cela nous permettra d'agir en fonction du cœur de Dieu et non pas seule­ment en fonction de tel ou tel précepte.

 

 

AMEN

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public