AU FIL DES HOMELIES

Photos

''MON MARI"

Os 2, 16-25

(15 janvier 1988)

Homélie du Frère Daniel BOURGEOIS

E

n ce jour-là, tu m'appelleras "Mon mari" et non plus "mon Baal" !" Nous lisons les extraits du livre d'Osée qui est sans doute l'une des histoires les plus audacieuses de l'Ancien Testament. Il n'était pas toujours très commode ni très moral d'être prophète de Dieu. Dans le cas du prophète Osée, Dieu lui a dit d'épouser une femme portée à la prostitution. Ce n'était pas du tout comme celles que l'on peut rencontrer en certains endroits dans nos villes contemporaines, c'était une prostitution sacrée, c'est-à-dire, et je pense que c'est cela le sens de la parole de Dieu au prophète, Osée a épousé une femme qui appartenait à un autre dieu. La prostitution sacrée était un métier, un métier sacré, c'était un sacerdoce féminin. Evidemment, pour Osée, voir son épouse courir au temple de Baal ou d'Astarté et avoir assez régulièrement des "clients", n'était pas la condition idéale pour l'épanouissement de leur affectivité conjugale.

       Le Seigneur a voulu précisément que cette histoire, assez terrible dans la vie du prophète, ait une signification extrêmement profonde et belle. D'une certaine manière, on peut dire qu'il s'agit là d'un des premiers grands enseignements, qui remonte au huitième siècle, sur la nature de l'Église et sur la nature du "peuple de Dieu". C'est sans doute un des premiers événements de l'histoire d'Israël où la nature du lien conjugal, entre Dieu et l'humanité de son peuple, a été aussi clairement manifestée. Il y a simplement un trait que je voudrais souligner, c'est le retour de l'épouse infidèle.

       L'épouse d'Osée a couru après ses amants, a eu des enfants du prophète et les a quittés pour reprendre "son vieux métier", mais ensuite, elle est revenue, et le retour est précisément défini par rapport à ces deux expressions : "Désormais, tu ne m'appelleras plus "mon Baal" mais "mon mari" !"

       Baal signifie "le maître", le dominateur. Le dieu Baal était le souverain du panthéon cananéen. La prostituée vivait soit dans la prostitution, soit dans les actes religieux qu'elle posait, une relation de domination, d'esclavage. Son rapport au divin était un rapport d'esclavage. Et la transformation, c'est que le jour où elle revient, elle peut dire à Osée : "mon époux"," mon mari". Elle est passée d'une situation d'esclavage à une situation de véritable amour dans la liberté. C'est cela qui signifie précisément l'intimité conjugale retrouvée.

       Et c'est précisément le sens de l'Église. L'Église est un peuple composé de ceux qui, d'une manière ou d'une autre, ont dit "mon Baal", "mon maître"," mon dominateur" à n'importe quoi, aux idoles, à leur propre désir, à leur propre imagination, et qui, un jour, ont découvert qu'on ne pouvait pas vivre dans cet esclavage qu'on appelle "le péché". Et à ce moment-là s'est redécouverte, s'est réouverte la source d'un amour plus vrai dans lequel l'épouse, l'Église, au lieu de vivre cette relation de domination et d'esclavage, a redécouvert la vérité d'une relation conjugale qui est une relation mutuelle de liberté et de don de soi.

       Alors l'épouse peut revenir à son époux, l'Église peut retrouver la joie d'être aimée par son Seigneur, car dans l'acte même de revenir à son Seigneur, elle a retrouvé la pleine dignité et la pleine liberté pour laquelle elle avait été créée dès le début.

       Cet enseignement qui vaut pour l'Église tout entière vaut aussi pour chacun d'entre nous. D'une manière ou d'une autre, il y a toujours en notre vie, une zone où nous sommes esclave d'une quelconque puissance ou d'une quelconque idole. Et tout le travail lent de la grâce de Dieu, au long de notre vie, c'est précisément de nous délivrer de cet esclavage pour nous introduire dans la conjugalité, dans la sponsalité de la vie avec le Christ. Cette relation nouvelle dans laquelle notre liberté et notre liberté d'être aimé de Dieu retrouvent leur plénitude et toute leur vérité.

       AMEN

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public