AU FIL DES HOMELIES

Photos

L'EAU, LE SANG ET L'ESPRIT

Ex 3, 11-14; Mt 7, 21-29

Vendredi de la deuxième semaine du temps de l'Épiphanie – C

(14 janvier 1983)

Homélie du Frère Daniel BOURGEOIS

Retour de la pêche

E

 

t aussitôt laissant leurs filets, ils le suivirent". Le récit de la vocation des disciples est étrange, car la plupart du temps dans notre psychologie et dans notre sensibilité moderne on se méfierait toujours de ce premier mouvement qui conduirait quelqu'un à prendre une décision qui engage toute sa vie sur ce qu'on appellerait simplement un coup de tête. On a en effet l'impression que le Christ dit simplement : "Viens et suis-Moi ! " et qu'ensuite, immédiatement, sans aucune réflexion, sans aucun recul, les disciples suivent immédiatement le Christ, et le suivront jusqu'à leur propre mort.

Ceci nous étonne, et pourtant il en a toujours été ainsi dans la tradition biblique. Les prophètes sont appelés et à partir du moment où ils sont appelés, ils ont beau se débattre et se plaindre devant Dieu en disant que leur métier ne leur convient pas, qu'entre le peuple et la Parole de Dieu ils sont pris comme entre le marteau et l'enclume, en réalité, jamais ils ne peuvent véritablement revenir sur leur vocation et sur l'appel que Dieu a inscrit au fond de leur cœur.

Pourquoi cela ? Parce que la vocation n'est pas d'abord une attitude psychologique de l'homme. La vocation c'est essentiellement cet appel qui est lancé, c'est cette intervention brutale de Dieu dans le cœur de quelqu'un. Il est évident qu'à ce moment-là la réalité du comportement, de ce que nous devons faire ou ne pas faire n'est plus exactement liée à des critères et des références d'ordre purement et simplement humain. A partir de ce moment-là, c'est l'intervention du témoignage tel que saint Jean nous en parle dans l'épître que nous avons entendue tout à l'heure. C'est le triple témoignage du sang, de l'eau et de l'Esprit. Et c'est pourquoi, en ce sens-là, on peut dire que tout chrétien est appelé et qu'à partir du moment où il est appelé, il est appelé à marcher en abandonnant tout aussitôt, et que cet aussitôt retentit à chaque moment de l'existence. A chaque moment, c'est le Christ qui nous dit : "Viens et suis-Moi" et aussitôt il faut le suivre. Au moment même où l'éternité de Dieu intervient dans chacun de nos instants humains, à ce moment-là, il faut que nous quittions nos filets. Pourquoi ? Parce qu'à ce moment-là nous sommes rattachés à Dieu par le triple témoignage.

Le témoignage de notre baptême qui est le témoignage de l'eau, qui est le témoignage par lequel non seulement nous avons été lavés du péché, mais nous avons été marqués d'une appartenance qui vient de Dieu Lui-même. Ensuite le témoignage du sang qui est le témoignage de l'amour, le sang que le Christ a versé pour nous. A partir du moment où nous sommes confrontés à ce témoignage du sang du Christ versé pour nous, nous ne pouvons plus, à notre tour, mesurer notre amour et nous sommes pris par cet appel de Dieu, par cet amour de Dieu. C'est l'accomplissement de cette parole dite par Jérémie au moment où il se plaignait à Dieu de sa condition de prophète : "Tu m'as séduit, Seigneur !"

Et enfin le témoignage de l'Esprit, c'est-à-dire que c'est la présence même de Dieu comme Esprit Saint, c'est-à-dire Celui qui assure le lien entre le Père et le Fils, qui est versé dans notre cœur pour nous attacher nous-mêmes à la suite du Christ. Lorsque les apôtres suivent le Christ, ils ne sont pas simplement rattachés à Lui par leur propre volonté, ils sont attachés à Lui par la puissance de l'Esprit que le Christ vient déjà de recevoir au baptême. Même s'ils ne l'ont pas encore reçu en plénitude comme au jour de la Pentecôte, ils l'ont déjà parce que l'Esprit de Dieu repose sur le Christ et que cet Esprit commence à prendre corps dans l'humanité pour la rassembler autour du Christ.

Frères et sœurs, chacun de nous est appelé chacun sur son propre chemin. Chacun de nous, d'une manière ou d'une autre, est en train de réparer tranquillement ses filets sur le bord de la mer de Galilée. Et à chaque instant de notre vie retentit cette parole : "Viens à ma suite !" Est-ce que nous saurons reconnaître le triple témoignage qui nous lie au Seigneur : l'eau, le sang et l'Esprit ?

 

AMEN

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public