AU FIL DES HOMELIES

Photos

VENEZ ET VOYEZ

1 Jn 3, 18-24 ; Jn 1, 35-42

Mardi de la première semaine de l'Épiphanie – B

(5 janvier 1988)

Homélie du Frère Daniel BOURGEOIS

 

V

enez et voyez !" Dès le début de son évangile, Jean a le souci de nous manifester la manière dont se construit l'Église. A travers la vocation des deux premiers disciples, puis celle de Pierre ce n'est pas simplement la première rencontre avec Jésus qui est ainsi décrite, mais cette rencontre elle-même est constitutive du mystère. De même que le Verbe éternel de Dieu a pris chair, on peut dire que dans la rencontre de Jésus avec ses premiers disciples l'Église prend chair, l'Église c'est-à-dire cette relation de l'homme qui recouvre l'amitié divine qu'il avait perdue par le péché.

Or le processus de naissance, le processus de génération de l'Église est décrit par saint Jean préci­sément par trois mots. Le premier c'est la question des disciples : "Rabbi, Maître, où demeures-Tu ?" Dans l'évangile de saint Jean, "demeurer" est un mot ex­trêmement important. La demeure, cela signifie la joie de la présence. De même que dans une famille les liens d'affection sont affermis, déployés par le fait qu'on habite la même demeure, de la même façon pour Jean, dire qu'on est enfant de Dieu, c'est demeu­rer avec le Christ, auprès du Christ, dans la maison, dans l'amour, dans le cœur du Père. Au fond, lorsque le disciples rencontrent Jésus qui leur a été désigne par le Baptiste comme "l'Agneau de Dieu", la première préoccupation qui est déjà l'œuvre de la grâce et du salut en eux, c'est de se poser la question de leur véritable vocation. Qui sont-ils ? Ils sont des hommes capables de demeurer auprès de Jésus, c'est-à-dire de demeurer auprès de Dieu. C'est déjà toute la théologie de l'Église, c'est déjà tout le mystère de l'Église qui est posé à travers la première question de ces deux premiers disciples.

Puis Jésus répond par deux autres mots : "Venez et voyez !" Venez, parce que pour Jésus il s'agit de faire comprendre à ses disciples qu'entrer dans la demeure même du Père c'est une démarche, c'est une avancée. On ne s'installe pas. Un peu comme dans la Transfiguration, on ne construit pas une tente pour rester là sur la montagne, mais on est obligé de partir, de suivre Jésus. Et le mot "Venez !" désigne précisément que, même s'il nous est fait la grâce de demeurer auprès de Dieu, cette demeure n'est pas du "sur place", cette demeure c'est le fait d'avancer et de suivre le Christ qui, Lui-même à travers sa mort et sa résurrection, marche vers le royaume. Et enfin "voyez !" Ici il s'agit de toute la puissance d'émer­veillement et de contemplation que Dieu donne par sa grâce en tout homme. "Il vit et il crut !" Chez saint Jean, voir c'est le moment même où, se laissant saisir par la présence de Jésus, dans la mouvance même de sa grâce et de l'efficacité de son salut, on entre dans le mystère de l'adhésion totale. On ne peut pas demeurer auprès de Jésus si l'on n'a pas les yeux ouverts sur Lui, si l'on ne veut pas chercher ce face-à-face avec Jésus fait chair, pour qu'Il soit contemplé par nos yeux de chair.

"Venez et voyez !" c'est la dimension sacra­mentelle de l'Église. Un sacrement c'est un signe visi­ble qui nous fait voir l'invisible mystère de Dieu. Un sacrement c'est l'articulation même du mystère, le fait que les signes nous soient donnés, non pas pour rester auprès des signes, mais pour qu'à travers les signes, nous croyions. Ainsi l'Église existe-t-elle comme un peuple de voyants pour devenir de plus en plus un peuple de croyants. Voir les signes que Jésus accom­plit, pour pouvoir croire c'est-à-dire adhérer à l'inti­mité, au secret même de sa personne.

Demeurer, venir et croire, c'est tout le pro­gramme de notre vie comme membres de l'Église. Savoir que notre vocation c'est de demeurer avec le Christ dans la maison du Père, savoir avancer avec le Christ sur le chemin de sa croix vers la Résurrection, et savoir contempler les signes qu'Il nous donne, dont le premier est la manifestation aux mages et à toutes les nations.

Demandons qu'à travers cette eucharistie qui construit l'Église, ce soit aussi la construction de notre être de membre de l'Église qui s'accomplisse par le Corps et le Sang du Christ.

 

AMEN

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public